Quel âge pour jouer à Minecraft ? Notre guide complet pour les parents

Minecraft est un peu au jeu vidéo ce que serait le ketchup à l’alimentation… Vous pouvez difficilement passer à côté quand vous avez des enfants ! Ils vont, tôt ou tard, vous en parler pour vous demander d’y jouer. Comme j’aime bien anticiper, j’ai cherché à en savoir davantage sur ce phénomène. En particulier pour répondre à une des premières questions que se pose tout parent : quel âge pour jouer à Minecraft est préférable ?

Pour répondre à cette question et comprendre les potentiels dangers de ce jeu vidéo, je fais le point sur le contenu même du jeu, les méfaits dénoncés et la manière d’y remédier. A la fin de mon billet, vous devriez avoir toutes les clefs pour que votre enfant joue à Minecraft en toute sécurité.

Minecraft, un jeu de construction et de survie

Plantons le décor ! Créé en Suède en 2009 puis commercialisé en 2011 par les Studios Mojang, le jeu totalise plus de 176 millions d’exemplaires écoulés depuis son lancement (chiffres 2019). Un véritable phénomène que ses 10 années d’existence ne semblent pas affecter… 🎂

Aujourd’hui, c’est tout simplement le jeu le plus vendu de tous les temps. Et même si d’autres jeux comme Fortnite le talonnent en terme de popularité, le succès ne se dément pas.

Comparaison de la popularité du jeu Minecraft et de Fortnite à l'échelle mondiale
Popularité Minecraft vs Fortnite à l’échelle mondiale

Minecraft en quelques mots

Pourtant Minecraft est payant. Par ailleurs, la marque de fabrique du jeu repose sur son univers en 3D pixelisé. Comparé à d’autres jeux vidéos, cela ne semble pas très abouti. Mais c’est un style qui plaît au point d’avoir donné naissance à un courant artistique : le Pixel art. Après les enfants n’ont pas forcément les mêmes attentes esthétiques que les adultes. Surtout l’absence de réalisme met aussi de la distance entre le joueur et ce qu’il fait dans le jeu lui-même.

Capture du jeu Minecraft
Minecraft et son univers 3D pixelisé

Quant au concept, il est basique. Ce jeu de type bac à sable (ou sandbox) fait appel à la curiosité et à la créativité du joueur pour construire des habitats à partir de blocs. Même si Minecraft n’a pas vraiment d’objectif défini, le joueur cherche d’abord à se protéger des monstres qui débarquent à la nuit tombée.

Trailer du jeu Minecraft

Bref, le côté hyper malin réside dans le mélange du jeu de construction et de survie qui place le joueur seul face à la nature. Un peu comme ce que nos ancêtres australopithèques ont dû réaliser, dans la vraie vie, pour que VOUS soyez capable aujourd’hui de lire mon article devant votre ordinateur ou sur votre smartphone. Pas étonnant que cela captive l’attention des enfants et que les parents s’interrogent sur l’âge pour jouer à Minecraft.

Jouer à Minecraft est autorisé pour les enfants âgés de 7 ans et plus

Comme tous les jeux vidéos depuis 2003, Minecraft a fait l’objet d’une évaluation et d’une classification selon la norme européenne Pan European Game Information (PEGI).

Le jeu vidéo a obtenu une classification l’autorisant pour les enfants de 7 ans et plus. Cela signifie qu’il peut contenir

  • des scènes ou sons potentiellement effrayants
  • les scènes de violence y sont très modérées.

Le site précise que la violence modérée se caractérise par “une violence implicite, non détaillée ou non réaliste”.

Le système de classification qui vaut en Amérique du Nord, l’ESRB, recommande lui de proposer de jouer à Minecraft uniquement pour les enfants de 10 ans et plus.

Pourquoi les avis peuvent diverger. Faisons le point sur le sujet.

Cinq modes de jeu différents dans Minecraft

Chaque mode de jeu propulse le joueur dans un monde aléatoire infini où paysages, minéraux, faune et flore sont différents. Si le jeu a été validé pour 7 ans est plus en Europe, il est certainement préférable de commencer quand même par certains modes pour les plus jeunes joueurs.

