Fromages italiens enceinte

La burrata enceinte : est-ce sans risque ?

Photo of author

Pendant la grossesse, consommer du fromage se révèle intéressant car c’est une source importante de calcium et de protéines. Toutefois tous les fromages ne sont pas recommandés. Qu’en est-il de la burrata enceinte ? Est-ce un fromage italien que l’on peut consommer enceinte ? Pourrez-vous la consommer pendant les 9 prochains mois ? Si oui, y a-t-il des précautions à prendre pour ne courir aucun risque ?

La burrata est un fromage italien qui peut être mangé sans risque pendant la grossesse sous réserve de respecter trois conditions. D’abord elle doit être fabriquée avec du lait pasteurisé. Puis elle doit être conservée dans un parfait respect de la chaîne du froid. Enfin vous devrez la consommer très rapidement.

La burrata, c’est quoi ?

Cousine de la mozzarella dont elle vole le succès ces dernières années, la burrata est un fromage italien à pâte filée particulièrement onctueux.

Un fromage italien

Les trulli, maisonnettes caractéristiques des Pouilles
maisonnettes en pierres sèches aux murs blancs

Si l’origine de la mozzarella remonte au Moyen Âge, la burrata a été inventée bien plus tardivement. Pourtant, on trouve plusieurs histoires à ce sujet.

Je rapporte ici celle fournie par la seule IGP dont bénéficie la burrata. Un paysan du nom de Lorenzo Bianchino aurait mis au point sa recette en 1950 dans les Murge, une sous-région des Pouilles au sud de l’Italie. 

La légende dit qu’il ne voulait pas gaspiller les mozzarella qu’il n’arrivait pas à écouler. Il a alors eu l’idée de la farcir avec de la crème et d’emballer le tout avec un nœud.

Cela donne un fromage frais semblable à une mozzarella mais avec un cœur crémeux à l’intérieur. Il dégouline dès que vous le fendez avec votre couteau.

Un procédé de fabrication

Après avoir découpé les restes de la mozzarella, on ajoute de la crème fraîche liquide. Le tout forme une farce appelée stracciatella. Elle est ensuite placée à l’intérieur d’une boule de mozzarella.

Fabriquée la plupart du temps avec du lait de vache, elle ne bénéficie quasiment d’aucune appellation de protection. Elle peut être produite quasiment n’importe où comme la mozzarella. Seule exception, l’IGP « burrata di Andria » au cahier des charges très strict qui garantit l’authenticité de ce produit. Au final, vous pouvez trouver de la burrata au lait cru comme au lait pasteurisé.

Les risques de manger de la burrata enceinte ?

Contracter la listériose

Cette maladie se transmet à l’homme par voie alimentaire et en particulier par le biais des fromages et des produits laitiers.

Sans conséquence le plus souvent du côté de la future mère (fièvre, maux de tête), la maladie a des conséquences plus sévères pour le bébé. La maladie peut conduire à un avortement, un accouchement prématuré ou une infection néonatale grave. En effet la mortalité fœtale et néonatale reste très lourde, en moyenne près de 25% en France.

Il faut donc être vigilant et appliquer les mesures préventives recommandées par le Ministère de la santé.

Pour mémoire :

  • La bactérie Listeria monocytogenes survit au froid et se multiplie dès 4 °C. 
  • Vous ne pouvez pas la détecter car elle n’altère ni le goût, ni   l’odeur, ni l’aspect des aliments.
  • La période d’incubation de la maladie peut s’étendre jusqu’à huit semaines.

Comment minimiser les risques de la burrata enceinte ?

Privilégier les burrata fabriquées à partir de lait pasteurisé

La version de ce fromage au lait cru est à proscrire durant votre grossesse : l’absence de pasteurisation du lait augmente les risques d’intoxication alimentaire.

Or ce fromage développe toutes ses saveurs quand il est consommé en l’état. Vous pouvez simplement la manger avec un filet d’huile d’olive ou quelques tomates. Comme vous n’allez pas vous en servir comme base pour votre pizza, il n’a aucune chance d’être chauffé à une température telle que les bactéries soient détruites. D’où l’importance de choisir une version au lait pasteurisé si vous mangez une burrata enceinte.

Initialement elle repose bien sûr sur une fabrication artisanale. Toutefois, vu le succès de ce fromage, l’industrie agro-alimentaire n’a pas tardé à s’y intéresser et à en proposer. Qui dit version industrielle, dit bien sûr fromage produit à partir de lait pasteurisé.

Respecter la chaîne du froid

Durant votre grossesse, le respecte de la chaîne du froid de base vous garantira contre les intoxications alimentaires. De vos courses jusque dans votre assiette, la vigilance est de mise. En vous reportant sur la burrata industrielle au lait pasteurisé, vous bénéficiez aussi de contrôles d’hygiène particulièrement rigoureux.

Respecter la chaîne du froid est indispensable pour pouvoir manger de la burrata enceinte
Respecter la chaîne du froid est indispensable pour pouvoir manger de la burrata enceinte

Un produit fragile à consommer rapidement

Mais même industrielle, la burrata reste un fromage fragile qu’il est préférable de consommer rapidement. Si vous privilégiez la version industrielle, respectez la date limite de consommation pour être sûre de ne pas prendre de risque.

En guise de conclusion

Vous pouvez manger de la burrata enceinte sans risque sous trois à conditions. Particulièrement fragile, sa durée de conservation est très courte. Que ce soit ou non pendant une grossesse, il faut consommer la burrata très rapidement. En cas de doute, mieux vaut renoncer.

Sources & références sur la burrata

À lire aussi

Laisser un commentaire

Restez informé
close-link