10 avril 2021

Pourquoi vous devriez manger des oeufs durs enceinte

Besoin de s’alimenter de manière équilibrée et saine sans trop dépenser ? Cette équation est particulièrement vraie pour les femmes enceintes. Sans surprise, les oeufs figurent en bonne place sur votre liste de courses. Mais sur le point de vous préparer à manger, vous constatez que vos oeufs ont été achetés voici plus de 10 jours. Vous envisagez de les faire cuire pour consommer des oeufs durs enceinte. Mais pouvez-vous encore les consommer passé ce délai même sous cette forme ?

Cuir des oeufs durs assure de détruire tous les germes et bactéries éventuellement présents sur la coquille et à l’intérieur de l’oeuf. Donc, la future maman a tout intérêt à manger des oeufs durs enceinte pour bénéficier de leurs apports nutritionnels.

Recommandations pour consommer des oeufs durs enceinte

Vous n’avez pas besoin que vos oeufs soient extra-frais pour les manger durs puisque ce mode de cuisson est celui recommandé quand vos oeufs approchent leur date limite de consommation.

La cuisson des oeufs durs

La cuisson est le paramètre le plus important à respecter pour pouvoir consommer des oeufs durs enceinte sans prendre de risque. En effet, les bactéries susceptibles de provoquer une intoxication alimentaire sont détruites au delà de 70° (voir plus bas).

Pour cuire vos oeufs durs, il faut les plonger dans l’eau bouillante et les laisser au minimum pendant 9 minutes minimum pour que le jaune d’oeuf soit complètement solidifié. Petite astuce pour éviter qu’ils éclatent : il vous suffit d’ajouter du vinaigre dans l’eau de cuisson.

Parce qu’une image vaut mieux que mille mots, je vous invite à observer l’aspect des oeufs en fonction de la durée de leur cuisson.

Aspect de l'intérieur des oeufs en fonction de leur durée de cuisson
Aspect de l’intérieur des oeufs en fonction de leur durée de cuisson

Les deux derniers stades (10 et 15 minutes) sont véritablement les seuls à vous assurer que toutes les bactéries qui auraient pu être présentes auront été détruites. Attention, au delà de 11 minutes, le jaune devient très friable et le blanc plus caoutchouteux. Mais cela reste mieux que de tomber malade !

Enfin, précisons que de nombreuses vitamines et antioxydants sont sensibles à la chaleur. Aussi la cuisson des oeufs durs réduit l’impact de leurs bienfaits nutritionnels mais ne les détruit pas totalement.

Ranger et conserver les oeufs durs pour ne prendre aucun risque enceinte

Si vous préparez vos oeufs durs à l’avance pour les manger lors d’un repas sur le pouce ou d’une collation, alors il ne faut pas les refroidir dans l’eau froide après la cuisson. En effet, les plonger dans un bain d’eau froide pourrait fragiliser la coquille protectrice. Laissez refroidir sur votre plan de travail. Placez les ensuite au réfrigérateur.

Avec leur coquille, vous pouvez les conserver jusqu’à 7 jours. Si la coquille a dû être retirée, vous ne pourrez les conserver au réfrigérateur que 2 jours maximum.

Dans tous les cas, respecter la chaîne du froid est impératif.

Ensuite évitez les changements de température et conserver les œufs à une température stable : la condensation facilite la pénétration des bactéries (dont salmonella) de la coquille vers l’intérieur de l’œuf. 

Laver vous les mains avant et après de consommer des oeufs.

Y a-t-il des risques à consommer des oeufs durs enceinte ?

Il existe principalement deux risques de maladie quand on consomme des oeufs. Elles ne sont pas spécifiques aux femmes enceintes. En revanche les conséquences lors d’une grossesse peuvent être graves.

Ces risques disparaissent si vous cuisinez vos oeufs durs suffisamment longtemps, au moins 10 minutes et que vous les conservez ensuite dans de bonnes conditions.

Le risque de salmonellose

Cette maladie provient de la bactérie Salmonella connue pour être résistante. On constate une contamination d’origine alimentaire dans l’immense majorité des cas. La bactérie incriminée est présente dans les excréments et les viscères des animaux. Il faut savoir qu’une dose, même minimale, est suffisante pour que l’infection se développe. Après une incubation relativement courte – de 12 à 72 heures -, les premiers symptômes apparaissent : hausse brutale de la température, crampes, nausées voire vomissements et diarrhées. Un peu comme une gastro-entérite.

Si vous constatiez ces manifestations sur votre organisme, allez consulter votre médecin en urgence. Il pourra évaluer l’infection en vous prescrivant une prise de sang et une analyse de vos selles. Comme pour la plupart des maladies, une forme plus sévère peut se développer chez la femme enceinte. Le premier risque tient à la déshydratation qui touche votre organisme et votre bébé par voie de conséquence. Mais si la bactérie passe dans le sang puis dans le placenta, elle peut être nocive pour le foetus. En début de grossesse, elle peut provoquer des séquelles neurologiques graves, et des lésions oculaires à n’importe quel moment d’intoxication.

La cuisson des aliments au delà de 70°C détruit la bactérie Salmonella

Le risque de listeriose

Là aussi, cette maladie provient d’une bactérie – Listeria monocytogenes – présente dans l’alimentation.

Les symptômes sont ici plus proches de la grippe : mal de tête, rigueur au niveau de la nuque, fatigue… Vous pouvez constater ces symptômes comme passer totalement à côté et contaminer votre foetus sans même vous en rendre compte. Chaque année, dans près de 1 cas sur 4 des femmes enceintes contaminées, le bébé n’arrive pas à terme, est mort né ou déclare une septicémie ou une méningite dans les jours suivant sa naissance. La plus grande vigilance s’impose d’autant que la période d’incubation est beaucoup plus longue, de quelques jours à plusieurs semaines.

