Fromage à pâte pressée enceinte

Manger du gruyère enceinte : bonne ou mauvaise idée ?

Photo of author

Fan de fromages, il vous arrivait souvent de savourer un morceau de gruyère avant l’annonce de votre grossesse. Désormais en attente d’un heureux événement, vous êtes assaillie de recommandations alimentaires. Et vous avez du mal à vous y retrouver, surtout quand c’est pour votre pêché mignon…. Vous vous demandez si vous pouvez encore manger du gruyère enceinte alors que le gruyère râpé est déconseillé aux futures mamans. Pour y voir plus clair, je vous propose un article complet sur le sujet. Suivez le guide !

Le gruyère est un fromage sûr pour la femme enceinte car il appartient à la famille des fromages à pâte pressée cuite. Chauffé à 52° minimum avant d’être mis dans un moule et pressé, son taux d’humidité réduit enraye le développement des bactéries de type listeria ou les salmonelles. Enfin, son affinage de 4 à 5 mois minimum contribue encore à limiter sa teneur en eau.

Le gruyère, un fromage sans risque pendant la grossesse

Originaire de Suisse, plus précisément de la région de la Gruyère, dans le canton de Fribourg, le gruyère est un fromage dont la production remonte au XIIème siècle. Mais on a commencé à le fabriquer aussi en France dès le XIXème siècle. Aujourd’hui, seule la version suisse jouit d’une AOP depuis 2011 quand la version française ne possède qu’une IGP. Côté suisse, une sous-catégorie « Gruyère d’alpages » désigne le fromage fabriqué par les troupeaux de vaches qui passent l’été dans les montagnes.

Un fromage à pâte pressée cuite

Suisse AOP ou Français IGP, le gruyère est fabriqué à partir de lait cru de vache. Mais vous pouvez aussi en trouver au lait pasteurisé si vous optez pour un fromage industriel. Certes on déconseille le lait cru aux femmes enceintes parce qu’il peut contenir des agents pathogènes, naturellement présents dans le tube digestif des ruminants (Salmonella, Listeria, Escherichia coli…). Mais dans le cas de ce fromage, vous n’avez pas d’inquiétude à avoir.

Dans les deux cas, le processus de fabrication explique que ce fromage soit compatible avec la grossesse. Même si celui diffère dans les détails, la fabrication inclut une étape de chauffage qui fait regrouper les deux gruyère dans une même famille : celle des fromages à pâte pressée cuite, souvent aussi appelés fromages à pâte dure.

Plus précisément, le lait caillé est chauffé à plus de 52° pendant 30 minutes avant d’être versé dans de grands moules. Plus la température de chauffe est élevée, plus le caillé sera ferme au final. Et c’est seulement après cette étape que le fromage sera mis sous presse.

Après un premier affinage en fromagerie sur le lieu de production, le gruyère part en cave d’affinage. Il y reste 4 mois côté français, entre 5 et 18 mois pour l’AOP Suisse, et même 24 mois pour les amateurs de sensations fortes. Le fromage devient encore plus sec du fait de l’évaporation de l’eau.

Au final la teneur en eau sur le fromage dégraissé (HRED) du gruyère varie entre 50 à 54%.

Ainsi, la future maman n’a rien craindre en consommant du gruyère enceinte, que ce soit cru ou après cuisson. En effet, il fait partie des fromages utilisés dans la plupart des recettes de fondue… en Suisse. Pensez quand même à retirer la croûte par mesure de précaution.

Des trous de le gruyère français mais absents dans le gruyère suisse

Je profite de cet article pour vous répondre à une question subsidiaire que vous vous posez peut-être également : y-t-il des trous dans le gruyère ? D’abord, les spécialistes parlent « d’ouvertures » plutôt que de trous.

Ensuite, la réponse à cette questions diffère selon le lieu de production du fromage.

  • Le Gruyère suisse ne présente aucun trou en son sein (d’où le choix de la photo d’illustration pour cet article)
  • Le Gruyère français possède de léger trous à l’intérieur de sa croûte.

Le cahier des charges de l’AOP Suisse stipule lors de l’évaluation de la qualité, différents types d’ouverture. Preuve qu’on peut quand même en trouver. Pour obtenir la meilleure note, il faut que les ouvertures soient rares ou carrément absentes.

Côté français, les meules partent en cave d’affinage uniquement après qu’on a évalué la présence des ouvertures, leur nombre, leur répartition, leur taille et leur forme. Là pas de doute, les trous sont attendus !

Maintenant vous allez pouvoir épater vos proches lors d’un prochain repas festif !

Pourquoi le gruyère râpé est en revanche déconseillé aux femmes enceintes ?

