30 avril 2021

Comment reconnaître les pleurs de bébé ?

Après l’article consacré au livre Il Pleure Que Dit-il ? dont Petite Crapule avait fait la revue voici quelques mois, j’ai voulu approfondir le sujet. En effet, la question des pleurs de bébé préoccupent de nombreux parents. Mais même au-delà, tout le monde y est confronté un jour ou l’autre : parents, professionnels de la petite enfance, grands-parents, tonton ou tante…

Aussi j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Isabelle Salomon, Formatrice nationale au Dunstan Baby Language en France. Son rôle est de former les instructrices qui pourront relayer la méthode mise au point par Priscilla Dunstan pour décoder les pleurs de bébé. À ce jour près de 80 personnes, des femmes dans l’immense majorité, ont été formées en France.

En consiste la méthode de Priscilla Dunstan pour calmer les pleurs de bébé ?

Il s’agit d’une approche qui passe par l’écoute des sons que bébé émet et par l’observation de sa gestuelle. Priscilla Dunstan, musicienne dotée de l’oreille absolue, a identifié différents sons chez son propre fils et a ainsi décrypté les pleurs de bébé. Le DBL, c’est aussi l’histoire et l’aventure d’une maman qui a su décoder le sens des différents pleurs de bébé. Elle les a mis en relation avec les besoins de son enfant. Elle a établi que les bébés savaient communiquer dès leur naissance et que leur langage était universel.

Priscilla Dunstan a souhaité aller plus loin et valider sa découverte empirique par une approche plus rationnelle. Ainsi des recherches cliniques ont eu lieu dans plusieurs pays – Australie, Etats-Unis et Royaum-unis – et ont duré au total huit ans. Menée auprès de familles venant de toute origine ethnique, l’observation clinique des bébés a établi qu’ils émettaient les mêmes sons pour exprimer les mêmes besoins. Une découverte révolutionnaire au début des années 2000.

Une émission d’Oprah Winfrey a médiatisé son livre 2006. Mais il a fallu attendre 2016 pour que les équipes d’Isabelle Filliozat en proposent une traduction française.

Combien de pleurs de bébé ont été officiellement reconnus par la recherche clinique ?

Si le livre mentionne neuf sons différents, la recherche clinique n’a officiellement reconnu et validé que 5 pleurs de bébé. Il s’agit des pleurs manifestant les besoins suivants :

  1. Owh pour le sommeil
  2. Neh pour la faim
  3. Eh pour le rot : les parents sont parfois surpris d’entendre des pleurs de bébé après la tétée ou même pendant le biberon. Le nouveau-né peut exprimer alors le besoin de faire son rot.
  4. Eairh pour la colique
  5. Heh pour l’inconfort : s’il a chaud ou froid, si sa position lui convient ou pas, s’il s’est fait piquer par un moustique ou si sa couche est souillée, bébé vous prévient.

Comment calmer un bébé qui pleure ?

La méthode de Priscilla Dunstan n’indique pas forcément comment calmer bébé lorsqu’il pleure. En revanche, elle vous donne des clefs pour comprendre pourquoi votre bébé pleure. La manière d’y répondre est propre à chaque famille.

Mais bien sûr il y a des évidences. Si le parent identifie un pleur d’inconfort, il faut vérifier si la couche est souillée. Bien sûr, si c’est le cas, vous allez changer votre bébé. En revanche, si votre bébé a sommeil, la manière de répondre à son besoin et de l’endormir peut changer d’une famille à l’autre. Certains utiliseront la musique, d’autre le portage, d’autres encore une tétine.

Ainsi Le DBL (ou Dunstan Baby Language) ne se positionne ni pour laisser pleurer bébé ni pour le prendre dans les bras de manière systématique.

De même, la méthode de Priscilla Dunstan n’a pas d’avis sur le fait d’utiliser ou non une sucette pour calmer son bébé et/ou l’endormir. Il faut juste être conscient qu’introduire un élément extérieur pour satisfaire le besoin implique que forcément il faudra gérer la frustration liée au fait de devoir s’en passer.

Bébé apaisé et endormi
Bébé apaisé et endormi

Y a t il des moments dans la journée où un bébé pleure davantage ?

