Alimentation enceinte

Manger des fraises enceinte : y-a-t-il de vrais bénéfices ?

PAR Anne-Laure

Femme mangeant des fraises pendant la grossesse

Qui n’a pas déjà attendu parler des envies de fraises des femmes enceintes… même sans s’intéresser au sujet ni être enceinte…. Aujourd’hui vous cherchez peut-être des explications pour justifier votre péché mignon. Peut-être simplement voulez vous savoir s’il y a des avantages à manger des fraises enceinte. Faisons le point.

Vous avez toutes les raisons de continuer à abuser de ce fruit rouge durant votre grossesse. Sans risque sous réserve d’être bien nettoyées, les fraises sont délicieuses et remplies de fibres, de vitamines et de minéraux. Fruits de saison au printemps et en été, quand on les cueille mûres, elles offrent alors une saveur naturellement sucrée.

Manger des fraises pendant la grossesse : risqué ?

Les fraises font partie des meilleurs fruits qui peuvent être consommés pendant la grossesse. En elles-mêmes, elles ne présentent aucun risque.

En revanche, les fraises poussent dans des champs, souvent à même le sol. Parfois cultivées sur un sol paillé qui les protège, elles peuvent avoir été en contact avec la terre. Il peut donc y avoir un risque de contamination par le parasite de la toxoplasmose.

Champs de culture de fraises sur un sol paillé

La toxoplasmose

Cette infection parasitaire à Toxoplasma gondii se contracte en effet de différentes manières dont les principales sont : 

  • par contact avec de la terre ou de l’eau infectés
  • par l’ingestion d’aliments contaminés
  • via le placenta (de la mère au bébé)

Ce dernier mode de transmission voit les formes les plus graves. Signalons aussi que plus la maladie survient tôt dans la grossesse, plus les risques peuvent être sévères pour le foetus. Dans le pire des cas, l’infection peut entraîner une fausse couche, une mortinaissance (après 20 semaines de gestation, mais avant l’accouchement). Même si le bébé parvient à naître, il peut subir une perte partielle ou complète de la vision ou des anomalies du cerveau à la naissance. La plupart de ces symptômes s’observent pendant la première année d’existence mais la maladie peut continuer à se développer jusqu’à l’adolescence. 

En début de grossesse, vous réalisez une prise de sang pour savoir si vous êtes ou non immunisée contre la toxoplasmose. Si vous êtes diagnostiquée séronégative, vous devrez d’ailleurs réaliser un test sanguin chaque mois. Surtout il vous faudra être très rigoureuse pour appliquer des mesures hygiènes strictes, en particulier pour consommer des fraises enceinte.

Comment bien laver les fraises enceinte ?

Dans le cas des fruits et crudités, il sera particulièrement important de les laver correctement. Après la manière de nettoyer les fraises ne diffère pas selon que vous êtes ou non enceinte.

Placez les fraises dans un bol rempli avec de l’eau et agitez à la main. Recommencez cette opération deux fois en changeant l’eau à chaque reprise. Vous pouvez éventuellement ajouter un peu de jus de citron qui présente le double avantage d’être :

  • doté d’une action désinfectante
  • sans modifier le goût des fruits.
Laver les fraises est très important pour la femme enceinte

Attention : respectez le bon ordre. Il faut rincer les fraises avant de les équeuter, sans quoi elles se gorgeraient d’eau et perdraient leur saveur. Bien sûr, vous veillerez à ce que votre couteau soit parfaitement propre avant de procéder à cette étape.

En revanche, consommer des fraises enceinte en dehors de votre domicile est déconseillé. En effet, la prise d’un repas en dehors du domicile fait partie des facteurs de risque avérés augmentant la survenue de la toxoplasmose chez les femmes enceintes séronégatives. Vous ne pouvez pas être sûre qu’elles auront été bien nettoyées. Cette remarque vaut pour les fraises seules en salade ou pour les desserts à base de fraises.

Quels sont les bienfaits des fraises enceinte ?

Il y a de nombreux avantages à incorporer ce fruit dans votre alimentation. En effet, les fraises cumulent d’excellentes qualités nutritionnelles avec un faible apport calorique.

Un fruit peu riche en sucre

Cela s’explique par le fait que les fraises sont remplies d’eau. Quand vous mangez 100g de fraises, vous absorbez d’abord 90 g d’eau. C’est considérable et c’est surtout essentiel pour rester hydratée. En tant que femme enceinte, vous avez des besoins d’hydratation accrus pour accueillir votre bébé en pleine croissance. En particulier, l’hydratation permet l’augmentation du volume sanguin de la future maman et du liquide amniotique. C’est pourquoi, il est conseillé de boire au moins 1, 5 à 2 litres chaque jour.

