[Dossier Allaitement] Comment bien choisir son tire-lait ?

Vous allaitez votre enfant au sein et allez bientôt devoir vous absenter, pour reprendre le travail ou pour un voyage. Sachant les bénéfices du lait maternel, vous souhaitez que votre enfant continue d’en biberonner. Mais devant la foule de modèles disponibles, vous êtes un peu perdue et ne savez pas comment choisir votre tire-lait. Je n’ai pas l’intention de vous dire quelle marque utiliser car je n’ai pas tout testé. Non, je peux uniquement vous guider, grâce à mon expérience et à mes lectures, sur les aspects à prendre en compte pour faire votre choix au mieux.

Différents critères doivent être considérés pour sélectionner le bon tire-lait, manuel ou électrique : confort d’utilisation, bruit, efficacité, hygiène, mode de vie et coût. Chaque maman se trouve dans une situation différente. C’est à vous de répondre sur chaque critère pour établir votre combinaison qui vous fera pencher pour telle ou telle modèle de tire-lait.

Petit tour d’horizon des modèles de tire-lait disponibles

Avant de pouvoir aborder les critères pour faire votre choix, je pense utile de vous rappeler les grandes familles de produits qui se cachent derrière le mot « tire-lait »

  • manuel ou électrique : la plupart des mères qui allaitent sur la planète tirent encore leur lait manuellement sans un appareillage sophistiqué. La généralisation de l’utilisation de cet objet de puériculture est plutôt récente. Mais il est difficile de dire quand les tire-lait ont été inventés. En revanche, on sait que le premier brevet déposé aux Etats-Unis remonte à 1854. Aujourd’hui vous avez des modèles électriques qui vous évite de pomper à la main. Automatiquement, la machine, placée sur le(s) sein(s) déclenche une pression pour éjecter le lait maternel de manière régulière.
Choisir un tire-lait manuel présente des avantages
Tire-lait manuel
  • simple ou double : si vous procédez manuellement, votre tire-lait sera simple car vous ne pourrez pas réaliser un double pompage simultanément. En revanche, les modèles électriques proposent un double pompage en plaçant un embout sur chaque sein.
Choisir un tire-lait électrique à double pompage fait gagner du temps
Tire-lait électrique à double pompage

Le confort d’utilisation, un critère crucial pour choisir son tire-lait

Je commence par ce critère car autant vous dire qu’il est primordial d’avoir un appareil confortable pour tirer votre lait. D’abord c’est important pour ne pas baisser les bras au début. Je me rappelle que le premiers temps, je produisais peu et que je stressais beaucoup à l’idée de ne pas réussir à tirer suffisamment. De plus, vous allez peut-être devoir le faire souvent, en fonction de votre projet d’allaitement et/ou votre lactation.

L’important est que votre tire-lait aspire correctement le lait sans provoquer de douleur. Mal utilisé, un tire-lait manuel ou électrique peut abîmer les mamelons qui peuvent mettre du temps à cicatriser. De plus, cela peut vous empêcher de poursuivre votre allaitement. Donc dans tous les cas, ne vous mettez pas trop de pression.

Tailles des téterelles des tire-lait

Il faut privilégier les modèles où les téterelles peuvent s’adapter à la morphologie des seins. Certaines marques proposent ainsi des tailles d’embout différentes. Ceux de la marque Medela fonctionnent aussi bien avec leur modèle manuel qu’un électrique. Cela permet de suivre la corpulence de la poitrine. Mais globalement, on trouve moins facilement des embouts de taille différente pour les tire-lait manuels.

Matériaux intervenant dans les pièces du tire-lait

Autre élément qui joue : la matière des téterelles, souvent en silicone, rend le contact avec la peau plus agréable. Un matériel trop dur pourrait vous gêner. Consulter les fiches techniques des modèles pour vérifier les matériaux entrant dans la composition des éléments du tire-lait. Comme pour les biberons, assurez-vous qu’ils ne contiennent pas de BPA et d’autres substances préoccupantes pour notre santé et l’environnement.

Fréquence et pression, des paramètres à régler

Optez aussi de préférence pour un modèle réglable avec différents niveaux de rapidité et/ou pression. Cela permet aussi de pouvoir s’adapter à votre lactation et à ses variations quotidiennes. La Leache League précise que le tire-lait doit fonctionner à raison de 40 à 60 cycles par minute. En effet, un bébé a en moyenne un rythme de 50 succions à la minute.

