16 juillet 2021

Quelles boissons pour les tout-petits ?

Accueil / Tout-Petit / Alimentation / Quelles boissons pour les tout-petits ?

Votre tout-petit a soif mais vous voudriez lui proposer autre chose que de l’eau en permanence. Avant d’avoir un enfant, je pensais que donner une boisson aux fruits ne pouvait pas leur faire de mal. En effet, les boissons aux fruits font souvent croire aux consommateurs qu’elles sont, au moins en partie, « saines ». En tant que parent, vous voulez probablement connaître les boissons pour les tout-petits qui sont saines et qui ont bon goût, et que votre tout-petit pourra vraiment boire sans danger.

Tout va bien tant que nous le consommons avec modération. C’est vrai pour les adultes comme pour les enfants. De même, trop de quoi que ce soit, même une chose apparemment bonne, peut être mauvais pour la santé d’un tout-petit. Les enfants en pleine croissance ont besoin d’un bon équilibre entre nutrition et vitamines. Ce principe ne s’applique pas seulement aux aliments qu’ils mangent. Nous, parents, devons être tout aussi vigilants sur les boissons qu’ils boivent.

Exigences de base en matière de santé des tout-petits

Les jus et les boissons deviennent souvent des substituts à un repas sain lorsque des vies bien remplies prennent le dessus. Voici quelques bonnes pratiques alimentaires et de santé à garder à l’esprit pour ne pas tomber dans ces travers.

Les bases de la santé des tout-petits sont assez simples.

  • Ne vous inquiétez pas trop de la quantité qu’ils mangent. Ils mangeront quand ils auront faim. Les recommandations du Programme National Nutrition Santé se fonde sur le respect de l’appétit de l’enfant. En effet, l’enfant sait réguler sa prise alimentaire, tant sur un repas que sur une journée.
  • Ne vous enlisez pas dans de petites batailles de repas. En vous concentrant trop sur les difficultés, votre tout-petit sera plus déterminé à ne pas faire ce que vous voulez.
  • Enseignez tôt des habitudes saines : une consommation limitée de produits sucrés (bonbons, glaces,…), de friture, de sel et produits salés (biscuits apéritifs) et charcuterie.
  • Asseyez-vous à table et dînez en famille : cela doit rester un moment convivial, de plaisir et de partage.
  • Offrez une variété d’aliments et présentez les à plusieurs reprises sans forcer. Jusqu’à 10 reprises peuvent être nécessaires pour qu’un aliment puisse être apprécié.
  • Assurez-vous que votre tout-petit mange des repas équilibrés, sains et nutritifs avec des aliments de tous les groupes alimentaires : protéines, produits laitiers, fruits/légumes, glucides et lipides.

Boissons à offrir aux tout-petits

Quand mon fils a eu 2 ans environ, en plus de l’eau et du lait, nous lui avons commencé à lui donner du jus de fruits à 100 % largement coupé avec de l’eau. Nous ne lui donnions jamais de boisson aromatisée aux fruits ou de boisson gazeuse. Nous ne voulions pas l’habituer à des sensations qui le mettraient sur la voie des sodas.

Lait

Le lait est idéal pour les tout-petits en pleine croissance. Le calcium et la vitamine D fournis par le lait aident nos bambins à développer des os et des dents solides. En effet, les apports en lait restent très importants avant 3 ans même si progressivement l’alimentation de l’enfant se rapproche de celle des adultes. Jusqu’à 3 ans, il faut compter entre 500ml et 800ml de lait, cette quantité étant à ventiler entre le lait, les laitages et les fromages. Cela peut vous sembler beaucoup mais cela ne diminue en rien son appétit.

En revanche, oubliez les laits au chocolat et à la fraise – ils sont bourrés de sucres et/ou de graisse supplémentaires.

Le lait fait partie des boissons pour les tout-petits recommandées
Fillette buvant un verre de lait

Si le lait de vache n’est pas toléré, vous pourriez vouloir vous tourner vers des préparations infantiles à base de protéines de soja ou à base de protéines de riz. D’abord, sachez qu’une partie des enfants intolérants au lait de vache, le sont aussi au boissons à base de soja. Votre pédiatre pourra vous proposer des solutions appropriées. Par ailleurs, les substituts végétaux (amandes, châtaigne…) ne sont pas recommandés pour les jeunes enfants en prise régulière. D’une part, ils peuvent causer des carences nutritionnelles. D’autre part, ils nécessitent un suivi diététique régulier et une supplémentation en certaines vitamines.

