Quelle musique pour endormir bébé ?

Voici une question que je me suis posée avant même la naissance de ma petite crapule… Il faut dire que le dodo fait partie des sujets les plus angoissants pour les futurs et les nouveaux parents. Naturellement nous reviennent en mémoire les berceuses de notre enfance. En dehors des comptines qui vont de soi et se transmettent de génération en génération, quelle musique pour endormir bébé faut-il préférer ? Quels sont les bienfaits de la musique pour les tout-petits ?

Quand nous avons choisi une mélodie pour notre petite crapule, nous n’avons pas étudié la question en détail. Nous avons sélectionné au hasard une musique qui nous plaisait et qui nous semblait apaisante. A la lumière de cet article, j’ai compris qu’elle présentait les points communs, caractéristiques de la plupart des musiques pour endormir bébé.

Les berceuses et les comptines pour endormir bébé : d’où viennent leur « pouvoir » ?

Chanter, une tradition orale universelle

Dans la plupart des cultures, chanter des berceuses fait partie des traditions orales pour apaiser un tout-petit ou pour l’aider à s’endormir. Les caractéristiques de ce type de musique – simplicité, répétitions, amplitude réduite de la hauteur des sons mais en général assez élevé et un tempo lent – se retrouvent dans tous les chants à travers le monde. C’est ce qui nous permet de les reconnaître, même dans une langue étrangère. Un des premiers critères que les adultes énoncent pour permettre l’identification du type de chanson est la douceur.

Ils renvoient le nourrisson à sa propre histoire. Durant les 9 mois de sa vie in utero, il a entendu les battements du cœur de sa mère. Il s’est balancé au rythme de sa marche… Autant de sons réguliers dont il est devenu familier. Or le bébé présente des dispositions musicales précoces. Elles lui permettent d’identifier ces aspects rythmiques et ces sonorités réduites lorsqu’il entend une berceuse.

Nouveau-né en train de dormir
Quelle musique choisir pour faire dormir bébé à poings fermés ?

Des comptines pour apaiser bébé… et ses parents

Certains chercheurs en psychologie vont jusqu’à affirmer que chanter relève de la survie quand on est parent ! Un peu tiré par les cheveux…. Je vous explique : à chaque fois que nous chantons, nous créons et renforçons un lien affectif avec notre nouveau-né. Ainsi il pleure moins, s’endort plus facilement, s’éveille au monde… bref, nous stimulons des comportements chez lui que nous apprécions. En retour, nous répétons notre attitude et cela créé un cercle vertueux qui nous permet de supporter la charge et les efforts du maternage de la petite enfance.

Bébé profondément endormi
Bébé en train de dormir

Ainsi tous les primo-parents apprennent très vite des comptines pour apaiser leur bébé…ou se les remémorent. En quelque sorte, la musique et singulièrement les comptines comptent parmi les éléments de la mémoire familiale qui se transmet de génération en génération.

Parmi les plus célèbres, nous avons très vite réappris les paroles d’Au Claire de la Lune, Fais dodo, Dodo l’enfant do, Bateau sur l’eau, et autres Frères Jacques… Comme pour les berceuses, ici les maîtres mots sont : simplicité, répétition et lenteur.

Autres astuces à savoir pour que la musique aide à apaiser bébé

Bon à savoir : la voix des pères est particulièrement appréciée des nouveaux-nés, en Europe comme chez les Pygmées ! Donc mesdames, n’hésitez pas à « passer le bébé » quand il faut l’apaiser. Papa est totalement apte à répondre aux besoins de votre boutchou !

Dernier truc pour la route : les tout-petits préfèrent qu’on leur chante « en live » plutôt que vous vous enregistriez. Cela vaut aussi plus tard… Entre écouter le podcast d’une histoire et vous avoir en chair et en os en train de raconter une histoire, le choix de nos fripouilles est vite fait ! 😂

La musique classique pour faire dormir bébé

Des berceuses composées par de grands musiciens

Beaucoup de grands compositeurs de musique classique ont eux aussi créé des berceuses. Pour n’en nommer que quelques uns, pensez à Chopin et sa berceuse Opus 57 ou encore Gabriel Fauré et son opus 16. La plupart sont aujourd’hui tombées dans le domaine public. Du coup, de nombreuses marques de puériculture les utilisent dans leurs mobiles musicaux ou encore dans leurs balancelles. Nous les avons tellement entendus que nous oublions qu’au départ, il s’agit bien d’oeuvres de musiciens célèbres.

Faites le test avec cette berceuse de Brahms… Je suis sûre que vous connaissez ! 🙂

Mozart, maître en la matière

Très souvent on évoque Mozart et sa douce musique pour faire dormir les nouveaux-nés. Il faut dire qu’il a composé une sérénade célèbre, La Petite Musique de Nuit, dont le titre semble tout destiné aux enfants. Les bienfaits de sa musique ont aussi été vantés par une publication de 1993. Parue dans le magazine Nature, trois chercheurs ont affirmé l’amélioration des aptitudes spatiales suite à 10 minutes d’écoute d’une de ses sonates pour piano. Ce qui s’est bientôt résumé à « l’effet Mozart ».