Le mode spectateur pour débuter sur Minecraft

Le mode spectateur, tout récent, permet comme son nom l’indique d’observer le jeu en le survolant en permanence, plus ou moins vite. En revanche aucune interaction avec l’environnement n’est permise. Un mode intéressant pour découvrir le jeu avant même d’y participer. Donc vous pouvez le proposer dès que votre enfant en manifeste l’intérêt, peut-être même avant 7 ans.

Survol d'un site dans Minecraft
Survol d’un site dans Minecraft

Le mode survie, le mode par défaut dans Minecraft

Au départ, le joueur ne dispose de rien et évolue dans un monde vierge. Il peut s’y déplacer librement. Il dispose d’objets/matériaux (terre, la pierre, divers minerais, l’eau et les troncs d’arbres) placés à des endroits fixes. Le joueur peut bouger les blocs pour les assembler et construire ce qu’il veut. Il va récolter des ressources en surface, réaliser du minage en sous-terrain, faire de l’élevage d’animaux et la culture des champs pour se nourrir, etc … Tout cela pour se protéger des monstres et rester en vie le plus longtemps possible. Il peut aussi complètement détruire son environnement si cela l’amuse.

Le mode créatif, plus facile pour commencer à construire dans Minecraft

En mode créatif, le joueur a toute les ressources à sa disposition dès le départ : nul besoin de les récolter. Il est aussi invincible. C’est sûrement un mode intéressant quand on débute, en phase d’apprentissage, pour tester des constructions, surtout si votre enfant voit grand ! Mine de rien, le jeu en mode survie comporte beaucoup de règle et de subtilité. Il n’est pas sûr qu’à 7 ans, un enfant puisse tout intégrer rapidement. Après le mode spectateur, le mode créatif est à recommander pour les plus jeunes joueurs dès 7 ans.

En mode aventure, énigmes et combat dans le scénario

Dans le mode aventure, plus récent, le joueur peut juste se déplacer et survivre mais il ne peut rien construire réellement : casser et assembler les matériaux lui est interdit. Bref, l’interaction avec l’environnement est limitée. En général, le joueur utilise une carte proposant un jeu guidé avec des énigmes, des combats… tout un scénario défini par son auteur. L’intérêt réside aussi dans le fait de se retrouver dans des endroits parfois spectaculaires. Du fait des énigmes, parfois complexes, ce mode convient mieux aux enfants plus âgés, autour de 10 ans. Ils sont alors capables de faire des raisonnements plus avancés et peuvent prendre plus de plaisir.

Le mode extrême pour les joueurs aguerris

En mode extrême, le jeu est paramétré à un niveau plus difficile et le joueur ne possède qu’une seule vie. Les principes sont identiques au mode survie. Mais avec une seule vie au compteur, l’adrénaline est forcément encore plus présente. Clairement pas envisageable lorsque votre chenapan débute dans Minecraft. J’aurai tendance à recommander plutôt quand votre enfant est plus grand, à partir de 10 à 12 ans.

La violence dans Minecraft

Soyons clairs : je ne me suis pas mise à jouer à Minecraft pour écrire ce billet. En revanche, j’ai pas mal lu pour naviguer dans les méandres de ce jeu au succès planétaire. Même adulte, on ne comprend pas tout du premier coup, a fortiori pour un enfant. Surtout j’ai regardé pas mal de vidéos Youtube de passionnés pour évaluer par moi-même si le jeu était violent.

Différents types de combat et mises à mort existent dans Minecraft. C’est bien la raison pour laquelle on peut s’interroger sur l’âge pour jouer à Minecraft.

  • les mobs passifs : il est possible d’élever des animaux (vaches, moutons, poules, …). Le joueur les nourrit pour qu’ils se reproduisent. Mais il doit aussi les tuer en leur tapant dessus avec ou sans arme.
Animaux et autres mobs dans Minecraft
Animaux et autres mobs dans Minecraft
  • les mobs hostiles comme les creepers. Ne pas les éliminer empêche de progresser dans le jeu puisqu’ils font des dégâts au joueur. Celui-ci doit les combattre pour sauver sa propre vie. Toutefois, il n’y a jamais aucun sang dans Minecraft. Ceci explique l’autorisation pour les enfants de 7 ans et plus : les combats ne sont pas réalistes.
  • le joueur est amené parfois à mourir dans le cadre du jeu. C’est le cas dans Minecraft comme dans la plupart des jeux vidéos. Mais ici au moins, il n’y a pas de mise en scène.
  • le dernier type de combat concerne le jeu multijoueur en ligne où des combats entre joueurs sont proposés. Là c’est certainement plus délicat – j’y reviens un peu plus loin.