Les fraises contiennent un peu de glucides dont vous avez besoin pour avoir de l’énergie. Mais il s’agit d’un des fruits les moins sucrés que vous puissiez manger avec seulement 5,6 g de sucres pour 100g consommés. A titre de comparaison, seul l’avocat, le citron, la rhubarbe, le citron vert et la framboise en contiennent moins.

Après bien sûr, il faut les déguster sans ajouter de sucre ni de chantilly pour qu’elles soient aussi faibles sur le plan calorique.

Les fraises pour faire le plein de fibres

Seuls 6 autres fruits contiennent davantage de fibres solubles que les fraises qui en contiennent 3,8g pour 100g consommés. Or les fibres présentent un double avantage nutritionnel pour les femmes enceintes :

Une source de vitamines, minéraux et antioxydants

Durant la grossesse, vous avez besoin de vitamines, de minéraux et d’antioxydants pour rester en bonne santé et répondre aux besoins de votre corps. Votre bébé bénéficie lui aussi de tous ces nutriments grâce au placenta. Ils l’aident à se développer correctement.

La première vitamine à signaler par ordre d’importance par rapport au début de la grossesse, c’est la vitamine B9 appelée aussi folate ou acide folique. Souvent prescrite en supplémentation en phase pré-conceptuelle et durant le premier trimestre, la vitamine B9 joue un rôle important dans la formation du foetus. En effet, elle intervient dans la constitution de de la colonne vertébrale et dans la prévention de la fente labio-palatine. Or les fraises constituent le 2ème fruit le plus riche en folates, juste derrière le fruit de la passion. Une raison de plus pour en manger enceinte !

ComposantsTeneur
Calories38,6
Eau (g/100 g)90,3
Protéines (g/100 g)0,63
Glucides (g/100 g)6,03
Lipides (g/100 g)< 0,5
Fibres alimentaires (g/100 g)3,8
Calcium (mg/100 g)18
Fer (mg/100 g)0,19
Acides Foliques (µg/100 g)98,9
Magnésium (mg/100 g)12
Phosphore (mg/100 g)23
Potassium (mg/100 g)140
Vitamine C54

Par ailleurs, la femme enceinte a des besoins accrus en calcium de l’ordre de 1000 mg / jour, en particulier pour une bonne formation du squelette du foetus. Or la fraise, avec 18mg de calcium pour 100g consommés entre dans le top 10 des meilleurs fruits pour le calcium. Mais pour atteindre les 1000 mg, il y a peu de chances que seules les fraises suffisent !

Enfin, les fraises méritent d’être reconnues pour leur apport en vitamine C : seuls 4 fruits en apportent plus ! Or cet antioxydant essentiel intervient dans l’absorption du fer par le corps de la femme enceinte.

Quels desserts aux fraises puis-je manger enceinte ?

Je ne veux pas lister tous les desserts possibles ici. Juste les principaux que nous avons l’habitude de déguster quand il s’agit de dessert aux fraises. Pour chacun, je vous explique d’où peuvent venir les risques éventuels.

Charlotte aux fraises pendant la grossesse

La charlotte aux fraises, premier grand classique que je passe en revue. Je n’en ai jamais préparée et je pensais que la recette nécessitait des oeufs non cuits : zéro pointé pour la cuisinière que je suis.

Les ingrédients qui peuvent poser problème : les fraises, la crème liquide, la mascarpone et de l’alcool dans certaines recettes. Quant à la cuisson, il n’y en a pas. La recette se fait à froid.

Charlotte aux fraises autorisée aux femmes enceintes
La charlotte aux fraises peut convenir aux femmes enceintes sous réserve de respecter quelques précautions

Les recommandations à suivre à prendre sont de

  • bien laver vos fraises comme expliqué plus haut,
  • utiliser de la crème liquide pasteurisée,
  • retirer tout alcool de la recette,
  • respecter la chaîne du froid des courses jusqu’à la dégustation tout en passant par la préparation.

Comme la mascarpone est un fromage à pâte fondue, elle ne présente aucun risque à être incorporée dans la recette. Donc vous pouvez bel et bien manger une charlotte aux fraises enceinte si vous respectez ces consignes.

Tiramisu aux fraises enceinte

En revanche, je suis adete du tiramisu. Je connais donc parfaitement la recette qui inclut effectivement des oeufs non cuits.

Les ingrédients qui peuvent poser problème : les fraises, les oeufs, la mascarpone. Quant à la cuisson, il n’y en a pas. La recette se fait là encore à froid au réfrigérateur.

Comme expliqué plus haut, la mascarpone n’est pas un problème. En revanche, la présence des oeufs non cuits doit vous faire renoncer à déguster un tiramisu aux fraises pendant la grossesse. En effet, le risque de contracter une listériose ou une salmonellose est ici trop important.

