Boissons

Boire de l’eau enceinte

PAR Anne-Laure

Femme enceinte en train de boire un verre d'eau

Vous venez d’apprendre un heureux événement et vous savez dores et déjà que vous allez devoir modifier votre alimentation. C’est en particulier le cas en matière de boissons pendant la grossesse. Votre professionnel de santé a insisté pour que vous buviez un maximum d’eau enceinte afin de mener en bonne santé votre grossesse.

Bien s’hydrater est fondamental pour que votre grossesse se déroule correctement. Boire 2 litres d’eau enceinte est recommandé pour couvrir des besoins accrus. Vous pouvez choisir de consommer de l’eau minérale ou de manière alternative de l’eau du robinet sous réserve d’avoir vérifié sa composition. Enfin, quelques moyens simples peuvent vous aider à boire régulièrement.

Pourquoi est-il recommandé de boire beaucoup d’eau enceinte ?

Une modification des besoins liée à des transformations physiologiques

Trois phénomènes expliquent que vos besoins en eau en tant que future maman augmentent.

Le volume sanguin

D’abord la femme enceinte voit son volume sanguin augmenter. L’eau que la femme enceinte doit consommer lui sert à augmenter le volume du plasma, la partie liquide du sang qui compose la moitié du volume sanguin et lui-même composé à 90 % d’eau salée.

Source : Etablissement français du sang

Le volume du plasma sanguin augmente progressivement chez les femmes pendant la grossesse. Si vous attendez des jumeaux, les besoins sont encore plus importants et l’augmentation encore plus marquée.

Le liquide amniotique

Essentiel au développement du foetus, ce liquide clair et transparent forme le milieu dans lequel il évolue pendant 9 mois. Il permet à bébé de vivre dans une température ambiante agréable, le protège des chocs éventuels. La production du liquide amniotique varie durant la grossesse avec un pic à 34 semaines où elle atteint près de 980 ml. Or il se compose à près de 97% d’eau.

Le foetus

Si un adulte est constitué à 65% d’eau, cette proportion est encore plus marquée pour l’être qui grandit en vous. À la naissance, 78 % du corps de bébé est fait d’eau ! Au fur et à mesure que le foetus se développe, il y a un besoin accru en eau. Un bébé de 3,5 kg a la naissance est formé de 2,73 kg d’eau.

Les risques liés à la déshydratation pour la femme enceinte

Les femmes enceintes sont davantage vulnérables à la déshydratation dont les conséquences peuvent être parfois graves.

Boire de l’eau enceinte permet d’aborde de lutter contre les problèmes de constipation. Or ceux-ci sont fréquents puisqu’on estime qu’une femme enceinte sur deux en fait l’expérience durant sa grossesse. En effet, l’eau contribue à lubrifier le tube digestif et agit de plusieurs manières sur les selles :

  • elle les alourdit
  • et les rend moins dures et plus volumineuse.

Du coup cela facilite leur élimination. C’est encore plus le cas si l’eau est riche en magnésium, un sel minéral connu pour son effet laxatif.

Le deuxième risque provoqué par le manque d’eau enceinte est de développer une infection urinaire, aussi appelée cystite. Assez courant pendant la grossesse. En effet, les changements hormonaux diminuent la tonicité de la vessie qui a du mal à évacuer complètement l’urine. La conséquence est une augmentation du risque d’infections urinaires car cette stagnation favorise la multiplication des bactéries à l’origine de la cystite. Pour les détecter, votre professionnel de santé, médecin ou sage-femme, peut vous recommander une auto-surveillance grâce à des bandelettes urinaires réactives.

Des urines foncées et en quantité réduite peuvent témoignées d'un début de déshydratation
Des urines foncées et en quantité réduite peuvent témoignées d’un début de déshydratation

Si elle n’est pas détectée et traitée, une infection urinaire peut être à l’origine d’un accouchement prématuré ou d’un retard de croissance du fœtus. Il est donc important d’agir de manière préventive en faisant votre maximum pour bien suivre les recommandations.

