Comment allaiter en voiture ?

Les vacances approchent et vous allez devoir faire un long trajet en voiture avec votre nouveau-né. Comment allez vous faire pour l’allaiter en voiture ? Répondre à cette question dépend deux paramètres : qui sera présent dans la voiture et quelle est votre pratique en matière d’allaitement. En fonction de votre combinaison de réponses à ses deux questions, vous ne voyagerez pas exactement de la même manière.

A priori vous devriez être dans l’un des trois cas de figures suivants. Si bébé prend le sein et que sa mère est présente, vous devrez prévoir quelques pauses en fonction des demandes de votre nouveau-né. Si bébé est nourri au lait infantile, quel que soit le parent présent, vous devrez vous organiser. Dans le cas où bébé est nourri au lait maternel et que la mère est absente du voyage, il faudra sérieusement anticiper !

La solution idéale pour allaiter bébé en voiture : bébé nourri au sein exclusivement accompagné par maman

Dans ce cas de figure, le voyage sera juste un peu allongé en terme de durée. En effet, vous devrez prévoir de faire des pauses régulièrement afin de pouvoir nourrir votre bébé. De toute façon, s’arrêter toutes les 2 heures est aussi recommandé pour le conducteur. Avec un peu de chance et de synchronisation, vous ferez donc d’une pierre deux coups. Essayez de faire une halte sur une aire d’autoroute récente mieux aménagée pour accueillir les familles ! Sinon, c’est plutôt confortable puisque vous n’avez rien besoin de prévoir en matière d’alimentation. Que votre bébé est soif ou faim, vous serez en mesure de le satisfaire.

Vouloir donner le sein alors que la voiture roule est dangereux, surtout si votre bébé n’a que quelques mois. Il ne faut jamais détacher votre bébé de son siège auto pendant que la voiture roule, même pour lui donner une tétée. Vous mettriez alors sa vie en danger. A moins d’être contorsionniste et que bébé soit capable d’attraper le sein facilement, l’option tétée en roulant reste compliquée. Même si vous êtes assise à côté de son siège auto, s’il fait une fausse route, vous devrez vous arrêter en urgence. Vraiment, faire des pauses est la solution la plus simple.

Bébé en voiture nourri au lait infantile : organisez vous !

Si votre bébé est nourri au lait infantile, vous pouvez faire le choix de le nourrir au biberon en voiture. Pensez à prendre davantage de doses de lait maternisé que vous n’auriez normalement donné sur la même durée. Il s’agit de pouvoir parer aux impondérables. Les embouteillages et/ou un souci technique peuvent rallonger la durée de votre trajet. De même prévoyez de l’eau en quantité suffisante, surtout si vous voyagez l’été durant de fortes chaleurs.

En dehors de cette organisation préalable, vous devrez vous arrêter régulièrement pour pouvoir donner le biberon. C’est particulièrement nécessaire si votre nouveau-né n’a que quelques semaines. Si votre bébé est capable de tenir lui-même son biberon, vous pouvez faire le choix de le lui donner alors que la voiture roule. Toutefois soyez conscient qu’au moindre incident ou fausse route, vous devrez alors vous arrêter en urgence. Une situation plutôt inconfortable et stressante. Bref, la raison recommande de vous arrêter aussi sur une aire de repos dans ce cas de figure.

Bébé nourri au sein exclusivement mais maman absente : anticipez pour allaiter en voiture

Il peut arriver qu’une mère ne puisse voyager avec son bébé, même en bas âge, pour des raisons indépendantes de sa volonté. Ce cas de figure, plutôt rare, se complique encore si votre bébé est nourri au lait maternel exclusivement. Vous devrez prévoir un stock de lait maternel suffisant pour toute la durée du trajet.

Tirez votre lait en prévision du voyage

Il s’agit du cas où bébé voyage avec son père ou avec des proches sans la présence de la maman. Pour pouvoir donner du lait maternel à votre bébé en votre absence, vous devrez tirer puis conserver votre lait dans de bonnes conditions avant le départ. La situation est analogue à une reprise du travail où bébé reste à la crèche ou chez une assistante maternelle. Comme avec le lait infantile, vous devrez prévoir une marge supplémentaire pour pouvoir allaiter en voiture sans souci. En cas d’allongement du temps de trajet (embouteillage ou problème technique), vos proches doivent être capables de répondre à la demande de bébé comme si vous étiez présente.

Stockez votre lait pour pouvoir allaiter en voiture

Voyager en voiture présente l’avantage de bénéficier de plus de place. Et vous en aurez besoin pour pouvoir stocker votre lait durant votre trajet dans de bonnes conditions. Equipez-vous d’un sac isotherme, ou mieux d’une glacière, et de blocs réfrigérants pour maintenir le lait à une température acceptable. Pour savoir les temps de conservation du lait maternel tiré, je vous recommande de consulter ce guide (page 6).

Si votre voyage est vraiment long, vous doutez peut-être de pouvoir maintenir le lait dans de bonnes conditions. Pensez alors à prendre un biberon de lait maternel congelé. Placé dans une glacière dotée de pains de glace, il aura le temps de décongeler lentement.

En guise de conclustion

Si la perspective de voyager avec un nouveau-né peut être stressante pour de jeunes parents, rassurez-vous. D’abord, sachez qu’en fait, voyager avec un très jeune bébé est plus facile qu’avec un enfant plus âgé. Plus grands, les enfants ont besoin d’être occupés et s’impatientent plus rapidement. Surtout, la voiture berce souvent les bébés. Les vibrations et le bercement de la voiture leur rappellent le ventre où ils ont passé 9 mois ! Nous en avons souvent fait l’expérience avec notre fils. C’était même notre solution pendant un moment pour lui faire faire la sieste. Et si votre bébé dort, il se pourrait même qu’il ne réclame pas aussi souvent à manger qu’à la maison.

Laisser un commentaire