Fromage à pâte pressée enceinte

Le Beaufort enceinte : pourquoi est-ce autorisé ?

Photo of author

Dernièrement au rayon fromage de votre supermarché, vous vous êtes demandez si vous pouviez manger du beaufort enceinte. Vous n’avez pas l’intention de renoncer à manger du fromage. Mais votre péché mignon n’est pas toujours simple à satisfaire. Souvent le doute vient frapper à la porte devant telle ou telle appellation, surtout quand elles sont plus confidentielles.

Le beaufort est un fromage sûr pour la future maman car il appartient à la famille des fromages à pâte pressée cuite. Chauffé avant d’être mis dans un moule et pressé, il est affiné au minimum 5 mois. Son taux d’humidité limité empêche le développement des bactéries de type listeria ou salmonelles.

Le beaufort enceinte, un fromage sécuritaire pendant la grossesse

Un fromage au lait de vache cru et entier…

Moins connu que ses autres cousins à pâte pressée cuite comme le comté ou l’emmental, le Beaufort est un fromage de Savoie associé à la haute montagne par excellence. En effet, une partie de la production, le Beaufort appelé « chalet d’alpage », est même réalisée à plus de 1500 mètres d’altitude selon une méthode traditionnelle. Logiquement elle se vend plus cher que le Beaufort fabriqué dans les vallées.

Paysage d'alpage, terre de pâturage et de fabrication du beaufort dit "d'été" ou de "chalet d'alpage"
L’herbe et le foin qui constituent l’alimentation des vaches laitières Tarine ou Abondance proviennent des pâturages de Savoie

Bénéficiant d’une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) depuis 1968, il se reconnaît à sa croûte orangée si caractéristique et à son talon concave.

Les futures mamans seront surtout intéressées de savoir qu’il s’agit d’un produit laitier fabriqué à partir de lait de vache cru et entier. Et cela pourrait leur faire peur puisqu’a priori tout le monde ne cesse de répéter que le lait cru est à éviter durant la grossesse. Il peut en effet contenir des bactéries comme la listeria ou des salmonelles.

Pourtant sans risque pour la future maman

Certes le lait est cru mais le processus de fabrication comprend différentes étapes qui concurrent à réduire de manière très importante son taux d’humidité. Au final, celui-ci est trop faible pour être propice à la prolifération des bactéries. Je vous explique cela en détail.

D’abord la production du beaufort inclut une étape de chauffage avant le moulage. Pendant près de 40 minutes, les grains de caillé sont chauffer lentement entre 53°C et 56°C. Certes, ce ne sont pas les 72° de la pasteurisation mais cela permet d’évacuer une première partie du petit-lait.

Ensuite, les meules de fromage juste formées subissent une pression de près de 1000kg pendant une durée minimale de 15 heures. Cela contribue encore à faire sortir le petit-lait.

Ces deux étapes expliquent déjà que le beaufort puisse se conserver longtemps.

Enfin, vient l’étape de l’affinage : 5 mois minimum selon le cahier des charges très strict en vigueur pour l’AOP. Mais en général, cette période tend à s’allonger. On recommande d’ailleurs de déguster un beaufort entre 7 et 12 mois d’affinage pour des qualités gustatives optimales. Or plus le fromage est affiné longtemps, plus il perd en eau.

L'affineur prend soin des meules de beaufort
L’affineur prend soin des meules de beaufort (crédit photo : AFTALP-L.Madelon)

Veillez à retirer la croûte du fromage par mesure de précaution pour pouvoir manger du beaufort enceinte. Ainsi vous ne courrez aucun risque de contracter la listériose ou une salmonellose. D’ailleurs, il fait partie des fromages proposés dans les plateaux composés spécialement pour les futures mamans.

Le beaufort, un fromage intéressant sur le plan nutritionnel

Vous voilà pleinement informée sur le beaufort pendant la grossesse : vous savez pourquoi vous pouvez le consommer. Mais une autre bonne nouvelle vous attend. Manger du beaufort enceinte est aussi une source de nutriments essentiels pour vous et votre bébé.

Un produit laitier riche en protéines animales

Pendant la grossesse, les besoins nutritionnels de la future maman augmentent. Vous allez devoir accroître vos quantités mais pas n’importe comment. Vous devez toujours faire preuve de modération et bien choisir vos aliments pour combler vos besoins et assurer le développement du foetus jusqu’à son terme. C’est particulièrement vrai des protéines qui participent à la construction des nouveaux tissus du foetus.

De 2000 kcal par jour au premier trimestre, les calories à fournir passent à 2 200 au deuxième trimestre pour atteindre même 2500 au troisième. En fait, votre objectif doit être de manger 2 fois mieux. Et ce fromage à pâte pressée cuite peut vous y aider.

Pour être couverts, vos besoins en protéines nécessitent un apport de 1,2 g/kg/jour en moyenne. Par exemple, si vous faites 60 kg, vous devez ingérer 72 g de protéines. Et 50% de cet apport doit provenir des animaux. D’où l’importance de consommer de la viande, du poisson, des œufs et des produits laitiers.

Le beaufort vous apporte 26g de protéines pour 100g consommés.

source : CINQUAL

C’est plus que le jambon blanc (20,3g) ou qu’un steak haché cuit (23,8g).

Mais attention ! Vous veillerez à une consommation modérée du beaufort pendant la grossesse pour éviter une prise de poids excessive.

En effet, très riche en lipides (34mg), 100g du fromage savoyard représentent 410 kcal.

Seuls le gruyère et le comté le dépassent. Au premier trimestre, 100g de beaufort couvriraient quasiment à eux seuls 25% des apports journaliers recommandés à la future maman ! Bref, si vous craquez pour une fondue savoyarde à base de beaufort, faites attention sur le reste de la journée et de la semaine pour ne pas accumuler trop de calories !

Le beaufort enceinte, un fromage pour faire le plein de calcium

La teneur en calcium compte parmi les autres avantages à en consommer. En effet, ce minéral intervient dans la construction du squelette du bébé, tout particulièrement au cours du troisième trimestre. 

Si l’adulte doit en consommer 900g / jour, une femme enceinte doit en absorber 1200 mg/j minimum pour assurer un bon développement au foetus. Or le beaufort en contient en bonne quantité :

La haute teneur en calcium du beaufort – : 745 mg/100g de fromage consommé – en fait un fromage intéressant pendant la grossesse.

source : CINQUAL

Ainsi une portion de 30g vous procure quasiment 225mg de calcium et couvre un peu moins de 20% de vos besoins journaliers. À titre de comparaison, un yaourt de 125g en apporte 151mg de calcium.

Produits laitiers
Les produits laitiers apportent du calcium bénéfique à la femme enceinte

En guise de conclusion

Le beaufort vient de renter définitivement dans la liste des fromages à déguster pendant votre grossesse. Vous savez pourquoi vous pouvez consommer du beaufort enceinte même si cela doit rester avec modération !

Source & Références

Merci à l’Association des Fromages Traditionnels des Alpes Savoyardes pour m’avoir fourni des visuels des caves où s’affinent les meules de Beaufort.

Laisser un commentaire

Restez informé
close-link