On entend souvent parler des pleurs de décharge qui correspondent aux pleurs de bébé du soir. Le DBL ne considère pas qu’ils sont spécifiques. Dans l’approche de Priscilla Dunstan, nous abordons le phénomène sous un angle différent.

Nous nous mettons à la place d’un nouveau-né qui serait par exemple dans l’inconfort depuis un bon moment de la journée. Imaginons qu’il a pleuré à plusieurs reprises mais que ses parents n’ont pas été en mesure de détecter qu’il s’agissait d’un pleur d’inconfort. Un moustique l’a piqué et cela le démange ou il a trop chaud… Au bout d’un moment, il perd patience.

Les parents formés au Dunstan Baby Language observent rarement une recrudescence des pleurs en fin de journée. Comme ils arrivent à satisfaire plus rapidement leur enfant, celui-ci est moins en tension quand arrive le soir.

Comment se positionne le Dunstan Baby Language par rapport à l’alimentation de bébé ?

Le DBL ne recommande pas un type d’alimentation particulière. Il peut se pratiquer aussi bien dans le cas d’un allaitement exclusif au sein ou au biberon uniquement ou de manière mixte. Là encore il s’agit de la réponse au besoin de faim que le DBL permet d’identifier quand votre bébé pleure.

Quels sont les bénéfices de mettre en place la méthode de Priscilla Dunstan pour les parents ?

Les parents formés reconnaissent différents bénéfices dans leur vie quotidienne. On peut ainsi distinguer

Une plus grande confiance en soi

Les parents, surtout quand il s’agit de leur premier enfant, doutent parfois de leurs compétences. Or voir qu’ils sont en mesure de satisfaire leur bébé leur renvoie une image positive et les confortent dans leurs capacités. C’est donc une manière de se réapproprier son rôle de parents et de se sentir solide dans ses compétences.

Une meilleure qualité de vie

Aux dires des parents, un autre impact du DBL se fait ressentir dans l’ambiance générale de la vie de famille. Avec un bébé plus calme, le quotidien est plus facile, aussi dans le cas d’une fratrie. Un parent capable de satisfaire les besoins de son nouveau-né plus rapidement constate souvent moins de pleurs et des pleurs moins longs. Donc être formé au DBL permet de mieux se reposer et d’avoir un sommeil de meilleure qualité. Cela leur donne plus d’énergie pour le reste de la journée et une meilleure disposition pour accueillir leur bébé dans toutes ses émotions. Pour le dire autrement, ils seront capables de gérer les pleurs de bébé sans craquer.

Une ambiance familiale apaisée et un meilleur repos pour tous avec le Dunstan Baby Language
Une ambiance familiale apaisée et un meilleur repos pour tous avec le Dunstan Baby Language

Un soutien à l’allaitement

Enfin un dernier bénéfice est à noter par rapport à l’allaitement. En effet, dans le cadre d’une démarche d’allaitement à la demande, certaines mamans peuvent avoir tendance à « dégainer » systématiquement le sein. Elles sont alors dans une forme d’injonction. Pourtant le besoin de l’enfant n’est pas forcément la faim. Si elles ne savent pas distinguer le son de la faim des autres sons, elles auront tendance à interpréter n’importe quel son par une demande de mise au sein. Elles se retrouvent exténuées devant des demandes incessantes et cela peut décourager certaines jusqu’à renoncer à l’allaitement.

En revanche, si elles cernent mieux les demandes liées à la faim à travers le son, la gestuelle ou les mimiques, elles s’aperçoivent que bébé ne demande pas toujours le sein. Elles lui apportent alors une réponse plus appropriée qui ne risque de pas de créer de mauvaises associations. Ainsi, elles pourront souvent poursuivre plus longtemps l’allaitement au sein car il se déroulera dans de meilleures conditions. Pour le dire simplement, le DBL soutient l’allaitement par voie de ricochet même s’il ne le prône pas.

Quels sont les bienfaits pour le bébé d’avoir des parents formés au Dunstan Baby Language ?

Pour le nouveau-né, il se rend compte que ses besoins sont reconnus et validés par ses parents. Ceux-ci cherchent à lui apporter une réponse pour le satisfaire. Cela participe donc de la construction de l’estime de soi pour le nouveau-né dès ses premiers jours sur Terre.

Un bébé dont les parents reconnaissent mieux les besoins aura tendance à dormir mieux en suivant son propre rythme. Nous constatons souvent que les bébés dont les parents sont formés au DBL font leurs nuits plus rapidement.

