Fromage enceinte

Pourquoi manger des fromages à pâte pressée cuite enceinte est recommandé ?

Photo of author

Les recommandations alimentaires faites aux futures mamans peuvent parfois être compliquées à comprendre. C’est tout particulièrement vrai pour le fromage. Certains sont autorisés et d’autres pas car considérés comme dangereux. Vous aimeriez y voir plus clair. Par exemple vous voudriez comprendre pourquoi manger des fromages à pâte pressée cuite enceinte est recommandé.

Le processus de fabrication des fromages à pâte pressée cuite enceinte aboutit à un faible taux d’humidité qui empêche les bactéries de se développer. C’est pourquoi ils sont sans risque pour les futures mamans, a fortiori s’ils sont fabriqués au lait pasteurisé.

Un processus de fabrication qui favorise un faible taux d’humidité

La fabrication des fromages à pâte pressée cuite implique, comme son nom l’indique, que la pâte servant au fromage soit cuite. Ce chauffage a lieu en général après la première étape de fabrication, à savoir la coagulation du lait. En chauffant et en brassant en même temps le caillé, on accélère l’égouttage. En général, il faut compter 30 minutes minimum à plus de 50°C. Sous ce double effet, le caillé se densifie.

Vient ensuite l’étape du moulage qui inclut ici la mise sous presse des meules en cours de formation. L’intensité et la durée de cette pression est variable selon les fromages. Toutefois, ceci concourt à faire sortir le petit lait qui resterait encore.

Après le salage, vient la dernière étape de l’affinage. Dans le cas de ce type de spécialité fromagère, celui-ci dure plusieurs mois, en général au minimum 3 et peut aller jusqu’à 24. Autant dire qu’à la sortie, vous allez savourer une pâte dure pleine de saveurs.

Ainsi ces différentes étapes de fabrication des fromages à pâte pressée cuite contribuent à faire diminuer le taux d’humidité présent dans le fromage final. Qu’il soit fabriqué au lait cru – s’il bénéficie d’une Appellation d’Origine Protégée – ou au lait pasteurisé, le résultat est identique.

C’est pourquoi, manger des fromages à pâte pressée cuite enceinte est sans danger.

Quels fromages à pâte pressée cuite enceinte ?

Maintenant que vous avez compris pourquoi vous ne craignez aucun risque avec ce type de produits laitiers, je vous propose de vous dresser une liste des fromages en question. Vous noterez que plusieurs de ceux-ci ont leur place dans les plateaux de fromages spécialement conçus pour les femmes enceintes. Pour les plus connus d’entre eux, je leur est consacré un article vers lequel je vous renvoie.

Abondance

Fabriqué exclusivement dans la région de la Haute-Savoie, deux versions du fromage existent. Elles se distinguent par la couleur de la plaque en caséine apposée sur les meules. L’étiquette verte et ovale signale la production fermière. Pour une production laitière, elle sera rouge et carrée.

Beaufort

Le Beaufort est un fromage de Savoie au lait cru à pâte pressée cuite dont la chair est de couleur ivoire à jaune pâle. Fabriqué en haute montagne, son prix est relativement élevé par rapport à d’autres appellations fromagères protégées. C’est donc un met de choix que le beaufort pendant la grossesse !

Comté

Originaire du massif du Jura, le comté compte parmi les fromages les plus consommés en France. Avec 32 000 tonnes achetées, il se classe juste derrière l’Emmental et le camembert (chiffres 2019). Comptant aussi parmi les premiers fromages à se voir attribuer une Appellation d’Origine Contrôlée en 1958, il est en général affiné entre 8 et 12 mois pour l’essentiel.

Mais des certains comtés dits « d’exception » peuvent atteindre 36 mois. Seules 5% des meules fabriquées ont les qualités nécessaires pour être affinées aussi longtemps. Une valeur sûre que ce comté pour les futures mamans amoureuses des sensations fortes.

Le comté, un fromage au lait cru sans risque pour les femmes enceintes
Le comté fait partie des fromages à pâte pressée cuite sans danger pour les futures mamans

Ne soyons pas chauvins, il n’y a pas que les Français qui produisent de délicieux fromages que les femmes enceintes peuvent déguster pendant la grossesse. Nos voisins ont aussi leurs spécialités fromagères, à commencer par les Suisses.

Emmentaler

Même si des fromageries côté Français en produisent aussi, rendons à César ce qui appartient à César. Nos cousins helvètes ont inventé l’Emmentaler. Il est donc logique que l’AOP leur revienne ! L’Emmental de Savoie français ou Emmental Français Est-Central, au goût fruité, ne bénéficient que d’une IGP. Quelle que soit son origine, vous ne craignez rien à manger de l’emmental enceinte.

Gruyère

Là encore, le gruyère est produit des deux côtés de la frontière franco-suisse. Mais l’AOP consacre également le fromage suisse qui l’a inventé . Si vous êtes curieuses d’en savoir davantage, vous pouvez consultez mon article sur le gruyère enceinte.

