Boissons

Boire du Coca enceinte : pourquoi vous devriez éviter…

Photo of author

S’hydrater est essentiel au corps de la femme enceinte pour mener sa grossesse en bonne santé. Parmi les boissons non alcoolisées à sa disposition, les sodas figurent en bonne place pour changer de l’eau. Si vous êtes adepte de la petite bouteille rouge pour vous désaltérer, vous vous demandez sûrement si boire du coca enceinte est recommandé ou pas.

Le coca cola doit être consommé avec modération pendant la grossesse pour plusieurs raisons. Sa version normale renferme beaucoup de sucres, ses versions light et zéro les remplacent par des édulcorants intenses dont l’innocuité est sujette à controverse. Enfin, elle contient de la caféine dont les effets sont néfastes pour la femme enceinte et son foetus.

Boire du coca enceinte : attention aux sucres

Composition du Coca Cola classique

  • eau gazéifiée ;
  • sucre ;
  • colorant : caramel (E 150d) ;
  • acidifiant : acide phosphorique ;
  • arômes naturels (extraits végétaux), dont caféine. 

Pour être plus précis, une canette de 33 cl de Coca-Cola contient 35 g de sucre, soit 7 morceaux de sucre. Par ailleurs, il existe différents types de sucre. Celui contenu dans la canette de coca appartient à la catégorie des « sucres ajoutés » aux aliments et boissons par le fabricant au cours du procédé industriel. Il faut limiter la consommation de ce type de sucre pour éviter une prise de poids excessive.

Recommandations en matière de sucres

Ainsi l’OMS recommande de consommer un maximum de 25 g de sucres ajoutés par jour. Les jus de fruits sont comptabilisés dans la catégorie sucres ajoutés mais pas les fruits consommés entiers. Dans le même sens, l’ANSES indique que pour les femmes enceintes : « la consommation moyenne actuelle du sous-groupe « boissons sucrées de type soda » devrait être considérablement diminuée. La consommation du groupe « boissons sucrées » doit rester en-deçà d’un verre par jour, y compris les jus de fruits ».

Dans le cadre de la grossesse, une femme enceinte doit avoir un apport en glucides qui représentent 50% des calories ingérées (entre 2000 et 2200 kcal / jour en moyenne selon la moment de la grossesse). Toutefois, il convient de privilégier les sucres complexes aussi appelés sucres lents qui ont un meilleur apport nutritionnel.

Y a t il des risques à consommer des boissons sucrées enceinte ?

L’avis de l’ANSES cité plus haut et disponible en note de bas de page indique que ces experts ont étudié les différentes études disponibles dont l’objet était d’établir une éventuelle association entre la consommation de boissons sucrées pendant la grossesse et

  1. la durée de la gestation
  2. le risque de diabète gestationnel
  3. le risque de pré-éclampsie
  4. la croissance fœtale
  5. la croissance post-natale

Leur conclusion pour les 4 premiers phénomènes est « non concluant » en l’état des connaissances. Pour l’impact sur la croissance post-natale, les spécialistes de l’ANSES sont moins catégoriques. Pourtant, il est établi aujourd’hui que le foetus apprécie le goût sucré : plus le liquide amniotique est sucré, plus il en avale. Or le goût de ce que vous buvez et mangez traverse le placenta. En buvant régulièrement des sodas comme le coca enceinte, vous pourriez donc renforcer cette préférence déjà naturellement présente au détriment d’autres saveurs.

Les édulcorants dans le coca zéro ou du coca light

Dans la mesure où vous cherchez certainement à maîtriser votre poids, vous pourriez penser que boire en priorité les versions édulcorées du Coca Cola est une bonne idée. Et bien pas forcément….

Les sucres de substitution

Le Coca light et le Coca zéro diffèrent très légèrement en saveur. Dans les deux cas, le sucre a été remplacé par des édulcorants intenses qui possèdent un pouvoir sucrant extrêmement élevé. Ils ont la saveur du sucre sans en apporter les calories. Même si les secrets de fabrication empêchent de connaître leur composition chimique exacte, voici les informations fournies par le fabricant :

Canette de coca light
Canette de coca light
Coca LightCoca Zéro (ou Sans Sucre)
Eau gazéifiée ; colorant : E150d (Caramel au sulfite d’ammonium) ;
acidifiants : acide phosphorique, acide citrique ;
édulcorants : aspartame (E951), acésulfame-K (E950);
arômes naturels (extraits végétaux), dont caféine.
Eau gazéifiée ; colorant : E150d (Caramel au sulfite d’ammonium) ;
acidifiants : acide phosphorique, citrate de sodium ;
édulcorants : aspartame (E951), acésulfame-K (E950);
arômes naturels (extraits végétaux), dont caféine.
1 kJ – 0,2 kcal/ 100ml1,4 kJ – 0,3 kcal / 100ml
Source : Coca Cola France

Approuvé pour être utilisé dans l’alimentation en 1983 en Europe, en 1988 aux Etats-Unis et en 1994 au Canada,, l’acésulfame K, possède un pouvoir sucrant 100 à 200 fois plus élevé que le sucre. De même pour l’aspartame doté d’un pouvoir sucrant 200 fois plus élevé que le sucre. On comprend donc pourquoi ils ont envahi notre alimentation depuis les années 1990 au delà même des sodas !

