3 conseils pour bien préparer sa rentrée en maternelle

Que votre bébé soit gardé par une assistante maternelle ou en crèche, le changement d’environnement de l’école maternelle constitue une rupture plus ou moins facile à accepter pour lui. Voici quelques conseils pour bien préparer sa rentrée en maternelle en anticipant au maximum afin d’éviter les pleurs….

Lui faire découvrir les lieux avant la rentrée

La dimension des lieux, le nombre de camarades et le bruit inhérent à ce nouveau contexte de socialisation sont autant d’éléments à appréhender pour votre enfant.

De plus en plus d’écoles réalisent des portes-ouvertes à destination des tout-petits lors des derniers mois de l’année scolaire. De cette manière, l’enfant peut découvrir, avant même sa première rentrée, les lieux et certains des adultes qui constitueront « son nouveau monde » pour les prochaines années. Une excellente manière de les rassurer, et vous aussi par la même occasion 😉

Bien préparer sa rentrée en première section
Portes-ouvertes pour bien préparer sa rentrée en maternelle

Renseignez-vous donc auprès de l’établissement où vous comptez inscrire votre enfant pour savoir si un tel dispositif existe. A minima, vous pouvez au moins faire le chemin avec lui vers sa nouvelle école avant la rentrée. Il pourra ainsi enregistrer le parcours et commencer à acquérir une nouvelle petite routine.

Parler du changement avec votre enfant

Après la première séparation qui s’est produite quand vous avez confié votre bébé en crèche ou à une assistante maternelle, c’est la deuxième fois que votre enfant va faire cette expérience. L’attachement aux personnes qui l’ont gardé pendant près de 2 ans peut être très fort. Cette relation va s’arrêter totalement sans que votre enfant ne comprenne pourquoi si vous ne lui fournissez pas un minimum d’explication.

Dans le cas de Stanislas, pour les enfants dont la rentrée était programmée dès le mois de mai-juin précédent leur première rentrée, tous les membres de l’équipe de sa micro-crèche évoquent ce changement avec les futurs écoliers durant l’été. L’idée est qu’ils puissent s’y préparer mentalement.

Si vous le pouvez, essayez de placer vos vacances juste avant la rentrée. La séparation sera alors plus douce à gérer et la transition plus aisée. Evitez autant que possible qu’il ne soit à la crèche le vendredi pour enchaîner le lundi suivant dans sa nouvelle école.

Se faire nouveaux copains, une motivation pour bien préparer sa rentrée en première section
De nouveaux copains, une motivation pour rentrer en maternelle

Vous aussi, à la maison, vous pouvez parler de cette grande nouveauté à votre enfant. Le message important à faire passer est que vous avez toute confiance en lui pour arriver à s’adapter. Soyez positif, ne laissez pas transparaître une éventuelle angoisse dans votre voix. Répondez à ses questions s’il vous en pose. Vous pouvez parler des nouveaux copains qu’il va pouvoir se faire. Savoir qu’ils auront tous à peu près son âge et qu’il ne côtoiera plus de bébé peut fortement le motiver. Il devient un « grand », un nouveau statut à valoriser. Parlez lui aussi de toutes les nouvelles activités passionnantes qu’il pourra expérimenter. Jouez sur sa curiosité pour le faire adhérer à ce nouveau programme et lui donner envie d’aller à l’école !

Montrez l’exemple le jour J

Pour les parents aussi, ce premier jour d’école est un moment d’émotions qui restera graver dans vos mémoires. C’est le début d’une nouvelle étape dans la vie de votre enfant. Il devient moins dépendant de vous. Pour certains parents, la nostalgie des tout débuts peut poindre et provoquer une légère tristesse. N’oubliez pas que vos enfants sont des éponges. Ils captent au delà des mots tous vos non-dits.

Alors contrôlez vous au maximum, surtout les mamans, pour ne pas vous laisser submerger par celles-ci. Efforcez-vous d’être confiant et joyeux quand vous déposez votre enfant pour sa première journée d’école. Un câlin rapide et un bisou doivent suffire pour se séparer. Rassurez votre enfant en lui disant que vous allez revenir le chercher à la fin de la journée. Souvent d’ailleurs pour les tout-petits, les parents sont invités à découvrir la classe de leur enfant avant de l’y laisser. La rentrée se fait de plus en plus sur une demi-journée pour faciliter la transition. Dans tous les cas, si votre enfant commence à pleurer, restez calme, prenez sur vous et montrez que vous avez confiance dans son maître ou maîtresse pour s’occuper de lui.

Dans notre cas, Stanislas est rentré en très petite section alors qu’il allait avoir 2 ans et demi. Nous avons pris notre décision assez tardivement car je n’étais pas totalement sûre qu’il soit déjà prêt pour entrer à l’école et quitter la crèche. Du coup, nous n’avons pas pu bien préparer sa rentrée en maternelle en lui faisant découvrir les lieux au préalable.

Pour que la transition soit plus douce, j’ai demandé à l’école de pouvoir le mettre uniquement le matin. Je l’ai gardé avec moi les après-midis la première semaine. Un peu dans l’idée de la semaine d’adaptation proposée par les crèches. Ainsi il a pu malgré tout s’habituer à son nouvel environnement.

Laisser un commentaire