Tiramisu aux fraises déconseillé aux femmes enceintes
Tiramisu aux fraises, un dessert à éviter pour les femmes enceintes

Tarte ou tartelettes aux fraises durant la grossesse

Voilà un dessert que vous devriez consommer avec précaution car la recette traditionnelle inclut une crème pâtissière à base de jaune d’oeufs. Normalement la préparation de cet appareil nécessite que les ingrédients soient portés à ébullition. Même si la cuisson au delà de 70° détruit les bactéries Listeria et salmonella, il n’est pas sûr que la durée soit suffisante pour avoir entièrement détruit les potentiels germes présents.

En effet, le site du Ministère de la santé indique que la destruction nécessite une cuisson de 30 minutes à 60°C. Est-ce que 2 minutes à 100° ont le même effet que 30° à 60° sur la matière ? Je ne suis pas chimiste pour pouvoir vous apporter une réponse avec certitude. J’aurais donc tendance à vous recommander d’éviter ce type de tarte aux fraises pendant la grossesse.

Tarte aux fraises à consommer avec précaution pendant la grossesse
La tarte aux fraises à consommer avec précaution pendant la grossesse

Si vous préparez votre propre tarte aux fraises, disposez simplement les fraises sur une pâte sablée type palet breton. Sans appareil à base d’oeufs, vous pourrez consommer cette version simplifiée de tarte aux fraises.

J’ai envie de fraises pendant la grossesse, est-ce normal?

Les envies pendant la grossesse font partie des phénomènes courants chez la plupart des femmes enceintes.

Beaucoup de femmes ont des fringales de fruits pour diverses raisons, l’une pouvant tenir à leur forte teneur en eau. Comme indiqué ci-dessus, les besoins en liquides pendant la grossesse sont accrus et votre corps cherche à combler ces besoins supplémentaires de toutes les manières possibles.

Deuxièmement, comme beaucoup d’autres fruits, les fraises contiennent du folate, de la vitamine C et d’autres nutriments dont votre corps a davantage besoin pendant la grossesse. Bref, ne voyez aucune inquiétude à votre envie de fraises.

Conseils pour acheter des fraises enceinte

Les fraises ont meilleur goût et contiennent les nutriments les plus naturels lorsqu’elles sont en saison, c’est-à-dire au printemps et en été. En général, la saison correspond à la période mi-mai à mi-juin mais peut légèrement bouger en fonction des régions et de l’ensoleillement. Mais, respecter la saisonnalité ne suffit à vous garantir de tout danger…

Fraises et pesticides

Les fraises font partie des fruits et légumes épinglés depuis quelques années pour leur teneur en pesticides. En effet, l’association Générations Futures a mené une enquête menée sur 49 échantillons français et espagnols en 2013. Elle a alors alerté sur la présence de pesticides parfois même interdits d’utilisation en Europe depuis plusieurs années.

La question de savoir quelles fraises acheter mérite donc d’être posée, surtout si vous souhaitez manger des fraises enceinte. Idéalement vous voulez consommer les fraises les plus saines possibles.

Les labels de fraises

En vivant aux Antilles, j’avoue avoir fait un croix sur ce fruit que j’adore. Mais pour écrire cet article, j’ai creusé la question. Il apparaît que plusieurs labels ont vu le jour en France. Ils constituent un élément distinctif pour lutter contre la concurrence de la fraise espagnole et justifier un écart de prix. Mais tous ne garantissent pas l’absence de pesticides. Aussi je vous invite à lire l’article Fraises : y voir clair dans les labels qui vous explique en détail en quoi ils consistent.

A l’issue de cette lecture, je penche pour Le Label “Zéro Résidu de Pesticides” du Collectif Nouveaux Champs. Il semble être celui qui garantit le mieux le consommateur par rapport à la présence de pesticides. 60 entreprises sont référencées mais seuls 3 producteurs de fraises y sont listés en France (article écrit en avril 2021).

Si votre budget le permet et que vous trouvez les fruits de ces producteurs, vous pouvez acheter vos fraises sans crainte. Si vous avez un jardin, cultivez vous-même quelques pieds de fraises pour votre consommation personnelle !

En guise de conclusion

Vous savez maintenant pourquoi manger des fraises enceintes n’est pas qu’une lubie mais aussi une très bonne idée sur le plan nutritionnel si elles sont bien lavées. Que ce soit pour les fraises seules ou en dessert, soyez en revanche très vigilante dès que vous déjeunez hors de votre domicile. Renoncer à un petit plaisir vaut toujours mieux que de contracter une maladie.

Sources & références

Laisser un commentaire