Tout ceci a certainement joué plus ou moins consciemment sur nous. Finalement, avec Papa Crapule, nous avons opté pour une musique pour endormir bébé dans le répertoire du grand maître. Au détour de l’écoute d’une émission de radio, notre choix s’est porté sur le concerto pour piano n°23. Son 2ème mouvement est un pur chef d’oeuvre, bouleversant. Chaque nuit, durant un an, nous avons utilisé cette même musique pour instaurer les premiers signes d’un rituel « dodo ». Ensuite, nous avons continué à l’écouter mais de manière moins systématique.

La musique de Beethoven pour faire dormir bébé

Aussi quand j’ai été contactée pour évoquer Chut ! Je m’endors avec Beethoven, j’avoue avoir été intriguée. J’avais plutôt en tête les compositions symphoniques du compositeur allemand souvent puissantes. Genre Vème symphonique… Alors j’avais des doutes qu’il ait créé autant de mélodies appropriées pour faire dormir les nouveaux-nés.

Chut, Je m'endors avec Beethoeven, un nouveau CD de musique pour endormir bébé
Chut, Je m’endors avec Beethoeven aux éditions Mirare

C’était sans compter l’étendue du répertoire du maestro et le concepteur à l’origine de ce projet ! Bien sûr, la sonate au Clair de Lune et la Lettre à Elise figurent dans la liste des musiques présentes dans ce CD. Mais pour proposer 72 minutes d’écoute propice à l’endormissement des bébés, René Martin est allé piocher bien au-delà. La plupart des morceaux sont au piano, le plus souvent des sonates et quelques rares deuxièmes mouvements de concertos. En effet, il s’agit toujours des mouvements lents. Deux notables exceptions font la part belle au violon.

Même si je n’ai plus de bébé à la maison, j’ai pu tester l’effet sur moi-même. Autant dire que je tombe rapidement dans les bras de Morphée en écoutant ses douces mélodies. Plus sérieusement, nous utilisons aujourd’hui le CD lors des temps calmes de notre petite crapule. Les vertus reposantes des morceaux composés par le génie allemand sont manifestes. Le niveau sonore redescend très vite quand il écoute ce CD ! Mais une musique pour endormir bébé ne fonctionne plus pour faire la sieste quand on a bientôt 4 ans et demi ! 😫🤣

Le pouvoir d’éveil de la musique

La voix et ses intonations les plus subtiles sont au coeur du lien affectif qui se crée entre parents et enfant dès la naissance. Avant même la musique, le nourrisson reconnaît très vite la voix de sa mère. Quand elle exprime des émotions, sa voix se modifie pour se musicaliser. Barbara ne disait-elle pas que « La Voix est la musique de l’âme. » Rapidement, le bébé tourne son visage vers elle quand elle parle alors qu’il ne la voit encore qu’imparfaitement.

Au delà de la voix, la musique contribue fortement à l’éveil des nouveaux-nés. Ils sont systématiquement attirés et leur attention est renforcée dès qu’ils entendent de la musique. Elle participe de leur curiosité. C’est la raison pour laquelle de nombreux jouets d’éveil utilisent de mélodies courtes. En grandissant, l’enfant va de plus en plus mettre en mouvement son corps en réponse à la musique : taper dans les mains, se dandiner…. Les chansons pour jouer et apprendre sont aussi très utilisés à l’école maternelle lorsque les enfants ont grandi.

Chose que j’ai apprise en préparant l’article : les bébés ont même des préférences musicales. Des chercheurs ont établi qu’ils apprécient davantage les musiques ou les discours joyeux (article en anglais). Parler ou chanter de manière neutre ne retiendra jamais autant leur attention que si vous y mettez de l’émotion. Du coup, je me dis que j’aurais peut-être dû choisir une autre musique pour mon rituel dodo ! 🤔

La musique joue un rôle aussi dans la socialisation des bébés. Il semble qu’une personne inconnue qui lui chante une comptine qu’il aime sera vite appréciée par un bébé de 5 mois… Reste à savoir quelle comptine il préfère !

En guise de conclusion

Répondre à la question « quelle musique pour endormir bébé » est une affaire de goût bien sûr. Pourtant à la lecture de mon billet, vous aurez compris pourquoi vous éviterez de choisir un morceau de Hard Rock ! Les caractéristiques des musiques favorisant l’apaisement des bébés préalable au sommeil sont toujours les mêmes : lenteur, répétition et amplitude réduite de la hauteur des sons. S’il s’agit d’une musique ou d’une playlist que vous souhaitez instaurez pour ritualiser le coucher, il vaudrait mieux que cela vous plaise aussi.

Et si la musique ne parvient pas à apaiser les pleurs de votre bébé, il est possible que ceux-ci témoignent d’un autre besoin à satisfaire. Dans cette perspective, je vous recommande la lecture de mon billet consacré au livre de Priscilla Dunstan Il pleure, Que dit-il ?.

Références & sources sur la musique pour endormir bébé

Laisser un commentaire