Pourquoi manger du jambon blanc enceinte est une bonne idée

Pratique pour les sandwichs et indispensable dans les croque-monsieur ou madame, le jambon cuit (l’autre petit nom du jambon blanc) est un aliment passe-partout facile à consommer. Rien d’étonnant à ce que vous vous demandiez si vous pouvez continuer de manger du jambon blanc enceinte.

Vous avez de bonnes raisons de manger du jambon blanc enceinte. Cet aliment peu calorique apporte beaucoup de protéines, de la vitamine C et renferme peu de lipides. De plus, il contient peu de sel en comparaison des autres produits de charcuterie. Le risque de listériose existe mais vous pouvez le minimiser en préférant un jambon cuit industriel emballé sous vide.

Le jambon blanc apporte de bonnes protéines à la femme enceinte

Les besoins de la femme enceinte en protéines

Les besoins nutritionnels de la femme enceinte augmente durant la grossesse. En effet, son alimentation doit lui permettre d’assurer le développement du foetus jusqu’à son terme. On estime qu’ils passent de 2000 kcal par jour au premier trimestre à 2 200 au deuxième trimestre pour atteindre 2500 au troisième. 

Parmi ces besoins, ceux en protéines sont particulièrement importants. En effet, ces macromolécules contribuent à la construction des nouveaux tissus du foetus. Une femme enceinte doit bénéficier d’un apport de 1,2 g/kg/jour couvert à 50% par des protéines d’origine animale (viandes, poissons, œufs, produits laitiers). Car ces protéines animales ont l’avantage de contenir des acides aminés indispensables, ce qui signifie non synthétisables par le corps humain.  Donc ils proviennent nécessairement de l’alimentation. Or ils sont plus souvent absents des protéines d’origine végétale.

La composition du jambon blanc

Le jambon cuit appelé jambon blanc se décline en plusieurs variations (voire plus loin). En fonction, la composition nutritionnelle varie légèrement :

CompositionJambon supérieurJambon FuméJambon à l’os braiséJambon supérieur
découenné dégraissé
Protéines (g/100g)20,82021,620,3
Lipides (g/100g)4,285,816,83,66
Sucres (g/100g)0,770,790,30,82
Sel (g/100g)1,791,932,971,82
Calories  
(kcal/100 g)
125135238119
Composition nutritionnelle du jambon cuit aussi appelé jambon blanc (Source : Ciqual)

Enfin, signalons que le jambon cuit supérieur renferme beaucoup de vitamine C pour une viande : 18,1mg pour 100g. Certes cela reste beaucoup moins que des fruits comme le cassis, le kiwi ou les frais (respectivement 181, 81,9 et 54 mg pour 100g de fruits). À l’inverse, le boeuf, le poulet, le veau ou la dinde en contiennent très peu voire pas du tout. Donc cela vous donne une raison de plus de manger du jambon blanc enceinte.

Peu calorique et pauvre en lipides, une charcuterie idéale pour la femme enceinte

Comparé à d’autres charcuteries, à commencer par le jambon cru, le jambon blanc présente un triple avantage :

  • peu calorique : Avec moins de 140 kcal/ 100g, le jambon se classe dans les aliments appréciables si vous cherchez à maîtrise votre prise de poids. Attention toutefois au jambon à l’os nettement plus calorique comme le montre le tableau ci-dessus. Il est fabriqué sans avoir été désossé ni nettoyé de son gras.
  • pauvre en lipides : En effet, la teneur en lipides est limitée. Il faut dire que c’est encore plus vrai si vous préférez un jambon découenné dégraissé (15% de lipides en moins que le jambon cuit supérieur).
  • contenant peu de sel en comparaison avec les autres charcuteries. La précision est importante. A titre de comparaison, 100g de poulet rôti au four contient 0,4g de sel. Donc 100g de jambon apporte plus de 4 fois plus de sel que 100g de poulet. Il faut aussi mettre cette teneur en perspective avec la recommandation de l’OMS de consommer moins de 5g/jour de sel pour faire baisser la tension artérielle et le risque de maladie cardio-vasculaire.

Quels sont les risques de manger du jambon blanc enceinte ?

Le risque de listériose…

Virus, bactéries, moisissures, ou encore parasites peuvent s’introduire aussi bien lors de l’élevage, de l’abattage, de la transformation/élaboration, de la distribution, de leur transport jusqu’au domicile et même dans votre frigo !

Comme pour tous les produits de charcuterie, le principal risque de consommer du jambon blanc enceinte est de développer une listériose, particulièrement si la chaîne du froid n’est pas respectée. En effet la bactérie de type listeria peut même se développer dans votre réfrigérateur à 4°C.

Le risque doit être pris au sérieux.

Du côté de la future mère, la maladie est souvent sans conséquence, peut causer de la fièvre et des maux de tête. Elle peut même ne faire l’objet d’aucun symptôme. En revanche, elle peut provoquer un avortement, un accouchement prématuré ou une infection néonatale grave. En effet la mortalité fœtale et néonatale reste très lourde, en moyenne près de 25% en France.

