Enceinte et fan de crustacés… Allez-vous devoir vous priver de vos aliments préférés pendant les 9 prochains mois ? Pendant ma grossesse, je me suis bien sûr moi-même posé la question. J’ai donc fait quelques recherches sur le sujet pour être sûre de savoir si oui ou non, je pouvais me nourrir de fruits mer enceinte.

Manger des coquillages et des crustacés pendant la grossesse présente des risques réels si vous les ingérez sans respecter quelques règles élémentaires. Idéalement les acheter frais, les consommer bien cuits, les manipuler et les conserver dans de strictes conditions d’hygiène suffisent à pouvoir les savourer, même enceinte.

Qu’entend-on par fruits de mer ?

L’expression « fruits de mer » regroupe une foule d’aliments mais il s’agit principalement d’animaux invertébrés marins et de végétaux qu’on trouve dans la mer. Le plus souvent, nous les mangeons sous forme de « plateau de fruits de mer », proposant un assortiment de fruits de mer cuits et crus. On pense en particulier aux crustacés froids servis sur un lit de glace.

Pour ne citer que les principaux :  les coquilles Saint-Jacques bien sûr, les pétoncles, les moules, les huîtres, les palourdes, les conques, les calmars, les bigorneaux, les bulots, le lambi ici en Guadeloupe, absolument délicieux !

Le terme « crustacés » regroupe les crevettes bien sûr, le crabe, les langoustines, le homard, les araignées de mer et la cigale de mer que j’ai découvert ici en Guadeloupe. Sa chair est encore plus subtile que celle de la langouste !

Enfin du côté des oursins il ne faut pas aussi oublier de mentionner les étoiles de mer.

Quels sont les bienfaits des fruits de mer pour les femmes enceintes ?

Consommer des fruits de mer enceinte présente bien des atouts. D’abord ils sont très riches en minéraux, en particulier en fer, en calcium et en magnésium… Essentiels à la santé du cerveau, des os et du corps en général, ces micronutriments se transmettent au foetus. Or de nombreuses femmes enceintes manquent de ces sels minéraux durant leur grossesse. D’ailleurs les professionnels de santé prescrivent souvent des cures de fer ou de calcium pendant les 9 mois de gestation.

Les fruits de mer renferment aussi une foule d’oligo-éléments. Au premier rang de ceux-ci on trouve l’iode. Les besoins de la femme enceinte sont sensiblement majorés car elle en transmet un bonne partie à son foetus. Intervenant dans les hormones de la thyroïde, il contribue au développement cérébral du bébé à naître. Bref consommer des fruits de mer enceinte présente de sérieux avantages même si cela peut comporter des risques tout aussi graves.

Manger des fruits de mer enceinte : quels sont les risques ?

Pourquoi les fruits de mer sont potentiellement dangereux pour les femmes enceintes ?

En fait plusieurs raisons expliquent que les fruits de mer puissent être nocifs pour les femmes enceintes. Pour ce qui concerne les coquillages, le danger provient de leur mode d’alimentation : ils se nourrissent en filtrant l’eau et du coup ils peuvent concentrer une grande partie de polluants. Cette remarque est aussi valable pour de nombreux poissons. A l’heure où on ne cesse de parler de pollution des océans, il est évident qu’il faut être vigilante. Côté crustacés, nous les consommons avec leurs viscères. Or le tube digestif est un endroit propice à la prolifération des germes. Parmi ceux-ci, il y a bien sûr la listeria, bactérie présente, rappelons-le, dans 10% des aliments tous confondus.

A partir de là, l’homme peut être contaminé par différentes maladies ou par différents produits renfermés par les fruits de mer. Le risque existe pour les hommes mais il est malheureusement accentué pour les femmes enceintes. Notre système immunitaire est affaibli durant la grossesse. De plus celui des bébés, en formation, est encore plus fragile. Impossible pour le bébé de lutter contre les infections. Consommer des fruits de mer enceinte peut rendre la future maman malade.

Quelles sont les maladies que peut contracter la future maman ?

La listériose doit être prise très au sérieux. En effet le taux de mortalité infantile observé pour les femmes qui l’ont contracté reste très élevé. En moyenne, 1 bébé sur 4 ne parvient pas à terme ou ne survit pas à la naissance.

La toxoplasmose peut avoir aussi de sévères conséquences pour le bébé si la mère tombe malade en début de grossesse. Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à consulter le site de l’Assurance Maladie à ce sujet.

