Quel puzzle pour 4 ans ?

Comme de nombreux parents, je recherche des activités à faire avec mon fils qui soient ludiques tout en favorisant ses apprentissages. Aussi nous utilisons depuis longtemps les puzzles avec Stanislas, même quand il était bébé. Ce jeu de patience, où il faut reformer un objet à deux ou trois dimensions avec des pièces en cartons ou en bois qui s’emboîtent les unes dans les autres, lui a rapidement plu. Après des modèles à 3 ou 4 pièces à 18 mois, il se débrouille plutôt bien aujourd’hui. Alors comme l’anniversaire de ma Petite Crapule approche, je me suis demandé quel puzzle pour 4 ans.

Incontournable et indémodable, même à l’ère des écrans, il s’agit d’un jeu remarquable par les capacités sollicitées. Mais il est essentiel d’adapter le puzzle à l’âge de votre enfant. En effet la durée de concentration évolue énormément au cours de l’enfance. Trop compliqué, votre canaille abandonnera et passera à côté d’une activité très riche. Une fois achevé, la satisfaction ressentie donne à l’enfant de la confiance en lui.

Comment bien choisir un puzzle pour 4 ans ?

Clairement il faut que le sujet représenté sur le puzzle soit motivant pour votre enfant. Quand vous lirez plus bas toutes les capacités stimulées pour sa réalisation, vous comprendrez mieux l’effort que votre petite canaille doit accomplir.

Alors inutile de lui prendre un puzzle pour 4 ans sur les chiens s’il n’y porte aucun intérêt ou en a peur. En revanche, s’il est fan d’un super-héros ou d’un dessin animé, privilégiez un puzzle avec le thème en question. Pour Stanislas, tout ce qui concerne le Roi Lion, Spiderman, Cars et Vaïana suscite son adhésion immédiate. Il est prêt à se lancer le défi d’un 35 pièces pour avoir la joie de voir l’image de son héros se dessiner devant lui.

Une alternative sympa est de faire imprimer une photo de famille ou de votre animal de compagnie sous forme de puzzle. Vous sollicitez là aussi le côté affectif qui lie votre enfant au sujet représenté. L’effet est garanti en termes d’intérêt. De nombreux sites proposent aujourd’hui cette fonctionnalité.

Combien de pièces pour un puzzle pour 4 ans ?

Une fois que vous savez le thème que vous recherchez, vous pouvez vous rendre dans votre magasin de jeux préféré ou au supermarché. Même si les puzzles font moins rêver que les voitures télécommandées, ils ont encore souvent un rayon dédié. J’étais surprise de constater qu’il est parfois plus étoffé que dans les magasins de jouets, en tout cas ici en Guadeloupe. La dernière option consiste à faire vos achats en ligne. Je n’ai pas testé moi-même cette dernière option mais j’ai repéré le site Fous de Puzzle et aussi celui des Puzzles Michèle Wilson, dernière entreprise fabriquant des puzzles en bois de manière artisanale en Europe.

Vient ensuite une question décisive : combien de pièces pour un puzzle ? En général, la boîte des puzzles pour enfants stipule l’âge ciblé. Mais selon la marque, le nombre de pièces recommandé varie.

  • de 3 à 5 pièces pour les bébé de 18 mois,
  • de 5 à 10 pièces pour les enfants de 2 ans,
  • entre 12 à 24 ou 30 pièces pour les galopins de 3 ans,
  • de 30 à 50 pièces pour pour les fripouilles de 4 / 5 ans,
  • entre 50 à 100 pièces pour les 6 ans.

Une fois passés 5 ans, vous ne trouvez plus que l’indication du nombre de pièces sur la boîte, celle de l’âge visé a souvent disparu.

De toute façon, selon la pratique de votre enfant, vous devrez ajuster le niveau de votre puzzle pour 4 ans. Les marques ont d’ailleurs bien compris le besoin de s’adapter à des enfants dont l’expérience des puzzles est variable. Ils ont développé dernièrement des coffrets multi-tailles ou puzzles évolutifs. Par exemple Ravensburger propose des boîtes de 4 puzzles comprenant 12, 16, 20 et 24 pièces pour les enfants de 3 ans. Ceux-ci ont aussi l’avantage d’avoir un système de repères (face arrière) pour guider le tri des morceaux de puzzle.

Quelle méthode pour résoudre un puzzle ?