Bref, jouer à Minecraft va clairement faire ressentir des sensations fortes à votre enfant. Mais le jeu pose également d’autres questions que la violence.

Comment répondre aux préoccupations quant à l’âge pour jouer à Minecraft ?

Dans un jeu sans but précis avec un monde infini et modifiable à souhait, il est évident qu’on peut facilement y passer des heures sans s’en rendre compte. Encore plus quand on a une imagination débordante… comme beaucoup d’enfants😃

Il faut aussi avoir conscience que c’est un jeu où plus vous passez de temps à jouer, plus vous améliorez votre niveau et votre richesse en ressources. Il y a donc des risques à jouer en solo comme à plusieurs. C’est là que les parents ont tout leur rôle à jouer.

Avoir des règles vaut à tout âge pour jouer à Minecraft

Le premier conseil, c’est de fixer des règles précises quant aux modalités de jeu, comme par exemple :

  • Définir les jours de la semaine où jouer à Minecraft est possible.
  • Autoriser de jouer au jeu vidéo uniquement après avoir fini ses devoirs / appris ses leçons.
  • Limiter les sessions de jeu à une durée maximale. Vous pouvez éventuellement avec un chronomètre pour voir défiler le temps et savoir combien il reste.

Cela vaut quel que soit l’âge pour jouer à Minecraft que vous considérez comme pertinent. Vous devez définir le cadre puis le faire respecter pour maintenir un équilibre. L’important est que votre enfant continue à faire ses autres activités : faire du sport, apprendre, dormir, manger… « Jouer à Minecraft » deviendra UNE des composantes de sa journée ou de sa semaine. Pas la seule !

Sauvegarder pour pouvoir s’arrêter

Le deuxième conseil consiste à bien expliquer à votre enfant le concept de sauvegarde. Cela vous aidera à faire respecter les plages horaires que vous aurez définies. Chaque partie Minecraft peut être enregistrée pour être reprise plus tard, à la prochaine session de jeu. Donc rassurez votre enfant : il ne perdra rien, n’aura pas à tout refaire pour arriver au même niveau. Il conservera ainsi son niveau et sa richesse.

Proposer des objectifs échelonnables

Si le jeu n’a pas de but précis, le joueur a d’autant plus tendance à y passer beaucoup de temps. C’est encore plus vrai pour un enfant qui ne sait pas forcément définir des objectifs lui-même. Profitez-en pour lui suggérer de réaliser certaines constructions avec des étapes précises. Cela peut être dans son environnement proche comme son école. Vous pouvez aussi proposer un bâtiment observé durant vos vacances et pris en photo. C’est une manière de s’intéresser à ce qu’il fait, de partager son enthousiasme. Une manière aussi de pouvoir plus facilement fixer les limites d’une session de jeu, non pas après 1h de jeu, mais après avoir réalisé l’objectif n°1. Par exemple, « maintenant que tu as fini le premier étage de la chapelle Sixtine, on passe à table !  » 🤣 Ça peut mieux fonctionner qu’un timer !

Pourquoi pas écouter un livre audio inspiré de Minecraft

Le Village, un livre audio inspiré de l'univers du jeu vidéo Minecraft

Pour changer des écrans mais toujours rester dans l’univers, vous pouvez aussi proposer à vos enfants de 8 ans et plus d’écouter Le Village. Inspiré du livre éponyme de l’allemand Karl Olsberg, ce récit de jeunesse plonge dans l’univers du jeu vidéo Minecraft. Cela mérite d’être testé pour détourner les jeunes joueurs de leur console.

Sinon Pinterest renferme pas mal d’idées détournant Minecraft, comme des activités manuelles pour reproduire les créatures du jeu vidéo. D’autres ont même imaginé en faire un jeu de société façon Monopoly.

