Vous êtes une vraie amatrice de fromage et qui dit fromage, dit lait cru. Or vous venez aussi d’apprendre que vous êtes enceinte. Vous vous demandez certainement si vous pourrez continuer à manger du fromage au lait cru enceinte. En fait, seuls quelques rares fromages au lait cru pourront continuer à faire partie de votre quotidien. Mais pour l’essentiel, vous devrez vous rabattre sur les fromages au lait pasteurisé.

Dans mon billet, vous comprendrez pourquoi vous pourrez encore manger certains fromages au lait cru sans risque. Vous allez aussi apprendre la vraie règle à appliquer pour savoir si un fromage peut ou non être consommé pendant la grossesse. Cela vous aidera pour déterminer si un fromage au lait pasteurisé est sans danger pour votre santé. Enfin, vous comprendrez aussi pourquoi le fromage doit faire partie de votre alimentation de femme enceinte.

Fromage au lait cru enceinte : comment savoir si vous pouvez en manger sans danger

Pourquoi le fromage au lait cru est à éviter pendant la grossesse

Il faut tout d’abord savoir que les bactéries (SalmonellaListeriaEscherichia coli…) sont naturellement présentes dans le tube digestif des ruminants. Ceci explique que la contamination de la matière première puisse survenir malgré toutes les précautions prises. Une mamelle infectée ou un incident dans la traite suffit pour que les bactéries pathogènes s’introduisent dans le lait.

En effet, le lait cru est par définition non chauffé. Donc le fromage fabriqué avec peut se retrouver lui aussi contaminé.

La notion de lait cru concerne « les produits fabriqués à partir de lait non chauffé au-delà de 40 °C ni soumis à un traitement non thermique d’effet équivalent notamment du point de vue de la réduction de la concentration en micro-organismes »

Décret n°2007-628 du 27 avril 2007 relatif aux fromages et spécialités fromagères, article 14

Or les bactéries sont susceptibles de provoquer différentes maladies dont les conséquences chez la femme enceinte peuvent s’avérer graves. En effet, le système immunitaire de la femme est affaibli durant les 9 mois de grossesse afin de permettre au foetus de pouvoir se développer.

Citons en particulier les risques de listériose qui sont plus graves pour le nouveau-né, en particulier s’il est prématuré. L’infection peut prendre la forme d’une septicémie, d’une infection pulmonaire, neurologique et parfois cutanée.

Ainsi, à défaut de pouvoir consommer du fromage au lait cru enceinte, vous devrez privilégier les fromages au lait pasteurisé. Cela réduit les risques de contracter des maladies bactériennes. Toutefois, il faut veiller à ne pas trop simplifier les choses : l’usage du lait pasteurisé ne suffit pas à lui seul pour ne courir absolument aucun risque en étant enceinte. Il s’agit d’une simplification qui mérite d’être corrigée.

La vraie règle pour savoir si un fromage est sûr

En fait, pour savoir si un fromage est oui ou non à éviter pendant la maternité, il faut savoir calculer son pourcentage en humidité rapportée à l’extrait dégraissé (le HRED). Ce taux permet d’établir une classification des fromages. Il s’obtient de la manière suivante : % d’humidité / (100 – % gras). Vous trouvez normalement le pourcentage d’humidité et celui de matières grasses sur les emballages des fromages.

Tableau des taux d’humidité des fromages
Tableau de la classification des fromages selon leur taux d’humidité (source : Dispensaire diététique de Montréal)

Ainsi seuls les fromages à pâte ferme et à pâte dure sont vraiment sûrs. Il faut en particulier éviter les fromages à pâte molle enceinte (Camembert, brie….), même s’ils sont fabriqués à partir de lait pasteurisé. En effet, ni cuits, ni chauffés, ni pressés, leur HRED oscille entre 67 et 79,9%.

Le coulommier au lait cru, un fromage à éviter pendant la grossesse
Le coulommiers au lait cru, un fromage à éviter pendant la grossesse

Les fromages au lait cru sans risque pendant la grossesse

Dans le vaste univers du fromage, il existe différentes catégories. On distingue en particulier

Comté, Beaufort, Abondance, Gruyère, Emmental fabriqués à partir de lait cru peuvent ainsi continuer à être mangés par les femmes enceintes.

C’est d’autant plus vrai que le fromage aura été affiné longtemps. En effet, durant l’affinage, l’humidité contenue dans le produit s’évapore. Or l’humidité constitue un terrain propice au développement des bactéries. Moins le fromage est humide, plus il est sûr pour la femme enceinte.

Le comté, un fromage au lait cru sans risque pour les femmes enceintes
Le comté au lait cru, un fromage sans risque pour les femmes enceintes

Comment continuer à manger du fromage au lait cru enceinte ?

