Pourquoi éviter les fromages à pâte molle enceinte ?

De texture moelleuse, crémeuse et parfois coulante, les fromages à pâte molle sont souvent irrésistibles pour les amateurs. Alors devoir s’en passer durant la grossesse représente un vrai sacrifice. Partant du principe qu’on respecte mieux une règle qu’on comprend, j’ai décidé de rédiger un article complet sur le sujet des fromages à pâte molle enceinte.

Avec une humidité du fromage dégraissé située entre 67 et 79,9%, ce type de fromage est déconseillé pendant la grossesse, qu’il s’agisse des fromages à croûte lavée ou fleurie. Je vous rappelle une astuce simple pour continuer d’en manger. Enfin, j’en profite pour vous expliquer les bienfaits nutritionnels du fromage et pourquoi les femmes enceintes ne devraient pas renoncer à en consommer pendant la grossesse.

Pourquoi les fromages à pâte molle sont déconseillés aux femmes enceinte ?

On lit souvent qu’il suffit que la fabrication du fromage se fasse avec du lait pasteurisé pour ne courir aucun risque en étant enceinte. C’est faux, cela ne suffit pas. Dans le cas des fromages à pâte molle, même fabriqués à partir de lait pasteurisé, le risque de contracter la listériose pendant la grossesse est bien réel.

En fait, pour savoir si un fromage est oui ou non à éviter pendant la maternité, il faut savoir calculer son pourcentage en humidité rapportée à l’extrait dégraissé (le HRED). Ce taux permet d’établir une classification des fromages. Il s’obtient de la manière suivante : % d’humidité / (100 – % gras). Vous trouvez normalement le pourcentage d’humidité et celui de matières grasses sur les emballages des fromages.

Tableau des taux d’humidité des fromages
Tableau de la classification des fromages selon leur taux d’humidité (source : Dispensaire diététique de Montréal)

Les fromages à pâte molle, dont la France est le spécialiste mondial, se caractérisent par deux procédés dans leur fabrication :

  • ils n’ont été ni cuits ni chauffés,
  • ils n’ont pas été mis sous presse pendant l’égouttage.

Ceci explique que leur teneur en humidité soit élevée et que rapportée à l’extrait dégraissé, leur HRED oscille entre 67 et 79,9%.

Même si les fromages à pâte molle, à croute fleurie (Brie, Camembert…) et à croute lavée sont affinés, la période d’affinage est relativement courte, généralement de 2 à 4 mois. Aussi, leur taux d’humidité reste élevé et constitue un terrain propice au développement des bactéries de type listeria.

C’est la raison pour laquelle manger des fromages à pâte molle enceinte constitue un risque pendant la grossesse.

Quels sont les fromages à pâte molle déconseillés ?

On distingue deux grandes familles de fromages à pâte molle qu’il faut éviter pendant la grossesse.

Les fromages à pâte molle à croûte fleurie

Faciles à reconnaître grâce au fin duvet blanc qui les recouvre, leur pâte souple et lisse est souvent de couleur ivoire. De saveur équilibrée, ils exaltent des arômes de beurre, de champignons et de noisette. L’affinage des fromages à pâte molle à croute fleurie dure environ entre 2 et 6 semaines.

Fromages à pâte molle à croûte fleurie déconseillés pendant la grossesse : Camembert, Brie, Coulommiers, Chaource.

Le Camembert compte parmi les fromages à pâte molle à éviter pour les femmes enceintes
Le Camembert, un fromage à pâte molle à croûte fleurie à éviter pendant la grossesse

Les fromages à pâte molle à croûte lavée

Les fromages à croûte lavée se fabriquent de la même manière que ceux à croûte fleurie. La seule différence intervient à la dernière étape. En effet, lors de l’affinage du fromage, le producteur opère un lavage à la main ou à la brosse, d’où le nom « croûte lavée ». Parfois, l’utilisation d’alcools comme la bière ou le vin permet de renforcer les saveurs pour obtenir des arômes plus prononcés.

La couleur extérieure des fromages à croûte fleurie varie du jaune orangé au brun, voir rouge, tandis que l’intérieur conserve sa couleur jaune pâle proche de l’ivoire.

Fromages à pâte molle à croûte lavée déconseillés pendant la grossesse : Munster, Pont-l’Evêque, Époisses, Maroilles.

