Puis-je me faire faire un piercing enceinte ?

Pratique qui remonte à plusieurs millénaires, le piercing corporel connaît un regain d’intérêt depuis une trentaine d’années. Les raisons qui motivent à vouloir placer durablement un bijou sur sa peau sont multiples. Mais la grossesse peut être un facteur déclenchant pour certaines. C’est votre cas ? Vous êtes tentée alors que vous venez d’apprendre la venue d’un heureux événement. Vous vous demandez donc si oui ou non vous pouvez vous programmer un piercing enceinte.

Comme toute intrusion dans votre corps, réaliser une telle perforation comporte des risques. Ses conséquences pendant la grossesse peuvent être graves et concerner aussi votre bébé. Les femmes enceintes sont en effet plus sujettes aux infections. Si vous aviez déjà un piercing, vous n’aurez pas à le retirer durant la grossesse. En revanche, au moment de l’accouchement, vous y serait invitée.

Quels sont les risques de réaliser un piercing enceinte ?

Le risque infectieux lié à la perforation

Pour pouvoir placer l’ornementation dans votre peau, le perceur doit faire usage d’une aiguille pour franchir votre peau. On parle alors d’effraction de la barrière cutanée. De ce point de vue là, les risques liés piercing sont proches de ceux de se faire tatouer enceinte.

Même s’il est très limité, le risque d’infection n’est pas nul. Normalement le perceur désinfecte la zone où la perforation doit avoir lieu et l’aiguille qui est utilisée. En effet, des microbes peuvent être présents à la surface de votre peau ou sur le matériel utilisé. Le professionnel lui doit travailler avec des gants stériles. Si le piercing n’est pas réalisé dans des conditions parfaitement stériles, par exemple à domicile ou de manière clandestine, le risque peut bel et bien exister.

Plusieurs infections et virus sont théoriquement transmissibles par le sang lors d’un piercing. Parmi les principales, citons :

  • l’hépatite B, maladie virale qui s’attaque au foie : une vaccination est possible prévenir la maladie,
  • les papillomavirus (HPV),
  • l’hépatite C, maladie du foie pouvant mener à la cirrhose, au cancer du foie ou à une insuffisance hépatique,
  • le Sida.

Or certaines de ces infections sont transmissibles au foetus.

Les complications d’origines bactériennes liées au piercing

On peut également développer une infection liée aux bactéries normalement présentes sur la peau et dans l’environnement non stérilisé. Or des complications infectieuses d’origines bactériennes s’observent dans 10 à 20% des cas, même si cette proportion reste difficile à apprécier. Aucune étude scientifique de grande ampleur ne le confirme. Les professionnels de santé témoignent de manière empirique d’une fréquence de risque plus élevée avec le piercing qu’avec les tatouages.

Dans tous les cas, il peut s’agir d’infection du cartilage, d’infection de la langue ou des gencives ayant des conséquences bucco-dentaires. L’utilisation des antibiotiques peut être requise pour soigner les symptômes. Or la prise d’antibiotiques pendant la grossesse comporte elle aussi des risques pour le foetus.

Le risque allergique

Là encore comme pour les tatouages, un risque d’allergie de contact est possible.

D’abord l’introduction de bijoux contenant du nickel peut provoquer chez certaines personnes des réactions allergiques. Vous devez donc être vigilante sur la composition des ornements que vous souhaitez placer.

Par contact aussi, certaines personnes développent des eczémas de manière immédiate ou décalée. Ceux-ci peuvent aller jusqu’à un oedème au visage. Maladie inflammatoire de la peau, l’eczéma se caractérise par des plaques rouges et à d’éventuels petits boutons.

Enfin, d’autres personnes peuvent développer de l’urticaire sous forme d’éruptions cutanées couplées à des démangeaisons.

Bref, on comprend pourquoi il est recommandé d’éviter de réaliser un piercing enceinte.

Existe-t-il des risques spécifiques liés à certaines zones pour le piercing enceinte ?

De nombreux sites anatomiques peuvent accueillir un piercing. Pour les plus visibles, on pense aux oreilles et aux narines, à la racine du nez ou l’arcade sourcilière. Mais il existe aussi des piercing semi-visibles comme ceux au niveau de la langue ou des gencives.

Chaque zone du corps concernée par le piercing réagit différemment en matière de cicatrisation et de complications. Voici une infographie synthétique à ce sujet :

Choisir de faire un piercing enceinte est contre-indiqué vu les risques d'infection
Temps de cicatrisation et risques d’infection (source : Site Planète Santé)

Les zones où le corps est particulièrement sollicité et où il peut/doit se modifier pendant la grossesse sont

  • les tétons / mamelons des seins
  • le nombril ou ombilic
  • les organes génitaux

Réaliser puis conserver un piercing du nombril pendant la grossesse nécessite d’agrandir le trou du fait du grossissement du ventre. La solution est alors d’adopter un piercing special femme enceinte où matière, forme et taille de la tige s’adaptent aux courbes de votre bidon. Pour les autres zones concernées par la grossesse, il n’y a pas de problème identifié durant la gestation.

