20 avril 2021

Le suivi nutritionnel de la grossesse

Accueil / Grossesse / Alimentation enceinte / Le suivi nutritionnel de la grossesse

Avoir une alimentation saine et équilibrée est primordial pendant la grossesse puisque cela participe au bon développement du foetus. Si vos habitudes alimentaires sont éloignées de cette recommandation, vous pouvez profiter des 9 prochains mois pour réapprendre à manger. Dans cette perspective, se faire accompagner s’avère intéressant. C’est pourquoi Petite Crapule fait aujourd’hui appel à l’expérience de Fanny Coutanceau, diététicienne-nutritionniste pour vous expliquer les bénéfices du suivi nutritionnel de la grossesse.

Assuré par un diététicien diplômé, le suivi diététique de la femme enceinte permet de recevoir des conseils personnalisés en fonction de son état et des caractéristiques de sa grossesse. Impératif si vous développez un diabète gestationnel au cours de votre gestation, cet accompagnement contribue à une alimentation équilibrée couvrant les besoins nutritionnels et évitant les carences tout en contrôlant le gain pondéral.

A qui s’adresse les consultations de suivi diététique de la grossesse ?

Fanny Coutanceau nous explique qu’elle reçoit des femmes enceintes de tout âge et dans toute condition physique. « Il n’y a pas de profil type. Certaines futures mamans très soucieuses de leur ligne me consultent dès le début de leur grossesse.

La démarche peut être personnelle. Elle peut être aussi initiée par le professionnel de santé qui les suit dans le cadre de leur grossesse. J’ai aussi des femmes enceintes qui viennent en consultation parce qu’elles ont pris pas mal de kilos durant le premier trimestre de la grossesse. Elles viennent alors plutôt en réaction à une situation qui les met mal à l’aise pour que je les aide à adapter leurs apports caloriques quotidiens.

Enfin, je reçois aussi des femmes en surcharge pondérale. Elles veulent maîtriser leur prise de poids pour limiter les risques associés à un gain pondéral excessif. Elles ont en général été alertées des complications les plus fréquentes par leur professionnel de santé ».

Quelles sont les indications pour consulter une diététicienne quand on est enceinte ?

Si le suivi nutritionnel de la grossesse demeure une pratique facultative, Fanny Coutanceau insiste sur les bénéfices que toute femme enceinte peut en retirer. En effet, les conseils nutritionnels qu’une diététicienne procure vont bien au delà du suivi de la prise de poids. « Ses recommandations peuvent aider à soulager des petits tracas de la grossesse comme les nausées ou encore les remontées acides« .

Mais bien sûr, elle précise qu’avoir recours à une diététicienne est vraiment impératif dans le cadre d’un diabète gestationnel. En effet, la future maman doit alors modifier ses habitudes alimentaires très rapidement. Elle doit acquérir une « culture du diabète » en quelques jours. « Il s’agit alors de trouver la meilleure alimentation possible tout en respectant les besoins et les envies de la future maman. En effet, mon rôle consiste aussi à éviter une trop grande frustration qui serait néfaste en post-partum. Une femme enceinte trop privée pendant sa grossesse aura besoin de rattraper le retard des aliments qui lui ont manqué. Aussi la prise de poids en post-partum peut être très importante alors qu’elle a été maîtrisée avant l’accouchement. Par ailleurs, je reçois aussi des femmes dans le cadre de l’allaitement qui m’expliquent s’être beaucoup retenues durant 9 mois. J’observe alors que certaines ont tendance à adopter une alimentation trop riche et ou trop grasse. Or cela ne permet pas un post-partum serein ».

Comment peut se dérouler un suivi nutritionnel durant la grossesse ?

Évidemment, la solution la plus classique reste les consultations en présentiel où la diététicienne reçoit à son cabinet.

Consultation de suivi nutritionnel de la grossesse
La consultation au cabinet reste le mode classique du suivi diététique de la grossesse

Toutefois aujourd’hui tout est possible grâce à la technologie. Notre experte nous indique que « de plus en plus de collègues se sont mises à effectuer des consultations par visioconférence. La tendance était déjà là mais la pandémie du COVID 19 l’a accélérée. Moi-même, environ 30% de mes consultations se réalisent aujourd’hui via Zoom sans nuire à la qualité des échanges. »

Les modalités de mise en oeuvre du suivi nutritionnel de la grossesse modifient peu la qualité des prestations délivrées. Les patientes en ont consciente et s’orientent vers la visioconférence ou le rendez-vous en fonction de leurs préférences. Dans tous les cas, précise Fanny Coutanceau, « l’essentiel est d’avoir en face de soi une diététicienne spécialisée dans ce domaine là et avec qui le courant passe bien. Le ou la professionnel(le) doit établir une relation de confiance et d’écoute. La patiente ne doit pas se sentir jugée. Le rôle de la diététicienne est d’éduquer sans faire culpabiliser. Souvent les erreurs commises viennent d’un manque de connaissances en matière de nutrition. Nous sommes là pour transmettre les principes d’une alimentation saine et équilibrée ».