Stanislas en fait régulièrement et à 3 ans et demi, il est l’aise pour se lancer dans des 35 pièces. Donc aujourd’hui je vise plutôt des puzzles de 48 pièces pour ces 4 ans. Les puzzles de 24 pièces ne l’intéressent plus trop. Sûrement car il les réalise très rapidement sans avoir le plaisir de la résolution d’un problème. Nous constatons qu’il assemble de mieux en mieux. Toutefois il mixe encore deux approches

  • la méthode « essai et erreur » qui lui fait faire une quantité de combinaisons et qui n’est pas durable quand on se confronte à de plus grandes tailles de puzzles
  • une démarche plus structurée : commencer par les coins, les bords, repérer certaines figures / blocs à l’intérieur du puzzle…
Commencer par les coins et les bords marque un progrès dans la manière de faire des puzzles
Commencer par les coins et les bords marque un progrès dans la manière
de faire des puzzles, ici de 48 pièces

Pour entamer 48 pièces, il devra faire un bond dans sa démarche. C’est tout l’intérêt de lui proposer de nouveaux défis.

Que font travailler les puzzles dans le cerveau des enfants ?

Souvent recommandé pour les enfants car il favorise l’observation et la concentration chez ses pratiquants, le casse-tête (traduction littérale de puzzle en anglais) mobilise de nombreuses capacités cognitives.

En effet une publication parue en 2018 réalisée par l’Université d’Ulm portant sur l’impact des puzzles sur le cerveau, a mis en lumière huit capacités cognitives visuospatiales impliquées dans la construction des puzzles. Certes, cette étude clinique a été réalisée sur 100 personnes en bonne santé et âgées de plus de 50 ans et non sur des enfants. Mais cela nous donne des raisons supplémentaires d’offrir des puzzles à nos jeunes enfants.

Les puzzles de pour 4 ans de 48 pièces nécessitent une démarche structurée
Les puzzles de plus grande taille requiert une démarche structurée.
Photo by Gabriel Crismariu on Unsplash

Les puzzles pour 4 ans aident à développer la motricité fine

La motricité fine recouvre les petits mouvements spécialisés des mains pour atteindre, saisir et manipuler de petits objets. Cela nécessite de solliciter les petits muscles des doigts. Globalement toutes les activités manuelles y contribuent.

Dans le cas des puzzles, bien sûr, le principe même de devoir saisir de petites pièces et de devoir les emboîter les unes dans les autres nécessite cette dextérité. D’ailleurs, l’enfant grandissant, d’un côté le nombre de pièces augmente mais de l’autre, la taille même des pièces diminue. Saisir une pièce d’un puzzle de 12 pièces requiert moins de précision qu’une pièce d’un 50 ou d’un 1000 pièces !

Enfant appliqué sur un puzzle pour 4 ans et travaillant sa motricité fine
La motricité fine se travaille avec les puzzles

Cela fait partie des premiers exercices pour pouvoir demain tenir un stylo et apprendre à écrire de manière manuscrite. Il s’agit donc d’une compétence primordiale à développer. D’ailleurs, notre Petite Crapule a aussi reçu à Noël une boîte de legos pour s’amuser tout en travaillant sa motricité fine.

Améliorer la coordination oeil – main avec les puzzles pour 4 ans

Les puzzles requièrent aussi une grande capacité à observer les pièces et à comparer le modèle à l’état en cours de construction. Les yeux ne cessent de faire un va-et-vient entre le modèle, les pièces déjà assemblées et les pièces restantes.

En visualisant le puzzle, le cerveau de l’enfant cherche quelle pièce doit être trouvée et placée pour agrandir la forme jusqu’à son achèvement.

Au delà de la simple observation, l’enfant manipule, tourne ou pivote les morceaux du puzzle puisqu’au début il essaie par tâtonnement. En permanence donc, il apprend à connecter ses mains à ses yeux.

Apprendre la géométrie dans l’espace

La géométrie dans l’espace est intimement liée à la construction des puzzles, même lorsqu’ils sont en 2D. En effet, l’enfant doit tourner à plusieurs reprises et dans différents sens pour faire s’emboîter les pièces. Il doit repérer la position des pièces les unes par rapport aux autres. Bref, il expérimente de manière concrète les trois dimensions qui sont au coeur de la discipline mathématique.

Les puzzles cubes constituent une variante intéressante pour travailler cette compétence dès le plus jeune âge. L’objectif est de reconstituer l’image en tournant les cubes. Cela sollicite les mêmes capacités qu’un puzzle à plat mais cela ajoute une dimension supplémentaire à trier.

Les puzzles pour 4 ans et avant peuvent aussi être sous forme de cubes
Les puzzles cubes pour se familiariser avec la géométrie dans l’espace

Favoriser la concentration

Jeu de patience qui nécessite de s’investir sur une petite durée, les puzzles mettent la concentration des enfants à rude épreuve. Et ce d’autant plus qu’au début, l’approche par tâtonnement implique plus de temps. L’enfant se concentre pour comprendre l’image à reformer, pour identifier chaque pièce, pour assembler et emboîter. Tout dans ce jeu nécessite de la concentration.