Les difficultés liées au mode multijoueur de Minecraft

Si Minecraft n’a pas la « vocation sociale » d’un Roblox, il est tout de même possible d’y jouer à plusieurs. Vous pouvez faire cela localement, par exemple si vous avez plusieurs enfants qui veulent jouer ensemble. Vous pouvez aussi utiliser Internet et jouer en ligne directement. Il existe une foule de serveurs différents avec leurs spécificités, leurs modes de jeu et leur communauté. L’éditeur a facilité la chose en décidant de rendre disponible le mode multijoueur quelle que soit la plateforme de chacun. Ainsi un joueur sur PC peut jouer avec d’autres personnes, amies ou non, qui sont eux sur des consoles différentes.

Manettes pour jouer à Minecraft en mode multijoueur
Jouer en mode multijoueur à Minecraft peut entraîner des difficultés supplémentaires
Photo d’Igor Karimov

Là les choses se corsent.

Limiter la durée des sessions de jeu

Le respect du temps de jeu est plus compliqué dans un contexte de compétition. En effet, il sera d’autant plus dur de résister à la tentation de jouer pour améliorer son niveau que les amis de votre enfant y passeront plus de temps que lui. Clairement le contexte familial des amis de vos enfants va plus ou moins vous aider. Le mieux serait d’avoir discuté avec les autres parents pour fixer des règles de groupe, en particulier en matière de durée. Soyons réalistes, cela n’est pas une mince affaire.

Proposer un environnement protégé

Autre enjeu avec le mode multijoueur en ligne : votre enfant se retrouve avec d’autres joueurs qui peuvent avoir des propos déplacés, vulgaires voire orduriers. Le mieux reste de jouer avec des amis qu’il a dans la vraie vie. S’ils ne jurent pas continuellement dans la vraie vie, ils ne le feront probablement pas beaucoup plus en ligne. Dans cette perspective, l’éditeur du jeu propose un serveur, Minecraft Realms, où vous pouvez créer vos propres mondes privés. L’accès est contrôlé et vos enfants n’évoluent qu’avec des personnes autorisées. 10 au maximum. Cela évite ainsi de courir le risque de côtoyer des individus malveillants dans un environnement non contrôlé.

Pour plus d’information, je vous renvoie au guide élaboré par Internet Matters (en anglais), un site que j’aime bien consulter sur les jeux vidéos. Il précise d’entrée de jeu : « Minecraft ne dispose pas de paramètres parentaux ou de confidentialité centralisés, mais vous pouvez utiliser différentes méthodes pour réduire les risques d’exposition d’un enfant à un langage inapproprié sur PC et Xbox Live, par exemple en désactivant les fonctions de discussion en ligne. Les gros mots sont automatiquement filtrés dans les chats. »

Il ne faudrait toutefois pas voir dans le mode multijoueur que des aspects négatifs. La collaboration entre joueurs permet de construire des sites pharaoniques… 7 ans pour reproduire Disneyland Paris par exemple. Je vous laisse voire le rendu.

Disneyland Paris reconstitué dans Minecraft

Quel âge pour jouer à Minecraft Education Edition ?

S’il s’agissait d’un jeu véritablement violent, il est peu probable que des enseignants se seraient laissé convaincre de l’utiliser comme support pédagogique. Disponible en France depuis 2016, la version Education est aujourd’hui utilisée dans de nombreuses écoles, en particulier dans le monde anglo-saxon. Ici le jeu vise à favoriser la collaboration entre élèves. En effet, une classe entière peut travailler ensemble sans avoir recours à un serveur externe.

Ainsi les contenus abordables en classe relèvent ici des arts, de l’histoire, des sciences, des mathématiques ou encore des langues.

Bien sûr en proposant ce type de jeu, Microsoft renforce son positionnement éducatif et celui de la version « standard » … de manière détournée. Le contenu a été adapté pour convenir à des enfants encore plus jeunes. Ainsi les modules de leçons disponibles (en anglais) commencent dès 3 ans. Preuve que l’âge pour jouer à Minecraft peut sûrement faire débat ! Je reconnais qu’il n’est pas stupide de vouloir utiliser un univers familier aux enfants pour les captiver et les motiver à travailler en classe. Après, ne soyons pas dupe : les enfants jouant à l’école dès 3 ans seront sûrement enclins à jouer aussi à la maison à la version standard dès que possible.

