Vous pratiquez l’allaitement maternel exclusif depuis la naissance de votre enfant et vous allez reprendre bientôt le travail. Vous vous interrogez donc certainement sur la manière de transporter son lait. Or maintenir le précieux liquide à bonne température en extérieur peut être un vrai challenge. Je sais de quoi je parle en vivant en climat tropical ! Je me suis donc renseignée à l’époque pour savoir comment faire afin que bébé reste en bonne santé.

Produit périssable, le lait maternel se voit doté de qualités de conservation plutôt exceptionnelles. Malgré tout, le principe fondamental à suivre pour le faire voyager reste celui du respect de la chaîne du froid.

Dans quoi transporter son lait maternel ?

Vous allez donc devoir gérer les différents trajets entre les lieux où vous allez tirez votre lait et ceux où bébé vit. Entre votre domicile, votre lieu de travail bientôt, la crèche ou le logement de l’assistante maternelle, vous voici lancez dans le marathon du lait ! Et tous les jours, vous devrez déplacer le précieux liquide pour que votre nourrisson puisse continuer à bénéficier des bienfaits de l’allaitement maternel.

Le matériel indispensable pour transporter son lait peut se résumer à :

  • un sac isotherme ou une glacière.
  • des pains de glace qui restent au congélateur dès qu’ils ne sont plus utiles au transport. Utilisez un ou plusieurs blocs réfrigérants pour maintenir la température à l’intérieur du sac pendant plusieurs heures entre 0 et 4°C.
  • un biberon, une cuiller, une pipette, un petit gobelet ou encore une paille selon la manière dont votre enfant boit son lait quand il ne tête pas.
Un sac isotherme classique avec des blocs réfrigérants convient pour transporter son lait

Certains fabricants de matériel de puériculture proposent des sacs isothermes pour biberon, parfois même couplés avec le chauffe biberon pour avoir une formule « tout en un ». Pratique évidemment mais pas un must-have absolu.

Nous avons fait sans avec Papa Crapule, même sous les tropiques. Après nous n’avions que 500 mètres entre notre domicile et la crèche de Stanislas. Notre solution a consisté à détourner un rafraîchisseur de boisson, offert par une amie aux amateurs d’autres nectars que nous sommes. Les biberons s’adaptaient parfaitement à sa forme… La preuve en images 😉A l’arrivée, le biberon était directement placé dans le réfrigérateur de la crèche.

Solution maison pour transporter son lait
Transporter son lait avec un rafraîchisseur de boisson conservé au congélateur pour protéger un biberon

Combien de temps le lait maternel peut-il passer dans un sac isothme ?

Je vous invite à consulter le tableau comparatif des durées de conservation du lait établi par la Lèche League. Vous constaterez que selon l’autorité prise en référence, les recommandations diffèrent. Si cela peut être déroutant, le site explique aussi les raisons qui sous-tendent ces différences.

Pour faire simple, je préfère reprendre un tableau extrait d’une vidéo de La Maison des Maternelles. Les durées de conservation recommandées varient en fonction du lieu et de la température de stockage. J’arrive mieux à mémoriser avec !

Durée de conservation du lait maternel
Durée de conservation du lait maternel

Qu’en retenir ?

  • L’information essentielle pour transporter son lait est qu’il peut être conservé durant 24 heures dans une glacière ou un sac isotherme tant que la température n’excède pas 15°C. Vous avez donc de la marge même si votre durée de transport est assez longue.
  • Attention : on ne cumule pas les durées de conservation mais on les raccourcit. Après 5 heures à température ambiante, on ne laisse pas pendant 24h dans une glacière ou pendant 8 jours au frigo.
  • Enfin, le lait décongelé doit être consommé dans les 24 heures qui suivent la décongélation. En effet, la congélation détruit les cellules vivantes du lait. De ce fait, il se périme plus rapidement. 

Nota bene : ces recommandations s’appliquent aux bébés en bonne santé et nés à terme

Quelques petits conseils supplémentaires :

  1. Tirez votre lait dans de parfaites conditions d’hygiène.
  2. Conservez votre lait au réfrigérateur ou au congélateur selon vos habitudes.
  3. Pensez à optimiser les trajets et à limiter les parcours de votre lait. 😉
  4. Nettoyez régulièrement votre sac isotherme ainsi que les blocs réfrigérants pour que le matériel utilisé pour le transport constitue un environnement le plus propre possible.

En guise de conclusion

Vous voilà fin prête pour reprendre le travail. Au delà de tirer son lait et de l’acheminer sur le lieu de vie de votre nouveau-né, il est aussi possible d’aller à la crèche pour poursuivre l’allaitement. J’ai eu la chance de le faire pendant les premiers mois en crèche de Stanislas durant ma pause déjeuner. Evidemment, cela suppose une faible distance entre le lieu de garde et le lieu de travail. D’où un dernier conseil : quand vous vous lancez à la recherche d’une solution de garde, pensez à en parler aux différentes structures d’accueil. Toute ne le permette pas. Ce fut pour moi une vraie bouffée d’air et une bonne transition pour mon fils vers la socialisation.

FAQ sur « transporter son lait »

Puis-je transporter mon lait maternel ?

Il est tout à fait possible de transporter son lait maternel à partir du moment où vous respectez 2 conditions. Premièrement, le lait doit avoir été tiré dans de bonnes conditions d’hygiène. Deuxièmement, vous devez utiliser un sac isotherme et des pains de glace pour maintenir la température du lait entre 0 et 4°C.