Les raisons pour lesquelles bébé pleure change-t-elle lorsqu’il grandit ?

Les raisons peuvent changer mais certains besoins demeurent à tout âge. Un enfant qui a faim, quel que soit son âge, sait vous le faire savoir. De même un enfant qui a sommeil deviendra gronchon. Il est possible d’entendre encore vers 15 ou 18 mois les pleurs de sommeil caractéristiques de premiers mois. Mais en grandissant votre enfant utilisera d’autres moyens pour communiquer avec vous. C’est pourquoi nous recommandons de suivre la formation dès les premiers jours après la naissance voir avant…

A quel moment les parents peuvent-il se former pour décrypter les pleurs de bébé ?

La plupart des parents se forment une fois que leur bébé est là. Toutefois il est possible de suivre un atelier un peu avant l’accouchement, en général durant le dernier mois de la grossesse. L’idée est que les parents conservent bien en mémoire à la fois les sons et les sensations physiques associées au fait d’émettre tel ou tel son. Ainsi dès les premiers moments à la maternité, les parents peuvent tout de suite repérer et nouer une relation très qualitative avec leur nouveau-né.

La formation au Dunstan Baby Language apprend à décoder les pleurs de bébé
La formation au Dunstan Baby Language apprend à décoder les pleurs du nourrisson

Comment se former au DBL pour les parents ?

Deux manières sont possibles pour bénéficier de la méthode de Priscilla Dunstan. Elles ne sont pas exclusives l’une de l’autre mais peuvent fonctionner de pair.

  • La première solution consiste à assister à une séance de formation au Dunstan Baby Language

Les séances peuvent se passer de manière collective sous forme d’ateliers avec d’autres parents. Dernièrement et encore plus avec la pandémie de la COVID, nous réalisons de plus en plus de formation individuelle sous forme de visioconférence. Nous constatons que les parents apprécient particulièrement cette approche plus personnalisée. Chaque séance commence par un rapide survol de l’histoire de la méthode. Nous abordons ensuite l’importance de la place du père et faisons le point sur le syndrome du bébé secoué.

Dans une deuxième partie plus pratique, nous présentons en détail la phonétique et la phonologie, la manière dont le corps produit les sons.

L’idée est de proposer aux parents d’expérimenter dans leur propre corps la production des sons pour qu’ils puissent mieux décoder le son et la gestuelle/le mouvement du corps associé. Ainsi la formation leur apprend à reconnaître les caractéristiques visuelles de chaque son.

  • La deuxième solution nécessite de télécharger l’application. Vous y trouverez toutes les vidéos pour vous former. Pour les jeunes parents passionnés de technologie, c’est une excellente entrée pour appréhender cet enseignement. En plus, si les parents sont au début de leur apprentissage et ont peur de ne pas se souvenir, l’application est à portée de main. Dernièrement, une brique fondée sur l’intelligence artificielle (IA) a été ajoutée de manière à reconnaître les différents sons de bébé.
Comprendre les pleurs de bébé grâce à l'application Dunstan Baby Language
Écrans de l’application pour se former au Dunstan Baby Language

Comment trouver une instructrice pour apprendre à décoder les pleurs de bébé ?

Le plus simple est de consulter l’annuaire disponible sur le site français du Dunstan Baby Language. Y est recensé l’ensemble des professionnels qui exercent sous forme de consultation. Vous y trouvez leurs coordonnées pour pouvoir prendre rendez-vous. La plupart peuvent réaliser des séances de formation à distance.

À PROPOS DE L'AUTEUR : Anne-Laure

Anne-Laure est la maman d'un petit garçon de 5 ans. Fondatrice de Petite Crapule, depuis sa grossesse elle n'a pas arrêté de s'informer sur la maternité et la parentalité. Elle partage ici ses recherches et expériences de maman blogeuse, entrepreneure et auteure.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez ?

Proposez-moi les sujets pour lesquels vous n’arrivez pas à trouver une réponse précise et qui vous préoccupe. Je ferai les recherches nécessaires pour pouvoir l’ajouter à ma liste d’articles. Ainsi, nous enrichirons les connaissances de la communauté Petite Crapule ! Merci d’avance

Restez informé
close-link