Evitez de manger de l'Epoisses comme tous les fromages à pâte molle enceinte
L’Epoisses, un fromage à pâte molle à croûte lavée à éviter pendant la grossesse

Comment continuer à manger des fromages à pâte molle enceinte ?

La seule manière de continuer à pouvoir manger des fromages à pâte molle enceinte est de les faire fondre. En effet, la chaleur, sous réserve qu’elle soit élevée, a la capacité à détruire les bactéries de listeria présentes dans ces fromages.

Attention toutefois car les fromages au taux d’humidité élevé comme les fromages à croûte fleurie fondent rapidement. C’est pourquoi vous constatez qu’un fromage à pâte molle fond plus rapidement que ceux à pâte demi-ferme. En effet, une température de 30° suffit à faire fondre un camembert par exemple. Or cette température n’est absolument pas suffisante pour éliminer les bactéries.

La cuisson à des températures supérieures à 65°C tue la bactérie à l’origine de la listeriose.

European Food safety authority

Soyez donc vigilante si vous souhaitez cuire et faire fondre des fromages à pâte molle pour les consommer enceinte. Il faut absolument que la température soit plus forte que 65°. De plus, retirez également la croûte par mesure de précaution.

Pour le seul camembert, vous pouvez choisir de le déguster rôti au four ou de réaliser une recette de fondue au camembert.

Sur quels fromages se reporter pour bénéficier des bienfaits du fromage pendant la grossesse ?

Même si manger du fromage nécessite d’être vigilante pendant une grossesse, il ne faut pas renoncer à en consommer car cet aliment présente plusieurs avantages. Et si les fromages à pâte molle sont déconseillés enceinte, vous pouvez vous rabattre sur bien d’autres fromages totalement sûrs comme le parmesan.

Les bienfaits des protéines animales

D’abord, les besoins nutritionnels de la femme enceinte augmentent sensiblement durant la grossesse. Afin d’assurer le développement du foetus jusqu’à son terme, il est nécessaire d’accroître les quantités ingérées. De 2000 kcal par jour au premier trimestre, les besoins augmentent pour atteindre 2 200 au deuxième trimestre et même 2500 au troisième.

C’est particulièrement le cas des besoins en protéines car ces macromolécules participent à la construction des nouveaux tissus du foetus. Une femme enceinte doit bénéficier d’un apport de 1,2 g/kg/jour couvert à 50% par des protéines d’origine animale (viandes, poissons, œufs, produits laitiers). En effet, ces protéines animales contiennent des acides aminés indispensables, qui ne peuvent être synthétisés par le corps et sont le plus souvent absents des protéines d’origine végétale.

Toutefois les femmes enceintes doivent être vigilantes car le fromage contient également beaucoup de cholestérol.

Le calcium, un nutriment essentiel à la femme enceinte

Manger du fromage pendant votre grossesse présente un autre avantage non négligeable. En effet, cet aliment vous apporte du calcium, par exemple à hauteur de 721 mg pour 100g de cheddar. Or ce minéral intervient dans la construction du squelette du bébé. Il joue un rôle encore plus décisif au cours du troisième trimestre. Si l’adulte doit en consommer 900g / jour, une femme enceinte doit en absorber 1200 mg/j pour assurer un bon développement au foetus. Or les fromages et les produits laitiers sont les aliments les plus riches en calcium.

Comme le montre le tableau ci-dessous, les fromages renferment également de nombreuses vitamines. Mais pour en bénéficier il faut consommer le fromage sans le cuire.

Teneur en vitamines des fromages

Dans le cas du camembert, où sa teneur en vitamine A, B1,B2, B6, B12, acide nicotinique, acide penthothénique, biotine et folates (vitamine B9) le classe parmi les meilleurs fromages, ses principales vitamines seront détruites à la cuisson. D’où l’intérêt de consommer de préférence d’autres fromages qu’on peut manger sans les passer au four, comme le cheddar.

En guise de conclusion

Si vous aimez les fromages du monde entier comme moi, je suis sûre que vous lirez avec intérêt mes autres billets consacrés à la mozzarella enceinte ou aux fromages italiens pendant la grossesse. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous souhaitez en voir traiter d’autres.

Références et sources sur les fromages à pâte molle enceinte

 

Cet article vous a plu ?

Retrouvez des informations précises, complètes et à jour dans mon dernier livre pour tout savoir sur l’alimentation enceinte.

Découvrir mon livre sur l’alimentation enceinte

Laisser un commentaire