Recommandation sur la quantité d’eau à boire enceinte

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (ou EFSA) préconise depuis 2010 une augmentation des apports hydriques pendant la grossesse de l’ordre de (300 mL/jour) pour couvrir les besoins accrus. Cela amène une femme à boire environ 2 litres par jour.

Evidemment il s’agit de moyenne dans des considérations de température ambiante modérée. En été, le volume d’eau peut même encore augmenté, particulièrement si vous subissez une canicule. Pensez aussi à vous bien hydrater quand vous pratiquez une activité physique, toujours adaptée à votre état.

Boire de l’eau du robinet pendant la grossesse

Arrivé à ce stade, vous avez encore sûrement une question sans réponse. Vous voulez bien plus vous hydrater mais vous voudriez être sûre de pouvoir consommer de l’eau du robinet enceinte. C’est certainement la solution la moins onéreuse pour pouvoir satisfaire aux recommandations énoncées plus haut. Mais est-ce vraiment sûr sur le plan sanitaire. En effet, avec toutes les alertes en matière de pollution des nappes phréatiques remontées de la part des médias, il y a de quoi avoir des doutes.

Femme enceinte buvant de l 'eau du robinet
Femme enceinte buvant de l ‘eau du robinet

Il faut savoir que l’eau du robinet fait partie des aliments les plus contrôlés. Des normes strictes sur près de 70 critères et des évaluations régulières portent sur la qualité de l’eau. La publication des résultats incombent aux mairies et en cas de dépassement pouvant mettre en danger la santé des consommateurs, une alerte immédiate doit être lancée. Celle-ci s’accompagne bien sûr des corrections nécessaires pour revenir à la conformité attendue.

Boire de l’eau minérale enceinte

L’alternative à l’eau du robinet est bien sûr de consommer de l’eau embouteillée. Mais devant la multitude de marques et les différents types d’eau, vous voudriez y voir plus clair. En fait, il existe 3 types d’eau

  • l’eau de distribution publique ou eau du robinet, devenue propre à la consommation après traitement,
  • les eaux minérales à la composition et au goût stable,
  • les eaux de sources au goût stable malgré une composition variable dans le temps.
Femme buvant de l'eau minérale enceinte
Femme buvant de l’eau minérale enceinte

L’intérêt de boire de l’eau minérale pendant la grossesse réside en priorité dans la stabilité de sa composition chimique. Vous pouvez donc savoir précisément combien d’oligo-éléments et micronutriments vous consommer. Comme expliqué plus haut, certaines eaux contiennent une importante quantité de calcium et de magnésium. Le calcium aide à la formation des os du squelette de bébé. De son côté, le magnésium facilite le transit. Donc quitte à choisir de boire de l’eau minérale enceinte, autant choisir une marque riche. Pour en savoir plus, consultez mon comparatif de 10 marques d’eau minérale pendant la grossesse.

L’eau minérale présente aussi l’intérêt de pouvoir contrôler l’absorption d’autres composants comme le sodium, le chlore ou encore les nitrates.

3 moyens pour boire plus d’eau enceinte

Si vous n’avez pas de bonnes habitudes en matière d’hydratation avant de tomber enceinte, vous risquez de souffrir davantage pendant la grossesse. En effet, notre organisme élimine en permanence l’eau via nos urines et surtout notre transpiration. Il ne sait pas stocker l’eau. C’est pourquoi des apports réguliers en eau doivent compenser les pertes.

Il est donc nécessaire d’insérer des petites routines qui vous permettront de boire de l’eau enceinte sans même vous en rendre compte après quelques temps.

Programmer de boire régulièrement

D’abord il est important de boire avant que la soif ne se fasse ressentir. Si c’est le cas, c’est que vous avez déjà un peu trop attendu et que vous êtes légèrement déshydratée. D’autres signes peuvent aussi vous l’indiquer comme les lèvres sèches ou une fatigue anormale.