L’eau, la boisson de base des enfants

L’eau est la boisson parfaite et c’est notre préférée. Elle est sans sucre, sans gras, sans calorie et sans additif. C’est donc la boisson à lui proposer le plus souvent quand il a soif ! Bonus : si votre eau du robinet contient du fluorure, elle prévient en plus les caries ! En cas de doute sur la qualité de l’eau de distribution publique ou si celle-ci est momentanément non-potable, vous devrez alors privilégier une eau minérale faiblement minéralisée.

Mettez de l’eau à sa disposition et assurez-vous qu’il puisse y avoir accès facilement et de manière autonome. Il pourrait en boire plus s’il peut se servir lui-même.

Si votre enfant n’aime pas l’eau plate, vous pouvez l’infuser avec du citron vert, du citron ou d’autres fruits.

Pour un attrait supplémentaire, servez de l’eau dans une tasse ou un verre avec son personnage de dessin animé préféré. Succès garanti !

Boissons pour les tout-petits acceptables sous condition

Si vous voulez proposer d’autres boissons à vos tout-petits, il est important de se fixer une règle de modération et de se rappeler que celle-ci passe aussi par une consommation ponctuelle.

Des jus de fruits à 100% pur jus

Privilégier les boissons pur jus vous garantit contre la pratique des sucres ajoutés tellement fréquente. Regardez les étiquettes des nectars et autres boissons fruitées, vous constaterez que leur composition contient une quantité très importante de sucre ajoutée.

Par ailleurs, le jus peut contenir du potassium, du magnésium, de la vitamine C. Il peut être intéressant d’un point de vue nutritionnel. Mais le mieux reste toujours le fruit en entier ! En effet, les jus de fruits ne contiennent pas de fibres, ce qui n’est pas le cas des fruits frais. Or non seulement les fibres contribuent au transit mais elles procurent la sensation d’être rassasié.

Une astuce que j’ai utilisée pour faire aller plus loin le jus consistait à le couper avec de l’eau – un rapport 80/20 au départ au profit de l’eau. De plus, il n’est pas recommandé d’offrir du jus systématiquement tous les jours. Au lieu de cela, vous devriez proposer le jus pour une occasion spéciale.

Bébé en train de boire du jus de fruit au biberon
Bébé en train de boire du jus de fruit au biberon

Smoothies

Les smoothies sont toujours présentés comme « sains » – et ils peuvent l’être – mais ils peuvent également apporter des calories supplémentaires. C’est pourquoi les smoothies ne devraient être offerts qu’à l’occasion et pour leur valeur nutritive.

Vous pouvez préparer un bon smoothie avec plein de fruits voire des légumes. En plus de la glace pilée et d’un yaourt comme base, vous pouvez utiliser des fruits de saison de préférence.

Boissons pour les tout-petits à bannir

Soda ou boissons aux fruits

Donner à votre tout-petit des boissons aux fruits ou des sodas revient à lui donner du sucre à la cuillerée. En effet, ils fournissent tous d’énormes quantités de sucre raffiné, ajouté en plus de l’eau. Mais tout s’explique : il s’agit là de deux ingrédients particulièrement bon marché ! Ces boissons sont responsables de l’obésité infantile et peuvent provoquer des caries dentaires chez les tout-petits.

Boissons à base de caféine

Les boissons contenant de la caféine comme les boissons énergisantes sont à éviter en raison de leur teneur en caféine qui peut garder les petits enfants éveillés la nuit. D’ailleurs l’ANSES s’est prononcé à ce sujet dès 2013.

Boissons édulcorées

Dernier groupe de boissons à bannir : les boissons édulcorées. En effet, la règlementation de l’Union Européenne interdit les édulcorants comme additif dans l’alimentation des enfants de moins de 3 ans.

Sources & référence sur les boissons pour les tout-petits

À PROPOS DE L'AUTEUR : Anne-Laure

Anne-Laure est la maman d'un petit garçon de 5 ans. Fondatrice de Petite Crapule, depuis sa grossesse elle n'a pas arrêté de s'informer sur la maternité et la parentalité. Elle partage ici ses recherches et expériences de maman blogeuse, entrepreneure et auteure.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez ?

Proposez-moi les sujets pour lesquels vous n’arrivez pas à trouver une réponse précise et qui vous préoccupe. Je ferai les recherches nécessaires pour pouvoir l’ajouter à ma liste d’articles. Ainsi, nous enrichirons les connaissances de la communauté Petite Crapule ! Merci d’avance

Restez informé
close-link