Enfin, beaucoup de modèles reproduisent désormais les 2 phases de la tétée. Au départ, la succion est plus rapide, de l’ordre de 72 et 120 succions par minute – pour déclencher la sécrétion d’oxytocine. Il s’agit de l’hormone responsable de l’éjection du lait pendant l’allaitement. Puis, une fois que le lait coule, une succion plus lente pour extraire le lait maternel.

Le bruit, un élément à prendre en compte pour choisir son tire-lait

Le confort d’utilisation dépend aussi des conditions dans lesquelles vous allez tirer votre lait :

  • pendant que bébé tête : bébé en train de téter sur un sein et le tire-lait « branché » sur l’autre.
  • en dehors des tétés de bébé : là vous pouvez utiliser un tire-lait à double pompe
Maman tirant son lait pendant la tétée

J’avoue avoir essayé les deux options pour tester dans quelle situation je parvenais à produire davantage. Je n’ai jamais réussi à identifier la meilleure des positions pour moi d’un point de vue production. En revanche, je trouvais cela compliqué avec un enfant dans les bras.

Surtout j’en arrive à la question du bruit. Je la distingue du confort à proprement parler qui se limite, pour moi, à la manière dont l’appareil fait pression sur votre poitrine pour en extraire le lait. Bien sûr, cela ne concerne que les modèles électriques puisque les tire-lait manuels sont silencieux par définition. En effet, certains modèles électriques peuvent être plutôt bruyants, surtout s’ils sont un peu anciens. Ce fut le cas du mien. Personnellement, cela ne me gênait pas. Je n’ai jamais eu l’impression d’être une vache. 😂

En revanche, pour le confort de ma Petite Crapule, j’ai vite préféré tirer en dehors des tétés. En effet, le bruit fait par la machine ne me semblait pas propice à l’allaitement. Je craignais que cela l’empêche de bien prendre le sein. Je souhaitais que ce moment reste du plaisir pour nous deux. Du coup, je procédais au tirage plutôt juste après pour être dans de bonnes conditions psychologiques. J’ai en effet constaté que l’aspect mental joue pour beaucoup.

Bonne nouvelle, les modèles électriques les plus récents ont progressé sur cet aspect et sont devenus plus agréables. Idéalement, il faudrait pouvoir comparer le niveau de décibel émis par chaque modèle mais on ne trouve pas l’information dans les fiches produits 🙁

Choisir un tire-lait en fonction de son efficacité

D’abord, n’oubliez pas de considérer le critère de l’efficacité au regard de vos objectifs et surtout de l’utilisation que vous projetez de l’appareil. Si vous pensez tirer ponctuellement votre lait, un modèle manuel peut suffire. Si vous êtes dans une optique de tirer régulièrement pour récupérer des quantités importantes, vous basculez dans un usage intensif. Dans ce cas, l’option électrique est vivement recommandée.

Sans grande surprise, les tire-lait électriques à double pompage sont les plus efficaces puisqu’ils tirent deux fois plus dans le même laps de temps. Si vous êtes pressée avec un emploi du temps serré, c’est un avantage indéniable. Au-delà de cette évidence du gain en temps, la science s’intéresse aussi au sujet. Une étude réalisée sur 31 femmes australiennes a mis en évidence que l’expression simultanée du lait sur les 2 seins « a stimulé plus d’éjections de lait » et produit du « lait avec un contenu énergétique plus élevé ». Citée par le fabriquant Medela, cette étude mériterait d’être confirmée par d’autres.

Hygiène des tire-lait

C’est un aspect important puisque les bébés sont des êtres fragiles et que leur alimentation est essentielle pour assurer leur bon développement. La conservation du lait est bien sûr primordiale pour assurer à votre nouveau-né de rester en bonne santé.

Mais avant même de vouloir le conserver correctement, il faut déjà le récupérer. Et là, le tire-lait joue un rôle clef. Il faut donc privilégier un modèle dont le nettoyage et l’entretien seront faciles. Cela passe souvent par un nombre de pièces réduit. Par ailleurs, les fabricants précisent aussi quand leur modèle dispose d’un système « anti-reflux » pour éviter que le lait aspiré ne se retrouve…dans le moteur !