Les édulcorants intenses dans le coca light et coca zéro sont-ils sans danger pour la femme enceinte ?

Mais là, la question est de savoir si boire un coca zéro ou un coca light enceinte est sans conséquence pour votre santé. La réponse est difficile à formuler. Ceci explique que les effets des édulcorants sur la santé fassent l’objet de controverse. Une étude a alerté en 2010 sur un lien entre la consommation de sodas contenant des édulcorants artificiels et le risque accru d’accouchement prématuré. Je ne peux que vous inviter à lire l’avis de l’ANSES formulé en septembre 2019 qui énonce :

 » Par ailleurs, les populations spécifiques (femmes enceintes, enfants, sujets diabétiques, consommateurs réguliers) n’ont pas fait l’objet de suffisamment de travaux. Il apparaît donc nécessaire d’étudier davantage les risques liés à la consommation d’édulcorants intenses par ces populations. »

En conséquence, le principe de précaution voudrait que les femmes enceintes s’abstiennent d’en consommer.

Le coca cola, une boisson à haute teneur en caféine

La liste des ingrédients stipule à chaque fois la présence de caféine dans le Coca Cola. Le site français indique 100 mg de caféine dans 1 litre de coca, ce qui donne un peu plus de 33g pour une canette de 33 cl (le site suisse indique 24 mg pour 250ml).

Or cette molécule n’est pas anodine pour le corps de la femme enceinte. Logiquement, les instances de santé ont établir des recommandations de dose maximales à consommer :

  • 300 mg/jour de caféine durant la grossesse selon l’OMS.
  • un seuil encore plus restrictif fixé à 200 mg/jour aux Etats Unis, au Royaume-Uni et en Norvège. 

Sachant que la caféine se trouve aussi dans le café, dans le thé et dans bien d’autres aliments comme le chocolat. Il faut considérer votre consommation de coca en prenant en compte toutes les sources de caféine possibles dans votre journée.

La durée des effets du Coca Cola pendant la grossesse

Les effets néfastes de la caféine sur la grossesse sont controversés selon les études. Mais il est établi que la grossesse modifie la durée des effets de la caféine, quelle que soit sa provenance.

En effet, la capacité à éliminer la caféine se détériore au cours de la grossesse, surtout à partir du 2ème trimestre. La conséquence est que la caféine reste dans le corps de la femme enceinte plus longtemps. Par ailleurs, la caféine traverse librement la barrière formée par le placenta. De plus, le foetus n’a pas les capacités physiques pour éliminer la caféine. Donc le bébé est impacté encore plus longtemps par la présence de la molécule.

Les effets de la caféine sur la femme enceinte

On peut distinguer deux grands groupes d’effets de la caféine présente dans les boissons gazeuses de coca.

D’abord, la caféine a des effets excitants connus. Elle agit de manière à empêcher le processus d’endormissement. Donc une trop grande consommation de coca enceinte pourrait nuire à la qualité de votre sommeil. Etant donné que vous serez progressivement sujette aux insomnies, autant éviter d’accentuer le phénomène.

Par ailleurs, la consommation de caféine agit sur le rythme cardiaque pour l’accélérer. Toutefois l’exposition du fœtus au café est très difficile à évaluer. Certaines études ont alerté sur les risques associés à sa consommation, parmi lesquels 

  • un manque d’oxygène du foetus
  • des tachycardies et autres arythmies. 

Toutefois sachez qu’il existe des versions décaféinées de toutes les boissons gazeuses de Coca Cola. Et c’est certainement un bon moyen pour s’éviter de consommer trop de caféine pendant la grossesse. Si vous n’avez jamais testé la version décaféinée, c’est le moment de vous lancer. Personnellement, j’ai toujours trouvé que le goût était modifié.

En guise de conclusion

Vous savez maintenant pourquoi vous devrez consommer le coca cola avec modération pendant la grossesse. Si vous avez une consommation régulière de coca, vous devriez considérer la boisson décaféinée pour supprimer cette source de caféine. Mais le mieux serait de limiter votre consommation. Dans tous les cas, le sucre reste problématique. Dans le coca classique, l’apport est trop important. Dans les versions édulcorées, les effets des sucres de substitution sur la santé ne sont pas encore assez bien documentés pour se prononcer. Mais si vous buvez un coca enceinte une fois de temps en temps, la version normale fait l’affaire sans vous mettre en danger. Vous veillerez juste à modérer, par ailleurs, la consommation de sucres sur la journée.

Sources & références

À lire aussi

Laisser un commentaire

Restez informé
close-link