Les femmes enceintes, une population à risque susceptible de contracter des infections

Durant la grossesse, les défenses immunitaires de la femme se modifient et diminuent. En effet, la femme enceinte développe dès les premiers jours de sa grossesse une « tolérance » à l’égard du foetus, ce qui lui permet de l’héberger pendant 9 mois. En temps normal, le système immunitaire est chargé de détruire tout ce qui est étranger à l’organisme. Durant la grossesse, le foetus produit des molécules HLA-G qui modifient de manière transitoire le système immunitaire maternel pour empêcher le rejet.

Du coup, pendant cette période particulière, la femme enceinte est plus sensible aux maladies infectieuses. Elle peut alors les contracter plus facilement. Vous comprenez ainsi mieux pourquoi il est particulièrement déconseillée de se faire faire un piercing enceinte. Le risque est certes minime mais il est majoré pour une femme enceinte.

Faut-il retirer son piercing pendant la grossesse ?

Le retrait du piercing s’accompagne rapidement d’une cicatrisation et d’une fermeture de l’orifice. Toutefois la grossesse ne nécessite pas forcément le retrait du piercing de manière durable pendant les 9 mois de gestation. C’est bon à savoir si vous avez un piercing au nombril.

Selon l’ornementation choisie, vous devrez sûrement retourner chez le perceur pour qu’il place un bijou plus adapté, une barre courbée plus longue par exemple. Vous aurez peut-être aussi recours à un piercing « spécial grossesse » avec une tige en plastique à la fois souple et non allergène.

Piercing au niveau du nombril : une localisation délicate pendant la grossesse
Le piercing du nombril devra être adapté pendant la grossesse

De toute façon, au cours de votre suivi de grossesse, le médecin ou la sage-femme va surveiller l’évolution de votre corps et saura vous recommander la conduite à tenir.

Enfin dans tous les cas, soyez rassurée, votre enfant n’est pas en danger à l’intérieur de votre ventre parce que vous avez un piercing au niveau de l’ombilic !

Que faire en cas d’infection d’un piercing enceinte ?

Si la zone de votre piercing semble s’infecter, si vous constatez des rougeurs ou un gonflement, il est nécessaire de retirer celui-ci au plus vite. Vous devrez également appliquer des soins locaux dont la base est de nettoyer avec un antiseptique la zone infectée régulièrement.

Si vous ne constatez aucune amélioration 48 heures après le retrait, il est nécessaire de consulter votre médecin.

Faut-il retirer son piercing à l’accouchement ?

En principe oui, vous serez invitée à retirer votre piercing lors de votre accouchement. Cela semble évident pour le nombril surtout si un recours à la césarienne est envisagé. Toutefois, sachez que normalement toute hospitalisation requiert le retrait de tous les bijoux comme c’est le cas à la Pitié Salpétrière.

En fait, du fait de la grande variété de piercing, les systèmes de fermeture sont eux aussi très différents selon la forme du bijou et sa localisation. Le personnel soignant n’est pas forcément bien formé pour savoir les retirer, même les plus courants. C’est pourquoi, dans la plupart des établissements, il est demandé aux patients et donc aux femmes enceintes, de les retirer de manière préventive. Car on ne sait pas toujours à l’avance les gestes médicaux qui seront nécessaires pendant une intervention comme un accouchement.

En guise de conclusion

Techniquement il est bien possible de faire un piercing enceinte. Mais ce geste n’est pas anodin. Entre les risques infections et les risques allergiques, la prudence recommande de prendre le temps d’y réfléchir et d’attendre 9 mois. Vous pourrez ainsi murir votre réflexion pour choisir la localisation du piercing et bien vous renseigner sur le salon où le réaliser de manière professionnelle.

FAQ sur les piercings enceinte

Quand retirer son piercing enceinte

Vous devrez retirer votre piercing de manière préventive au moment de l’accouchement comme pour tout autre bijou. En effet, s’il fallait pratiquer un acte en urgence, il est préférable que le personnel soignant puisse se concentrer sur son métier plutôt que de devoir commencer par retirer votre piercing. Ceci d’autant plus que les formes et le système de fermeture peuvent être très différent d’une personne à l’autre.

Comment garder son piercing enceinte

Cette question se pose surtout si votre piercing concerne le nombril car votre ventre va changer de volume ! Il existe des piercing spécial grossesse dont la tige en plastique à la fois souple et non allergène évolue avec la forme de votre ventre.

Références et sources sur le piercing enceinte

Laisser un commentaire