Est-ce que l’on a droit au cheddar enceinte ?

Avec les joies de la grossesse arrive aussi son lot de contre-indications alimentaires. Pas toujours drôles et faciles à respecter pour les gourmandes. Mais listériose et toxoplasmose sont des maladies évitables. Logique donc de faire attention à son alimentation pendant 9 mois. Qu’en est-il du cheddar enceinte ? Devrez-vous y renoncer ou pourrez-vous continuer à en consommer ? Globalement pour les fromages, les recommandations peuvent être un peu compliquées à suivre. Oui aux pâtes fermes, non aux pâtes molles ou à celles persillées.

A partir de l’exemple du cheddar, je vous explique comment savoir si un fromage est sûr pour vous et bébé. A consommer cru ou fondu, ce produit laitier présente en plus de nombreux bienfaits nutritionnels pour les femmes enceintes.

Comment savoir si le cheddar est un fromage sûr pour une femme enceinte ?

On lit souvent qu’il suffit que la fabrication du fromage se fasse avec du lait pasteurisé pour ne courir aucun risque en étant enceinte. C’est faux, cela ne suffit pas. Même si le cheddar est le plus souvent fabriqué à partir de lait pasteurisé, ce n’est pas la raison qui explique qu’il soit sûr pendant la grossesse.

Pour savoir si un fromage est oui ou non à éviter pendant la maternité, le meilleur moyen est de calculer son pourcentage en humidité rapportée à l’extrait dégraissé (le HRED). Ce taux permet d’établir une classification des fromages. Il s’obtient de la manière suivante : % d’humidité / (100 – % gras). Normalement les emballages des fromages mentionnent le pourcentage d’humidité et celui de matières grasses. Donc vous pouvez calculer ce HRED.

Tableau des taux d’humidité des fromages
Tableau de la classification des fromages selon leur taux d’humidité (source : Dispensaire diététique de Montréal)

Passée la barre des 62%, les fromages sont considérés à risque, quel que soit le lait utilisé pour les fabriquer.

Dans le cas du cheddar, la teneur en humidité est au maximum de 39%, la teneur en gras au minimum de 31%. Ainsi, l’HRED oscille autour de 56,5%, ce qui le définit comme un fromage à pâte ferme.

C’est la raison pour laquelle manger du cheddar enceinte ne présente aucun risque pendant la grossesse. Pensez toutefois à vérifier l’HRED quand vous pouvez le calculer (cas des cheddars achetés sous vide).

Manger du cheddar enceinte ne présente aucun risque pour la mère et son foetus

De couleur naturelle allant du blanc au jaune pâle, certains cheddars peuvent avoir une couleur jaune-orange ajoutée manuellement. Quelle que soit sa couleur, il reste sans danger pour la femme enceinte.

Le cheddar bénéficiant de l’AOP, une valeur sûre pour la femme enceinte

Le cheddar trouve ses origines au XVIème siècle dans le sud-ouest de l’Angleterre. Pourtant il fait partie aujourd’hui des rares fromages produits dans un grand nombre de pays anglo-saxons. Côté cuisine, on le retrouve aussi bien râpé que fondu dans des burgers ou la poutine canadienne.

En effet, la marque cheddar n’est pas protégée. Mais une AOP existe bel et bien. Reconnue par l’Union européenne, la fabrication du cheddar doit respecter 4 règles pour être éligible à l’AOP « West Country Farmhouse Cheddar« :

  • Le cheddar doit être fabriqué à partir de lait de troupeaux élevés localement. Cela garantit aux fromages une texture et une saveur particulières.
  • Il ne doit contenir ni colorant, ni arôme, ni conservateur.
  • Sa production doit venir de quatre comtés – Dorset, Somerset, Devon et Cornouailles – situés dans le sud-ouest de l’Angleterre. Elle doit respecter des méthodes traditionnelles manuelles et un processus unique connu sous le nom de «cheddarisation».
  • Fabriquées à la ferme, les meules de cheddar sont affinées pendant au moins 9 mois.