Une chose peut vous surprendre : le gruyère mangé cru est sans risque pour la future maman mais le gruyère râpé est déconseillé. D’où vient cette bizarrerie ?!!! En fait c’est logique…

De l’humidité peut se développer à l’intérieur des sachets de fromage râpé. Or elle constitue un terrain favorable à la prolifération des bactéries comme la listeria. Donc même si au départ, le fromage en bloc est sans risque pour la femme enceinte, il devient à risque sous la forme râpée.

Du coup, la recommandation consiste à stopper vos achats de gruyère râpé industriel.

En revanche, équipez-vous d’une râpe à fromage pour râper vous même la quantité dont vous avez besoin, juste avant de le consommer. Parce qu’en général, vous ne mangerez pas cru ce gruyère râpé. Vous en servirez pour gratiner une purée ou pour améliorer les saveurs d’un plat de pâtes.

pour râper de l'emmental enceinte, la râpe à fromage est un ustensile indispensable
La râpe à fromage, l’ustensile indispensable à la femme enceinte pour manger du gruyère râpé

Le gruyère, des bienfaits nutritionnels certains

Maintenant que vous savez pourquoi vous pouvez le consommer, je vous propose de comprendre tous les avantages à manger du gruyère enceinte pour vous et votre bébé.

Un fromage recommandé pour ses apports en protéines animales

Ce fromage à pâte pressée cuite peut vous aider à couvrir des besoins nutritionnels qui vont crescendo durant la grossesse. Afin d’assurer le développement du foetus jusqu’à son terme, vous devrez augmenter les quantités ingérées. Mais attention avec de la mesure quand même ! De 2000 kcal par jour au premier trimestre, vos besoins passent à 2 200 au deuxième trimestre pour atteindre même 2500 au troisième. Il convient de manger 2 fois mieux mais en aucun cas deux fois plus. 😉

En premier lieu, vos besoins en protéines sont très importants à satisfaire. En effet ces macromolécules participent à la construction des nouveaux tissus du foetus. Une femme enceinte doit bénéficier d’un apport de 1,2 g/kg/jour couvert à 50% par des protéines d’origine animale (viandes, poissons, œufs, produits laitiers). Or, ces protéines animales contiennent des acides aminés indispensables, qui ne peuvent être synthétisés par le corps. Le plus souvent absents des protéines d’origine végétale, seule l’alimentation vous procurent ces acides aminés dits « essentiels » en quantité suffisante.

Le gruyère fournit 27,9g de protéines pour 100g consommés.

En croquant une portion de 50g de gruyère enceinte, vous absorbez presque 14g de protéines. Mais, vous veillerez à une consommation modérée pour éviter une prise de poids excessive. Le gruyère est l’un des fromages les plus caloriques 😢 car il contient beaucoup de lipides et du cholestérol (105 mg/100 g).

Au total, 100g de gruyère représentent 423 kcal à eux seuls…

Et n’oubliez pas de rapporter ce chiffre à vos 2500 kcal du troisième trimestre : vous mangeriez quasiment 15% de vos apports avec ce seul morceau de 100g !! (Source : Cinqual sans précision de provenance pour le gruyère)

Le gruyère : le plus riche des fromages pour le calcium

Ce minéral intervient dans la construction du squelette du bébé. Il joue donc un rôle décisif, tout particulièrement au cours du troisième trimestre. Si l’adulte doit en consommer 900g / jour, une femme enceinte doit en absorber 1200 mg/j minimum pour assurer un bon développement au foetus. Or le gruyère est le recordman de la teneur en calcium parmi tous les fromages ! Une excellente raison de vouloir en succomber à un morceau de gruyère enceinte.

Le gruyère a la meilleure teneur en calcium: 1090mg/100g de fromage consommé.

source : CINQUAL

Ainsi une portion de 30g vous procure quasiment 327mg de calcium et couvre ainsi plus de 25% de vos besoins journaliers. À titre de comparaison, un yaourt de 125g en apporte 151mg de calcium. En mangeant 2 yaourts, vous n’avez pas encore atteint la quantité des 30g de gruyère !

Produits laitiers
Les produits laitiers apportent du calcium bénéfique à la femme enceinte

Enfin, ce fromage est également très riche en magnesium, en phosphore et en folates (15 ug/100G) … Bref, couvrez de nombreux besoins pendant la grossesse quand vous le dégustez. Il faudra juste équilibrer avec le reste de votre repas pour ne pas exploser les lipides et les calories.

En guise de conclusion

Qu’il bénéficie de l’AOP en Suisse ou de l’IGP en France, vous mangerez du gruyère enceinte sans aucun doute désormais. Vous veillerez juste à retirer la croûte du fromage et à râper vous-même votre fromage si vous voulez réaliser un gratin ou agrémenter vos plats.

Source & Références

Laisser un commentaire

Restez informé
close-link