La cuisson des aliments au delà de 70°C détruit la bactérie Listeria monocytogenes

Pourquoi les oeufs sont un aliment intéressant pendant la grossesse ?

S’ils ont eu pendant un certain temps une mauvaise réputation (on leur attribuait de contribuer au mauvais cholestérol), aujourd’hui les oeufs sont reconnus pour être un excellent nutriment. Ils font même partie des aliments précieux pour les femmes enceintes. En effet, ils ont l’avantage de cumuler plusieurs bienfaits dont une haute valeur nutritive !

Une source de protéines

L’oeuf constitue une source indéniable de protéines animales (près de 150, je vous assure que c’est vrai) qui ont une plus grande qualité nutritionnelle que les protéines végétales. Ils renferment 9 acides aminés essentiels que le corps humain ne peut synthétiser à l’état naturel. C’est en particulier le blanc d’oeuf qui apporte la majorité des protéines. Pour 100g de blanc d’oeuf consommé, vous trouvez 10g de protéines.

Or la femme enceinte voit ses besoins nutritionnels augmenter au fur et à mesure que la grossesse avance. Dans le cas des protéines, on considère qu’une femme enceinte a besoin de 60 grammes quotidiennement. 

L’oeuf est un aliment qui se cuisine facilement et rapidement. Il est idéal pour combler les besoins en protéines sous réserve de le consommer dans de bonnes conditions.

Cuisson des oeufs durs dans l'eau bouillante
La cuisson des oeufs est un paramètre important pour que la femme enceinte puisse en manger sans risque

Un apport calorique réduit

L’oeuf présente cette haute valeur nutritive tout en étant d’un faible apport calorique. C’est un autre aspect intéressant comme l’illustre le tableau ci-dessous. La comparaison avec du lait de vache 1/2 écrémé est révélatrice : l’oeuf ne contient quasiment pas de glucides. Or la femme enceinte a besoin de contrôler sa prise de poids pendant la grossesse.

Par conséquent, les oeufs ont toute leur place dans l’alimentation équilibrée d’une future maman.

NutrimentsDans 100g d’oeuf (sans coquille) = à peu près 2 oeufsDans 100g de lait de vache 1/2 écrémé = environ 1/2 verre
Calories145 kcal45 kcal
Eau76 g90 g
Protéines12 g3 g
Gludices0,7 g4,6 g de lactose
Lipides10 g1,5 g

source : Dossier de l’INRA, un dossier passionnant sur « L’oeuf aux trésors »

Sachez que 4 tailles d’oeufs existent qui sont produits dans des types d’élevages différents (bio, plein air, au sol, en cage).

  • petits : moins de 53 grammes,
  • moyens entre 53 et 63 g,
  • gros entre 63 et 73 g
  • extras gros qui font plus de 73 g.

Une source de minéraux et de vitamines

Le jaune contient lui davantage de lipides, même s’il contient aussi des protéines. En mangeant l’oeuf en entier, vous profitez de toutes ses protéines.

Ses vertus viennent aussi des antioxydants et de la choline qu’il renferme. Cette dernière intervient dans le développement et le fonctionnement du cerveau du futur bébé. 

Parmi les vitamines présentent, citons : la vitamine A, D, E et B (B2, B5, B9 ou acide folique, B12). Rappelons que l’acide folique (aussi appelée vitamine B9) aide à protéger le foetus contre de graves anomalies congénitales s’il est pris avant la grossesse et pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Certains oeufs apportent aussi des omégas 3, sous réserve que les poules qui les pondent aient reçu une alimentation spécifique. Elles doivent avoir ingéré par exemple des graines de lin ou un mélange à base d’huile de lin car le lin est riche en omégas 3.

Pour les minéraux, les oeufs sont particulièrement intéressants pour leur apport en iode et en fer, très utiles aux femmes enceintes. C’est tout particulièrement vrai du fer qui constitue un des composants de l’hémoglobine, qui assure le transport de l’oxygène dans l’organisme de la mère et vers le foetus. Manquer de fer durant la grossesse et surtout en fin de grossesse présente des risques. L’enfant a plus de chances de naître de manière prématurée et la mère de subir une hémorragie lors de l’accouchement. 

Enfin, les oeufs renferment également du zinc et du phosphore qui contribue à la santé des os et des dents. 

En guise de conclusion

Manger des oeufs durs enceinte est la manière la plus sûre d’en consommer pour la future maman. Aliment peu cher comparé à la viande et source notable de protéines, vous avez tout intérêt à cuisiner régulièrement cet aliment. Vous pouvez varier les plaisirs en profitant d’autres manières de la cuisiner : en omelette ou sur le plat.

À PROPOS DE L'AUTEUR : Anne-Laure

Anne-Laure est la maman d'un petit garçon de 5 ans. Fondatrice de Petite Crapule, depuis sa grossesse elle n'a pas arrêté de s'informer sur la maternité et la parentalité. Elle partage ici ses recherches et expériences de maman blogeuse, entrepreneure et auteure.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez ?

Proposez-moi les sujets pour lesquels vous n’arrivez pas à trouver une réponse précise et qui vous préoccupe. Je ferai les recherches nécessaires pour pouvoir l’ajouter à ma liste d’articles. Ainsi, nous enrichirons les connaissances de la communauté Petite Crapule ! Merci d’avance

Restez informé
close-link