Aujourd’hui globalement, en vous équipant auprès des grandes marques de tire-lait, vous êtes assurés de pouvoir nettoyer plutôt facilement votre appareil.

Choix du tire-lait en fonction du mode de vie

Personnellement, j’ai fait usage de mon appareil uniquement à la maison ou au bureau. J’y disposais d’une pièce dédiée avec suffisamment de place pour emporter n’importe quel modèle. Je n’ai jamais tiré en dehors de ces contextes.

Mais bien choisir son tire-lait nécessite aussi de considérer son mode de vie. Si vous avez la bougeotte, « tendance nomade au pied levé », le modèle manuel peut répondre à vos besoins. Certes les grandes marques innovent et rivalisent pour proposer des modèles électriques de plus en plus légers. Mais le tire-lait manuel avec son poids plume demeure petit et compact. Il s’est se faire discret en toute circonstance.

Choisir un tire-lait manuel peut être une bonne solution pour les mamans nomades
Choisir un tire-lait manuel peut être une bonne solution pour les mamans nomades

A noter quand même certains modèles électriques fonctionnent avec des piles ou une batterie rechargeable par USB pour le brancher durant un trajet en voiture. On arrête pas le progrès !

Quel coût prévoir dans votre budget pour utiliser un tire-lait ?

Si vous avez un petit budget, vous pouvez choisir le tire-lait manuel. Cela reste la solution la moins onéreuse si vous souhaitez faire l’acquisition d’un modèle particulier. Vous devrez compter entre 20 et 40 euros pour un modèle récent d’une marque établie. Vous pouvez sûrement trouver moins cher en ligne. Mais vous n’êtes pas à l’abri de tomber sur un fabricant qui utilise des matériaux (BPA,…) préoccupants pour la santé et l’environnement. Vous pouvez également regarder sur votre site de petites annonces préférées si un appareil n’est pas disponible pour une somme encore plus modique.

Evidemment si vous savez précisément que vous voulez un modèle électrique dernier cri, vous devrez débourser une somme rondelette. Comptez entre une centaine d’euros et jusqu’à près de 400 euros pour les plus sophistiqués d’entre eux, équipés d’un maximum d’accessoires. J’ai même constaté près de 650 euros pour les tire-lait connectés qui vous proposent une application de suivi de votre production. L’éventail est vraiment impressionnant. Si vous prévoyez d’avoir une équipe de foot…. ou même de basket, l’investissement s’évalue aussi par rapport à votre durée globale d’utilisation et au nombre de bébé à nourrir. 🤣

Et si vous louiez votre tire-lait électrique ?

Si vous n’êtes pas polarisée sur un modèle particulier et plutôt flexible sur l’appareil, vous pouvez choisir de louer votre tire-lait électrique. Vous pouvez le faire soit auprès d’une pharmacie, soit directement en ligne auprès d’un loueur spécialisé. Dans les deux cas, sur prescription médicale et présentation de la carte vitale & de la mutuelle, vous ne déboursez quasiment rien. Plutôt une bonne surprise.

Vous aurez juste à acheter les éléments du tire-lait en contact avec le lait maternel. On parle de « kit de pompage ». Pour des raisons d’hygiène, téterelles, biberons et tube de raccordement ne sont pas louables. On peut aussi vous demander un chèque de caution le temps de l’utilisation, restitué au retour de l’appareil.

Si le prêt concerne des modèles électriques assez onéreux, vous n’aurez pas forcément un tire-lait ultra récent. Le mien était ainsi à double pompage mais plutôt bruyant. Du coup, renseignez-vous auprès de quelques pharmacies et/ou des loueurs avant de passer à l’action.

Sachez également que la nouvelle règlementation de mars 2019 vous garantit qu’aucun dépassement n’est plus possible sur la location même du tire-lait. Le prix du kit de pompage simple et double est encadré à respectivement 20€ et 37€ pour 6 mois. Enfin, pensez à faire renouveler votre premier ordonnance qui n’est valide que durant les 10 premières semaines.

En résumé

Dans le match qui oppose le tire-lait manuel à sa version électrique, voici un petit récap pour vous aider y voir plus clair

ManuelElectrique
Confort⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Bruit⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Efficacité⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Hygiène⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Mode de vie nomade⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Prix à l’achat⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Comparaison des tire-lait manuel et électrique

Laisser un commentaire