En quoi consiste le suivi nutritionnel de la grossesse ?

« Une consultation de suivi diététique couvre de nombreux aspects », explique notre experte :

  • surveiller le poids en fonction de l’avancée de la grossesse.
  • fournir des informations sur les besoins nutritionnels à couvrir et les carences à éviter en s’alimentant correctement
  • alerter sur les substances toxiques à éviter ou à bannir totalement (alcool, tabac…)
  • formuler des recommandations sur les précautions d’hygiène pour prévenir les infections bactériennes et parasitaires (toxoplasmose, listériose, salmonellose)

La diététicienne apporte des conseils personnalisés en fonction de chaque profile. En effet, certaines futures mamans seront plus à risque comme les adolescentes, les grossesses multiples ou rapprochées. « De même les femmes végétariennes ou végétaliennes nécessitent une surveillance encore plus minutieuse pour compenser d’éventuelles carences ». Ces carences s’observent aussi bien chez les futures mamans en surpoids que chez les femmes enceintes maigres. Pour y remédier, certaines patientes peuvent avoir besoin d’être accompagnées avec des menus personnalisés qui garantissent la présence de nutriments essentiels qui leur manquent.

Combien de séances faut-il prévoir ?

Tout dépend de la femme enceinte et du moment où elle prend rendez-vous pour consulter.

« Dans le cas d’une grossesse à bas risque, je recommanderai une consultation par trimestre de grossesse. Idéalement il faut la programmer au début de chaque trimestre pour fixer les recommandations pour les trois prochains mois. »

Femme enceinte lors d'une consultation de suivi diététique

Dans le cas d’une problématique de poids ou d’un diabète gestationnel, la fréquence doit être plus élevée. « Je recommanderai alors une consultation par mois ou tous les mois et demi. Comme les besoins de la mère et du futur bébé évoluent au fur et à mesure de la grossesse, les apports doivent être réévalués. A chaque consultation, il faut prendre en compte la prise de poids déjà enclenchée par la maman pour se projeter. C’est vraiment du cas par cas. »

Les séances de suivi nutritionnel sont-elles remboursées par les mutuelles ?

Le ou la diététicien(ne) n’est pas un médecin. Aussi les consultations de suivi nutritionnel de la grossesse ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. En revanche, certaines mutuelles prennent en charge ce type de prestation, en général via un forfait. Soit elles fixent souvent un nombre annuel maximal d’indemnisations si elle remboursent à l’acte. Soit elles peuvent aussi appliquer un plafond de remboursement annuel.

Les salariés ont intérêt à se renseigner auprès de la mutuelle souscrite par leur employeur. Il peut aussi être intéressant de souscrire une seconde mutuelle le temps de la grossesse. Cela permet de bénéficier d’une meilleure prise en charge tant sur un suivi diététique que sur des prestations hospitalières comme la chambre individuelle ou la présence du deuxième parent la nuit.

En guise de conclusion

Lors d’une grossesse, il faut manger pour deux. Cela ne signifie pas qu’il faut manger deux fois plus mais qu’il faut faire deux fois plus attention à son alimentation

Fanny Coutanceau

Vous devriez maintenant mieux saisir l’intérêt d’un suivi nutritionnel pendant votre grossesse. Comme l’explique Fanny Coutanceau : « Lors d’une grossesse, il faut manger pour deux. Cela ne signifie pas qu’il faut manger deux fois plus mais qu’il faut faire deux fois plus attention à son alimentation. » Et l’aide d’une diététicienne peut grandement vous aider à faire deux fois plus attention.

À PROPOS DE L'AUTEUR : Anne-Laure

Anne-Laure est la maman d'un petit garçon de 5 ans. Fondatrice de Petite Crapule, depuis sa grossesse elle n'a pas arrêté de s'informer sur la maternité et la parentalité. Elle partage ici ses recherches et expériences de maman blogeuse, entrepreneure et auteure.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous ne trouvez pas l'information que vous cherchez ?

Proposez-moi les sujets pour lesquels vous n’arrivez pas à trouver une réponse précise et qui vous préoccupe. Je ferai les recherches nécessaires pour pouvoir l’ajouter à ma liste d’articles. Ainsi, nous enrichirons les connaissances de la communauté Petite Crapule ! Merci d’avance

Restez informé
close-link

Le challenge de 7 jours pour bien manger pendant ta grossesse

Reçois 1 conseil par jour pour ne prendre aucun risque pour toi ou ton bébé
Je me lance !
close-link