Comment les puzzles contribuent à stimuler la la mémoire

Cette activité sollicite enfin la mémoire de travail. Mémoire à court terme, elle permet à l’enfant de manipuler et de retenir des informations pendant qu’il réalise le puzzle. Ainsi, quand il ne parvient pas à placer une pièce, il doit la mettre de côté. Il devra se souvenir de ce morceau un peu plus tard au cours de la construction.

Sans surprise, les puzzles pour 4 ans sont bel et bien une activité pour enfants particulièrement intéressante. Je m’en doutais mais les faits sont maintenant là pour l’attester.

Autres avantages des puzzles pour 4 ans ?

Cette activité pour enfant présente de nombreux avantages indépendamment des capacités cognitives impliquées dans la résolution des problèmes qu’ils soulèvent. J’ai trouvé d’ailleurs un témoignage sur les vertus des puzzles très intéressant.

Un jeu solitaire qui peut aussi se jouer à plusieurs

Evidemment, par défaut on pense plutôt que le puzzle est un jeu solitaire. Pourtant en tant que parent, on sait bien qu’il faut souvent au départ guider nos tout-petits dans un nouvel apprentissage. Avec Stan, pour chaque nouveau puzzle, nous commençons par lui donner quelques clefs lors de ces premières réalisations.

En recommandant de trier les pièces par couleurs ou en posant des questions pour qu’il repère certaines caractéristiques… Nous l’aidons à acquérir des réflexes en termes d’analyse : commencer par les coins, puis continuer avec les bords. Nous construisons les premières tentatives ensemble pour lui donner confiance. Ensuite il est plus à l’aise pour s’y mettre seul. C’est un vrai moment agréable de partage où notre Petite Crapule est calme. La même forme de tutorat peut s’observer entre les enfants d’une fraterie.

Un jeu peu onéreux, calme et mobile

Pour un prix raisonnable sauf tirage particulier, vous avez là un stock quasi inépuisable de jouets. Pour la maîtrise de son budget, c’est un argument sérieux. Surtout en période de fin d’année ou encore si vous avez beaucoup de cadeaux à réaliser autour de vous.

Autre avantage non négligeable si votre enfant le pratique en solo, c’est qu’il ne fait alors aucun bruit. L’enfant attablé à son ouvrage se concentre, tendu vers son objectif. D’ailleurs, la pratique aurait tendance à diminuer le stress, contrairement à la surexposition aux écrans. Un moment fort appréciable quand les enfants sont petits et qu’ils ont du mal à maîtriser leur volume sonore 😉

Par ailleurs, rien n’est plus simple qu’emporter avec soi la boîte de puzzle. Votre enfant pourra s’occuper aisément quand vous vous rendez chez des amis ou lors des réunions de famille. Aucun équipement, aucune installation, aucune règle à expliquer avant de se lancer. Et il peut s’y mettre à 8h du matin ou à 20h avant d’aller dormir !

Un support de connaissances inépuisable

Pour le moment, nous choisissons pour Stan des images issues du monde des dessins animés et des super-héros. Le Père Noël lui a apporté également un puzzle pour commencer l’apprentissage de la lecture en décomposant les syllabes des mots et en y associant l’image correspondante. En grandissant, vous pouvez aussi sélectionner des puzzles autour des grands peintres pour favoriser l’acquisition de connaissances. Les plus grands chefs d’oeuvre de la peinture se retrouvent en petites pièces, y compris en puzzle pour 4 ans. En passant parfois des heures à reconstruire une image, l’enfant la découvre dans ses moindres détails. 

D’ailleurs c’est la volonté d’apprendre en s’amusant la géographie qui a donné l’idée à son inventeur, John Spilsbury, de découper des cartes au XVIIIème siècle. Aujourd’hui à peu près tout se retrouve sous forme de puzzle comme le montre la liste des thèmes de puzzle qu’on peut trouver sur certains sites de vente en ligne.

Thème de puzzle sur un site en ligne consacré à ce jeu éducatif

En guise de conclusion

Quel puzzle pour 4 ans ? A cette question, vous savez désormais répondre : un puzzle en lien avec ce qui fait vibrer votre petite fripouille pour le motiver et d’une taille variable entre 30 et 50 pièces.

En faisant mes recherches pour cet article, j’ai donc repéré la dernière entreprise à fabriquer à la main des puzzles d’art en bois en Europe. Une superbe découverte que je compte bien mettre à profit pour nos prochains puzzles pour 4 ans. Non seulement pour tester la difficulté (plus de 3 fois plus compliqué qu’un puzzle classique a priori) mais aussi pour soutenir un superbe projet !

Si vous voulez en apprendre plus sur l’histoire controversée de l’origine du puzzle, je vous recommande la lecture de cet article très bien documenté. Et si vous cherchez d’autres activités pour enfants à faire pendant les vacances, je vous recommande de consulter notre section dédiée à ce sujet.

Références et sources sur les puzzles pour enfants

Laisser un commentaire