L’Etivaz

Fromage d’alpage fabriqué avec du lait cru de vache entre le mois de mai et de octobre uniquement, ce produit laitier a la particularité d’être sans lactose. Une bonne nouvelles pour toutes les futures mamans intolérantes au lactose ! Quant à son affinage, il dure entre 4 mois et demi et 24 mois.

Caves d'affinage d'Etivaz
Caves d’affinage d’Etivaz

Le Sbrinz

Originaire de la Suisse centrale, ce fromage extra-dur est considéré de l’autre côté des Alpes comme l’ancêtre du Gruyère et de l’Emmentaler. Affiné pendant une période minimale de 18 mois, il se rapproche du parmesan. D’ailleurs les Italiens en sont de gros consommateurs ! Il a la particularité de pouvoir être dégusté sous forme de rebibes, des copeaux qui ressemblent à des cigarettes.

Nos amis de la péninsule italienne fournissent également deux fromages à pâte cuite pressée absolument sans risque pour les futures mamans

Parmesan

Certainement le fromage le plus connu d’Italie, on sait pourtant rarement que c’est le seul fromage qui a un cours en bourse !

Le parmesan fait partie des fromages à pâte pressée cuite que la femme enceinte peut manger sans risque
Le parmesan, le plus célèbre des fromages italiens, est sans risque pour la femme enceinte

Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon article consacré au parmesan pendant la grossesse.

Grana Padano

S’il est très proche dans sa fabrication du parmesan, il ne suit pas un cahier des charges aussi exigeant que celui de son cousin. Ainsi son affinage dure un peu moins longtemps, de l’ordre de 9 mois quand même. De quoi assurer d’un taux d’humidité faible au fromage et lui donner son goût très sec et son caractère friable.

Pecorino

Que vous le choisissiez nature ou au poivre, ce fromage originaire de Sardaigne est toujours fabriqué avec du lait de brebis. Veillez à consommer la version « mature » (Pecorino Maturo) qui a été affinée le plus longtemps (au moins 2 mois). Il sera plus fort en bouche puisque plus dense du fait de l’évaporation de l’eau réalisée lors de l’affinage.

Des fromages riches en protéines, en calcium… et en calories

La consommation de produits laitiers, tout particulièrement des fromages, a toute sa place dans l’alimentation des futures mamans. Vos besoins augmentent au global pendant les 9 mois de la grossesse. Et parmi ceux-ci, il est important de couvrir les besoins en protéines animales. En effet, elles interviennent dans la construction des nouveaux tissus du foetus.

AppellationTeneur en protéines (g/100g)
Abondance26,6
Beaufort26
Comté26,7
Emmental27,3
Grana Padano33,4
Gruyère27,9
Parmesan30,5
Comparaison de la teneur en protéines des fromages à pâte pressée cuite (Source : Cinqual)

Par ailleurs, les fromages à pâte pressée cuite se caractérisent aussi par une forte teneur en calcium. Il s’agit d’un vrai point fort puisque ce minéral intervient dans la construction du squelette du bébé, en particulier au cours du troisième trimestre. La femme enceinte doit en absorber 1200 mg/j pour assurer un bon développement au foetus. Ainsi une portion de 30g de ces fromages à pâte pressée cuite permet de couvrir entre 18 et 30% des besoins journaliers.

AppellationTeneur en calcium (mg/100g)
Abondance760
Beaufort745
Comté993
Emmental898
Grana Padano1170
Gruyère1090
Parmesan980
Comparaison de la teneur en calcium des fromages à pâte pressée cuite (Source : Cinqual)

Mais l’inconvénient de consommer ces produits laitiers aux bienfaits nutritionnels certains réside dans leur apport calorique. Il s’agit des fromages les plus riches en lipides aussi (puisque l’eau s’est évaporée). Donc il faut en faire usage sans abuser. Sinon vous risqueriez de prendre trop de poids. Sans compter qu’ils renferment aussi une bonne dose de sel dont la femme enceinte doit maîtriser sa consommation.

AppellationApport caloriques (Kcal / 100g)
Abondance393
Beaufort410
Comté418
Emmental375
Grana Padano396
Gruyère423
Parmesan406
Comparaison de la teneur en protéines des fromages à pâte pressée cuite (Source : Cinqual)

Derniers conseils avant dégustation

Bien que manger des fromages à pâte pressée cuite enceinte soit sans risque, il est recommandé de respecter quelques règles d’hygiène de base.

D’abord, pensez toujours à retirer la croûte du fromage car elle peut contenir une quantité de bactéries plus importante.

Par ailleurs, il est important de respecter la chaîne du froid. Cette consigne s’applique depuis vos courses jusque dans votre frigo. Même s’il est recommandé de laisser le fromage à l’air libre avant de le consommer pour qu’il révèle toutes ses saveurs, mieux vaut suspendre cette pratique par précaution pendant 9 mois.

Sources & Références

La consommation de produits laitiers en 2019 (FranceAgriMer)

L’histoire du gruyère suisse

L’Etivaz

Le Sbrinz

TOUT sur le fromage Pecorino Sardo AOP

Laisser un commentaire

Restez informé
close-link