Il faut donc être très vigilant et appliquer les mesures préventives recommandées par le Ministère de la santé :

  •  respecter la chaîne du froid quand vous faites vos courses en utilisant un sac de congélation et en plaçant vos produits frais dans votre réfrigérateur dès votre  arrivée.
  • régler votre réfrigérateur à 3-4°C ; 
  • nettoyer votre réfrigérateur et désinfecter-le à l’eau javellisée régulièrement ;  
  • laver vos mains avant et après avoir cuisiné, mangé et être sorti des  toilettes ;
  • nettoyer méticuleusement vos ustensiles de cuisine et votre plan de travail ; 
  • séparer les produits crus (viande, légumes) et aliments cuits ou prêts à consommer ; 
  • respecter les dates limites de consommation.

…Limité par une une fabrication très contrôlée

Toutefois, il est rassurant de savoir que les procédés de la fabrication du jambon blanc ou jambon cuit reposent sur un code des usages de la charcuterie qui s’applique à aux professionnels de la filière, artisans ou industriels.

De plus , il ne peut être élaboré qu’à partir de viande provenant du membre postérieur du porc (les pattes antérieures fournissent l’épaule). L’épaisseur de la couenne, de 1 à 3 cm maximum, est définie par le code des usages mentionnés plus haut. 

Tranche de jambon braisé
Tranche de jambon braisé

L’étape de saumure peut se faire de manière traditionnelle (jambon plongé dans une saumure – un mélange liquide de sel et d’aromates) ou par injection. Ensuite, vient la cuisson à coeur du jambon. Différentes méthodes s’appliquent : à la vapeur, fumé, braisé, ou en marmite, avec ou sans os. Une cuisson lente de plusieurs heures permet de développer les saveurs. Ceux qui ne sont pas désossés sont vendus sous la dénomination “jambon à l’os”. Ceux dont on a retiré la couenne et la graisse portent la mention “découenné et dégraissé”.

3 niveaux de qualité, se présentant chacune avec couenne ou découenné, existent :

  • « Supérieur » (80% de la production française) : ce jambon cuit ne contient alors pas de polyphosphate, pas de gélifiant, pas plus de 1 % de sucre.
  • La mention « choix » (15% de la production française) indique l’absence de gélifiant. Dans cette catégorie, on trouve notamment le jambon cuit de Paris.
  • Dans la version « standard » (5% de la production française), les additifs sont autorisés mais toujours contrôlés.

Par mesure de précaution, pendant votre grossesse, préférez le jambon cuit supérieur industriel conditionné sous vide. Ainsi vous avez moins de risque que des bactéries s’y soient glissées.

La présence d’additifs

Toutefois, la présence d’additifs fait partie des risques liés à la consommation de jambon blanc enceinte, surtout leur version industrielle. C’est moins fréquent dans le jambon cuit artisanal mais artisanal ne signifie pas « sans additif ». En général, l’utilisation y est plus réduite.

Seuls quelques jambons d’appellation protégée dont les producteurs ont signé une charte spécifique s’engagent à les bannir. A ma connaissance, aucun jambon cuit ne rentre dans cette catégorie.

Toutefois, un règlement européen définit la nature et les proportions des additifs autorisés. C’est pourquoi vous pouvez retrouver par exemple

  • des polyphosphates (E 452) qui permettent d’améliorer la tenue en retenant l’eau dans la viande.
  • du dextrose qui n’est autre que du sucre pour améliorer le goût.
Tranches de jambon cuit bien rose témoignant de la présence de nitrites
Tranches de jambon cuit bien rose témoignant de la présence de nitrites

On trouve aussi très souvent des nitrites (de sodium ou de potassium). Ces conservateurs lui confèrent sa couleur rose si caractéristique des jambons industriels. Leur pouvoir antiseptique assure aussi une plus longue conservation. Un jambon artisanal sera plus pâle et légèrement gris. Or la consommation de nitrites favoriserait l’apparition de cancers. Du coup certains fabricants comme Fleury Michon vont aujourd’hui jusqu’à garantir un jambon sans nitrites qui ressemble aux jambons cuits de nos grands-parents.

Bref, rien n’est parfait et nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes. Mais il s’agit de préférer le moindre risque à court terme et jusqu’au terme de votre grossesse. Or l’un des avantages du jambon industriel réside aussi dans les emballages et leurs étiquetages. Vous pourrez y vérifier la teneur en nitrites sous réserve que les industriels jouent le jeu.

En guise de conclusion

Vous pouvez bien manger du jambon blanc enceinte pour profiter des bienfaits nutritionnels de cet aliment. Peu calorique, il vous fournira beaucoup de bonnes protéines tout en limitant votre consommation de lipides et de sel. C’est un atout pour la maîtrise de votre courbe de poids pendant votre grossesse. Privilégiez les jambons blancs industriels emballés sous vide qui minimisent davantage le risque de listériose si, de votre côté, vous respectez la chaîne du froid. Et parmi eux, préférez la version « supérieur » pour limiter la consommation d’additifs nocifs pour votre santé.

Sources & références sur le jambon cuit

Laisser un commentaire

Restez informé
close-link

41 objets pour être prête à partir à la maternité ?

Découvre tout ce qu'il te faut avoir pour toi et ton bébé avant le Jour J
Je veux la liste !
close-link