Quand commencer à tirer son lait ? Voici une question qui concerne les jeunes mamans qui ont fait le choix d’allaiter leur enfant. Elle se fait d’autant plus pressante que vous approchez la date de reprise du travail si vous souhaitez continuer l’allaitement exclusif. Mais aussi si vous voulez que votre conjoint vous relaie et participe à nourrir bébé. C’est d’autant plus nécessaire si vous allaitez à la demande et que votre bébé peut réclamer de très nombreuses fois, de jours comme de nuit.

Possible pour certaines femmes avant même la naissance de leur bébé, tirer son lait nécessite un apprentissage comme le fait d’allaiter. Plutôt que de vous précipiter, il est préférable de laisser passer les premières semaines et de vous y mettre vers 6 semaines après votre accouchement.

Volontairement, je ne traite pas dans mon billet de l’appareil lui-même car il n’impacte pas le moment où débuter vos réserves.

Puis-je commencer à tirer mon lait avant l’accouchement ?

La question m’a paru saugrenue au premier abord. Mais comme certaines futures mamans se la posent, j’ai décidé d’y répondre.

Pour ce faire, je me suis demandée d’où venait le lait maternel. C’est ainsi que j’ai compris pourquoi il pouvait être légitime de se poser la question. En fait, les glandes mammaires présentes dans les seins se transforment pendant la grossesse en raison de modifications hormonales. Ceci leur permet de produire différents types de lait.

Une production de colostrum limitée en volume

Le colostrum est le premier liquide biologique produit par la femme enceinte. C’est le cas dès le troisième trimestre de grossesse sous l’effet de l’hormone prolactine. Toutefois d’autres hormones (dont la progestérone) bloquent le processus. Le corps n’est pas bête et évite de produire alors que bébé n’a pas encore pointé son nez ! Au final, la fabrication du colostrum dure pendant les 3 jours suivant l’accouchement.

Du coup, si vous vouliez tirer votre lait avant la naissance de votre bébé, vous récolterez plus précisément du colostrum. D’ailleurs, la preuve en est que certaines femmes enceintes perdent du lait pendant leur grossesse. Sachez toutefois qu’on a estimé à ~30 ml/jour la sécrétion de colostrum à la naissance. Donc vous ne récupérez pas de grande quantité. Bref, je ne suis pas sûre que le jeu en vaut la chandelle. Surtout, les premières fois où on tire son lait, souvent rien ne vient même après plusieurs semaines d’allaitement exclusif. A vouloir vous y mettre trop tôt, vous risquez d’être découragée de ne récolter que quelques gouttes.

En outre, le colostrum a une composition très particulière qui correspond aux besoins du nouveau-né. Reconnaissable à sa couleur jaune-orangée due à un taux important de beta-carotène, le colostrum se compose pour deux tiers de globules blancs. Grâce à eux, le nourrisson fabrique des anticorps pour se défendre contre les infections. Le colostrum se caractérise aussi par des sucres rares appelés prébiotiques qui stimulent la croissance de la flore de la muqueuse intestinale, empêchant l’adhérence des microbes aux parois.

La production du lait maternel

C’est seulement ensuite, une fois que le placenta a été expulsé et que le taux de progestérone chute, que l’apparition d’une production lactée abondante apparaît. Sa régulation repose alors sur le travail conjoint de deux hormones : toujours la prolactine pour la fabrication et l’ocytocine qui provoque l’éjection du lait.

Certains distinguent un lait de transition produit pendant une à quatre semaines avant la production d’un lait dit « mature ». La quantité de ce lait transitionnel est nettement plus importante puisque la femme en produit entre 600 et 700 ml/jour. Sa composition diffère de celle du colostrum et correspond au besoin de nouveau-né une fois passés les premiers jours de sa vie.

Peut-on commencer à tirer son lait dès la naissance ?

Si vous avez pris le temps de lire le début de cet article, vous savez que oui il est bien possible de commencer à tirer son lait dès la naissance. Mais encore une fois, vous ne récolterez que de faible quantité de colostrum dans les jours qui suivent la naissance. Puis la production augmente. Toutefois, ne vous attendez pas à passer de 30 ml à 600 ml du jour au lendemain ! Là encore, la patience est de rigueur et « possible » ne signifie pas dire recommandé.

Certes, à partir du moment où bébé est né, vous allez le mettre au sein. Et l’action de succion du mamelon lors des tétés va vous faire sécréter les hormones nécessaires à la production et à l’éjection du lait. Le bébé vous aide donc en mangeant à produire davantage pour couvrir ses besoins. Le tire-lait peut aussi y contribuer.

Toutefois, soyez consciente que l’allaitement nécessite un apprentissage même si cela fait aussi appel à des réflexes ancestraux. Vouloir à la fois apprendre à allaiter et à tirer son lait peut être trop ambitieux, surtout si c’est votre première grossesse. Certains pourraient dire que c’est « mettre la charrue avant les boeufs » ! Sachez aussi, si vous utilisez une tire lait électrique, que cela fait un peu de bruit, donc cela peut aussi déranger bébé qui doit déjà se familiariser avec son tout nouvel environnement. Bref, gardez en tête que l’essentiel est de mettre toutes les chances de votre côté pour ne pas vous décourager et réussir à allaiter durablement votre bébé.

Pourquoi commencer à tirer son lait à partir de 6 semaines ?

Commencer à tirer son lait à partir de 6 semaines présente plusieurs avantages.

D’abord vous avez passé la phase « d’apprentissage » commune avec bébé pour savoir comment fonctionnent les tétés. Vous ne stressez plus à l’idée de savoir si vous êtes capables de donner suffisamment à votre nouveau-né. Vous avez pris chacun vos petites habitudes et créé une première relation de proximité. Ce climat de confiance et d’apaisement est plus propice à l’introduction de la nouveauté.

Ensuite, d’un point de vue quantité, votre corps est à ce moment là habitué à produire dans des proportions bien plus importantes. Le solliciter pour récolter un peu plus ne devrait pas poser de problème particulier.

Enfin, cela vous laisse environ un mois pour vous rôder et avoir commencé à faire votre stock si vous reprenez le travail 10 semaines après l’accouchement. Ce délai est raisonnable. Je me souviens toutefois que Papa Crapule avait réalisé un savant tableau excel pour calculer la quantité à produire avant de pouvoir reprendre le travail sereinement ! Après, il faut aussi stocker son lait correctement pour pouvoir prélever les quantités au plus juste et ne pas le gaspiller. 😉

En guise de conclusion

Vous aurez compris que le meilleur moment pour commencer à tirer votre lait est une question personnelle. Pourtant, mon expérience me fait recommander d’éviter la précipitation. L’art d’être parent, c’est aussi un apprentissage de la patience. Vous devriez commencer à en faire preuve pour nourrir votre bébé. Et mon petit doigt me dit que ce ne sera pas la dernière fois ! 😂

Références et sources sur l’allaitement