Seuls 12 producteurs respectent ses conditions et peuvent afficher l’AOP sur leur fromage. Certes, certains d’entre eux utilisent du lait cru non pasteurisé ou du lait thermisé. Mais l’affinage vous garantit que l’humidité du fromage est suffisamment faible pour que la bactérie listeria ne puisse s’y développer.

Puis-je manger cheddar fondu enceinte ?

Quel que soit le fromage, au lait cru ou pasteurisé, à pâte molle ou dure, dès vous l’avez fait cuire suffisamment longtemps à une température assez élevée pour éliminer les bactéries éventuelles, il devient consommable sans risque pour la femme enceinte.

Les cheeseburger à base de cheddar sont sans risque pour la femme enceinte

Ainsi vous pourrez sans problème consommer du cheddar fondu enceinte, plutôt une bonne nouvelle si vous êtes amatrice de cheeseburger.

De bonnes raisons pour manger du cheddar pendant la grossesse

Un besoin en protéines plus important

D’abord, la femme enceinte voit ses besoins nutritionnels accrus durant la grossesse. Son alimentation doit en effet lui permettre d’assurer le développement du foetus jusqu’à son terme. De 2000 kcal par jour au premier trimestre, les besoins augmentent pour atteindre 2 200 au deuxième trimestre et même 2500 au troisième.

Parmi ces besoins, ceux en protéines sont particulièrement importants. En effet, ces macromolécules contribuent à la construction des nouveaux tissus du foetus. Une femme enceinte doit bénéficier d’un apport de 1,2 g/kg/jour couvert à 50% par des protéines d’origine animale (viandes, poissons, œufs, produits laitiers). En effet, ces protéines animales contiennent des acides aminés indispensables mais absents des protéines d’origine végétale. Pour le cheddar, 100g consommés apportent 24,9g de protéines. Toutefois attention car il est aussi très riche en cholestérol.

Un fromage riche en calcium, un nutriment essentiel à la femme enceinte

Vous pouvez donc continuer à manger du cheddar pendant votre grossesse. D’autant plus qu’il vous apporte également du calcium, à hauteur de 721 mg pour 100g de cheddar. Or ce minéral intervient dans la construction du squelette du bébé. Il joue un rôle encore plus décisif au cours du troisième trimestre. Si l’adulte doit en consommer 900g / jour, une femme enceinte doit en absorber 1200 mg/j pour assurer un bon développement au foetus. Or les fromages et les produits laitiers sont les aliments les plus riches en calcium.

Un fromage riche en vitamine A & E, en folates et en vitamine B12

Comme le montre le tableau ci-dessous, le cheddar contient de nombreuses vitamines. Sa teneur en vitamine A et en vitamine E le classe parmi les meilleurs fromages pour cet apport.

Enfin, il renferme aussi beaucoup de folates et de vitamines B12. Or une carence en vitamine B12 peut causer des fausses couches. Elle augmente aussi le risque d’accouchement prématuré et de malformations congénitales telles que les MTN (maladies tropicales négligées). Les folates (ou vitamine B9) jouent eux un rôle essentiel en début de grossesse. Ils contribuent à la formation du système nerveux de l’embryon. D’où les suppléments prescrits aux femmes enceintes dans les premières semaines.

Teneur en vitamines des fromages
Teneur en vitamines de différentes variétés de fromages (source : FAO)

En guise de conclusion

Vous savez maintenant que vous pourrez consommer du cheddar enceinte et qu’il y a de bonnes raisons à cela. Attention toutefois à ne pas abuser pour ne pas ingérer trop de cholestérol et impacter votre prise de poids.

Si vous cherchez d’autres fromages sans risque pour la grossesse, consultez mes articles sur le parmesan enceinte ou sur les autres fromages italiens.

Références et sources sur le fromage enceinte

 

Cet article vous a plu ?

Retrouvez des informations précises, complètes et à jour dans mon dernier livre pour tout savoir sur l’alimentation enceinte.

Découvrir mon livre sur l’alimentation enceinte

Laisser un commentaire