Pendant le confinement, Minecraft est allé encore plus loin. Il a proposé en téléchargement gratuit et temporaire des contenus éducatifs autour du fonctionnement de l’œil humain, de la petite vie des abeilles ou des dieux grecs… Une manière intelligente pour renouveler son positionnement éducatif auprès des parents qui cherchaient du contenu pour occuper leurs enfants.

Petit glossaire de survie autour de Minecraft

Comme pour beaucoup de jeux vidéo, Minecraft renferme son lot de termes incompréhensibles pour les novices. Alors, pour que « parler de Minecraft » ne soit pas synonyme de langue étrangère, voici un mini glossaire. Mine de rien, quel que soit l’âge pour jouer à Minecraft, il faudra avoir une bonne mémoire pour naviguer et progresser dans ce jeu vidéo. C’est vraiment tout un monde…

Biomes : régions du monde Minecraft, telles que les jungles, les forêts et les déserts. Chaque biome se caractérise par une température. L’abondance de bois (pour construire des abris) et d’animaux font des forêts des lieux propices à la survie. A l’inverse, les biomes arides offrent moins d’opportunités pour se nourrir et se cacher à la nuit tombée.

Creepers : créatures humanoïdes hostiles à la peau verte et dotées de 4 pattes. Du coup, elles sont faciles à reconnaître et bien connues des joueurs. Elles explosent quand le joueur est proche d’une d’entre elles.

Enderman, une des créatures du jeu vidéo Minecraft
Un Enderman

Enderman : minces et longues créatures qui peuvent se téléporter et de ramasser des blocs. Habituellement neutres, ils ne cherchent pas le combat. Ils attaquent si le joueur les provoque ou le regarde de manière fixe.

Redstone : minerai existant en profondeur et d’usage polyvalent. Il peut être utilisé pour préparer des potions ou fabriquer des composants. Détruite en poudre, elle se pose au sol pour créer des circuits « électriques ». Elle peut alors alimenter des appareils ou des portes.

Skins : renvoie à l’apparence du joueur ou des créatures du jeu. Il est possible de changer la texture pour personnaliser davantage son personnage. Cette modification esthétique n’a aucun impact sur les capacités du joueurs.

Mob (pour mobile) : pratiquement n’importe quelle créature vivante dans le jeu qui peut se déplacer. Certains monstres sont passifs, comme les chevaux, tandis que d’autres peuvent être très hostiles, comme les Creepers.

Mod (pour « modification »): toute extension qui change le code utilisé pour faire le jeu fonctionner lors de l’installation initiale. Les utilisateurs les utilisent à leurs risques et périls.

Un terme que vous ne comprenez pas dans Minecraft ? Consultez le site https://minecraft-fr.gamepedia.com/Minecraft_Wiki.

En guise de conclustion

Si vous arrivez jusqu’ici, vous avez normalement une bonne compréhension du jeu désormais. Vous savez que c’est moins la violence que le temps passé sur Minecraft qui peut poser problème, surtout en mode multijoueur. Vous avez aussi quelques idées sur comment fixer le cadre et contourner des écueils assez classiques avec les jeux vidéos.

Si vous cherchez d’autres jeux ou sorties à proposer à vos canailles, je vous recommande de consulter aussi nos activités pour enfants. J’y liste pas mal d’idées alternatives. Vous y trouvez aussi mes autres billets sur les jeux vidéos à la mode chez les enfants.

Références et sources sur Minecraft

Qui est l’inventeur du jeu Minecraft ?

Markus Alexej Persson, souvent plus connu sous son pseudonyme Notch, est un développeur originaire de Suède qui a créé le jeu vidéo Minecraft en 2009 (version bêta) avant son lancement commercial en 2011.
En 2014, il a revendu les Studios Mojang dont il est l’un des fondateurs à Microsoft pour 2,5 milliards de dollars.

Laisser un commentaire