Pour atteindre cet objectif de boire régulièrement et avant même d’avoir soif, un bon moyen est d’avoir toujours de l’eau à porter de main. C’est en particulier vrai si vous avez un emploi de bureau où vous n’êtes pas à côté de la fontaine à eau. Vous risquez de passer la journée sans boire ou alors juste au moment du repas. A l’inverse avec votre bouteille, ou mieux avec une jolie gourde sur votre bureau, vous n’aurez aucune raison d’oublier de boire.

Agrémenter votre eau de saveurs pour varier les plaisirs

Les eaux aromatisées vendues par les industriels ont le vent en poupe. Vous pouvez trouver :

  • les eaux aromatisées ne contenant ni sucre ni édulcorant,
  • celles sans sucre mais avec des édulcorants,
  • les eaux sucrées. 

Si vous achetez une eau aromatisée en supermarché, la première catégorie est à privilégier. En effet, les effets des édulcorants sur la grossesse font l’objet de controverse. Mais l’avis de l’ANSES formulé en septembre 2019 énonce à ce sujet :

  » Par ailleurs, les populations spécifiques (femmes enceintes, enfants, sujets diabétiques, consommateurs réguliers) n’ont pas fait l’objet de suffisamment de travaux. Il apparaît donc nécessaire d’étudier davantage les risques liés à la consommation d’édulcorants intenses par ces populations.« 

Le principe de précaution devrait s’appliquer et les femmes enceintes s’abstenir d’en consommer. Quant aux eaux sucrées, bien sûr il vaut mieux y renoncer pour éviter une prise de poids excessive.

Eau aromatisée au citron pour une future maman
Eau aromatisée aux agrumes et à la menthe

Pensez aussi que vous pouvez concocter vous-même vos propres eaux agrémentées de saveurs fruitées ou acidulées avec des agrumes par exemple. Vous pouvez aussi choisir des arômes naturels de fleurs d’oranger, des feuilles de menthe, de l’extrait de vanille ou encore de framboise.

Penser à manger des fruits et légumes

N’oubliez pas de consommer aussi des fruits et des légumes particulièrement riches en eau. Et en plus, ils renferment souvent de nombreux autres nutriments. Bref c’est une excellente solution pour s’hydrater pendant la grossesse et boire de l’eau enceinte sous forme solide !

Parmi les aliments à privilégier, voici les 10 fruits à la plus haute teneur en eau : tomates, rhubarbe, pastèque, fraises, pamplemousse, papaye, pèche jaune, nectarine, pèche blanche, orange, abricots (du plus riche en eau au moins fiche en eau). Ils comportent plus de 87g d’eau pour 100g de fruits consommés.

De même, vous pouvez également manger les 10 légumes crus suivants : concombre, laitue iceberg, radis rouge, laitue, chou chinois, courgettes, céleri-branche, asperge, aubergines, épinards. Ils contiennent tous plus de 91g d’eau pour 100g de légumes crus consommés. Attention le classement diffère quand les légumes sont cuits. Pour plus d’information, faites vos recherches sur le site du Ciqual.

Sources & références

Comment savoir si je bois suffisamment ?

La couleur de vos urines est un bon indicateur du niveau d’hydratation. Si vos urines sont fondées, cela témoigne d’un mauvais niveau d’hydratation, alors que si elles sont claires, c’est que vous buvez suffisamment

Enceinte, quelle quantité d'eau boire ?

Il est recommandé de boire 300ml environ en plus du fait de l’état de grossesse dans une situation de température ambiante modérée. Ainsi, la femme enceinte devrait boire environ 2 litres par jour pour couvrir ses besoins. Ce volume peut augmenter en cas de canicule.

Laisser un commentaire

Restez informé
close-link