Si vous êtes absolument rétive à l’idée de manger du fromage au lait pasteurisé, la seule manière de consommer du fromage au lait cru enceinte sera de le cuire. En effet, la chaleur, sous réserve qu’elle soit élevée, a la capacité à détruire les bactéries de listeria présentes dans le fromage.

Après, en termes gustatif, je ne suis pas sûre qu’il y ait une vraie différence entre un fromage au lait pasteurisé fondu et un fromage au lait cru fondu. Je n’ai pas fait de test à l’aveugle pour vérifier.

Pensez quand même à retirer la croûte des fromages qui vont prendre la direction du four pour une parfaite précaution.

La cuisson à des températures supérieures à 65°C tue la bactérie à l’origine de la listeriose.

European Food safety authority

Soyez donc vigilante si vous souhaitez faire fondre des fromages au lait cru pour les consommer enceinte. Il faut absolument que la température soit plus forte que 65° et durant 30 minutes.

Comment limiter les risques de listeria

Maladie rare d’origine alimentaire, la listériose est due à la bactérie Listeria monocytogenes présente dans 10% des aliments dont les fromages à pâte molle en particulier. Par ailleurs, elle survit et se multiplie à 4 °C. Vous ne pouvez pas la détecter car elle n’altère ni le goût, ni l’odeur, ni l’aspect des aliments.

Du côté de la mère, la maladie cause parfois de la fièvre et des maux de tête. Elle peut aussi ne faire l’objet d’aucun symptôme. En revanche, la mortalité fœtale et néonatale reste très lourde, en moyenne près de 25% en France.

Il faut donc être très vigilante et appliquer les mesures préventives recommandées par le Ministère de la santé. Concernant les fromages, rappelons l’importance à accorder

  • au respect de la chaîne du froid quand vous faites vos courses ;
  • à la propreté : veillez à régler le réfrigérateur à 3-4°C, à le nettoyer et à le désinfecter à l’eau javellisée régulièrement ; lavez vos mains et vos ustensiles de cuisine utilisés pour couper les fromages ;
  • au respect des dates limites de consommation.

Quels sont les bienfaits du fromage pendant la grossesse

Même si manger du fromage nécessite d’être vigilante pendant une grossesse, il ne faut pas renoncer à en consommer car cet aliment présente plusieurs avantages. Et si les fromages au lait cru sont clairement déconseillés durant la grossesse, vous pouvez vous rabattre sur bien d’autres fromages totalement sûrs enceinte comme le parmesan.

Un apport significatif en protéines animales

D’abord, les besoins nutritionnels de la femme enceinte augmentent sensiblement durant la grossesse. Afin d’assurer le développement du foetus jusqu’à son terme, il est nécessaire d’accroître les quantités ingérées. De 2000 kcal par jour au premier trimestre, les besoins augmentent pour atteindre 2 200 au deuxième trimestre et même 2500 au troisième.

C’est particulièrement le cas des besoins en protéines car ces macromolécules participent à la construction des nouveaux tissus du foetus. Une femme enceinte doit bénéficier d’un apport de 1,2 g/kg/jour couvert à 50% par des protéines d’origine animale (viandes, poissons, œufs, produits laitiers).

En effet, ces protéines animales contiennent des acides aminés dits indispensables, ce qui signifie non synthétisables par le corps humain. Ces acides aminés indispensables proviennent nécessairement de l’alimentation. Or ils sont le plus souvent absents des protéines d’origine végétale.

Attention toutefois : les femmes enceintes doivent être vigilantes car le fromage contient également beaucoup de cholestérol.

Le calcium, un nutriment essentiel à la femme enceinte

Manger du fromage pendant votre grossesse présente un autre avantage appréciable. Cet aliment vous apporte le calcium, qui intervient dans la construction du squelette du bébé. Il joue un rôle encore plus décisif au cours du troisième trimestre. Si l’adulte doit en consommer 900g / jour, une femme enceinte doit en absorber 1200 mg/j pour assurer un bon développement au foetus. Or les fromages et les produits laitiers sont les aliments les plus riches en calcium.

Comme le montre le tableau ci-dessous, les fromages renferment également de nombreuses vitamines. Mais pour en bénéficier il faut consommer le fromage sans le cuire.

Teneur en vitamines de différentes variétés de fromage

En guise de conclusion

Si vous aimez les fromages du monde entier comme moi, je suis sûre que vous lirez avec intérêt mes autres billets consacrés à la mozzarella enceinte ou aux fromages italiens pendant la grossesse. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous souhaitez en voir traiter d’autres en particulier.

Références et sources sur les fromages au lait cru enceinte