La mère peut également contracter une intoxication alimentaire. A noter pour les intoxications alimentaires, elles peuvent se déclarer très rapidement après la consommation (quelques heures) mais parfois cela peut prendre aussi plusieurs jours. Parmi les signes qui doivent vous faire craindre une intoxication alimentaire :

  • mal au cœur
  • vomissements
  • fièvre
  • crampes ou des douleurs dans le ventre
  • diarrhée

Pour la femme enceinte qui fait une intoxication alimentaire au premier trimestre de sa grossesse, les conséquences peuvent aller jusqu’à la fausse couche. Si l’intoxication a lieu plus tard, la future maman peut donner naissance à un prématuré ou même à un bébé mort-né. C’est pour cela qu’il faut vraiment faire très attention à la manière dont on consomme les fruits de mer pendant sa grossesse.

Recommandations pour continuer à savourer des fruits de mer enceinte

La vigilance dont les femmes doivent faire preuve pour manger sereinement des fruits de mer enceinte s’exerce à différentes étapes de la consommation de ces délicieux produits de la mer.

Préparer les fruits de mer pour les consommer enceinte

Plusieurs manières s’offrent à vous pour tuer les parasites et les bactéries potentiellement présents dans les fruits de mer.

Bien les cuire

La première manière consiste à les cuire pour détruire les germes. Selon les fruits de mer, différents petites astuces vous permettent de repérer si vous les avez suffisamment cuits ou non. Pour les coquillages, la première règle est de ne pas consommer ceux restés fermés à l’issue de la cuisson. A l’état naturel, un coquillage fermé est souvent un coquillage encore vivant. Si vous avez cuisez des moules ou des huîtres, attendez que les coquillages soient complètement ouverts pour les consommer. Pour les crustacés, la chair des crevettes et du homard doit devenir opaque. Enfin pour les noix de Saint-Jacques, mon pêché mignon hors de prix en Guadeloupe, la chair doit être bien ferme, opaque ou d’un blanc laiteux.

Congeler les fruits de mer

La deuxième manière de tuer les bactéries et les germes présents dans les fruits de mer consiste à les congeler. Cette fois-ci, c’est le froid qui tue les parasites. Du coup si vous mangez un crustacé cru qui a été préalablement congelé et donc décongelé, vous ne courrez aucun risque. Le risque du poisson et des fruits de mer crus existent quand ils sont consommés frais. Le plus simple est de rester sur cette règle. Ne pas manger de fruits de mer crus pendant les 9 mois de grossesse donc d’éviter les sushis, surtout au restaurant.

Une troisième manière de tuer les germes c’est de fumer les crustacés et la dernière manière c’est de les saler ou de les plonger dans la saumure.

A priori vous utiliserez surtout les deux premières manières pour limiter les risques en mangeant des fruits de mer enceinte.

Dans tous les cas, si vous utilisez des fruits de mer décongelés, cuisinez les tout de suite après qu’ils ont été décongelés. Pour les décongeler vous pouvez le faire au réfrigérateur ou au micro-ondes.

Dernier conseil de préparation. Si vous utilisez des fruits de mer frais crus, bien sûr cuisinez-les avant la date limite de consommation !

Conseils de manipulation

En matière de manipulation des aliments, le respect de la chaîne du froid doit s’imposer avec la plus grande rigueur. C’est vrai bien sûr en été, mais aussi en hiver. Cela signifie stocker dans un sac isotherme dès que vous faites les courses. Puis que dès que votre arrivée à la maison, il faut placer vos aliments au réfrigérateur ou au congélateur. Ne laissez surtout pas les fruits de mer dehors. N’oubliez pas que les germes se développent de manière privilégiée entre 4°C et 60°C.

Dans cette perspective, pensez à régler vos appareils correctement et à les vérifier de temps à autre:

  • le réfrigérateur ne doit pas dépasser les 4°C.
  • réglez le congélateur sur – 18°C.

Si vous avez la chance d’habiter à proximité d’un marché et/ou à côté de la mer,  vous pouvez acheter vos fruits de mer vivants, respecter la chaîne du froid et les cuire entièrement. N’achetez pas de fruits de mer et de crustacés qui sentiraient forts.

Dernier conseil en matière de manipulation, évidemment lavez-vous les mains avant de et après avoir touché des fruits de mer crus.

Conseils en matière de fréquence

Dans la mesure où certains fruits de mer peuvent contenir des métaux lourds, en manger 1 à 2 fois maximum par semaine est recommandé

Pour plus d’information, je vous invite à consulter mon billet sur Comment s’alimenter pendant la grossesse qui liste toutes les recommandations actuelles.

FAQ sur les fruits de mer enceinte

Quels fruits de mer enceinte ?

Vous pouvez consommer tous les fruits de mer enceinte mais pas n’importe comment. Il ne faut pas les manger crus ou insuffisamment cuits. En effet, ils peuvent renfermer des germes, bactéries. Vous devez prendre des précautions. Deux options sont possibles :
1. les acheter frais et bien les cuire avant de les consommer. C’est l’option la plus sûre.
2. les acheter congelés. Dès qu’ils sont décongelés, cuisinez-les et mangez-les dans la foulée. Pour les décongeler vous pouvez le faire au réfrigérateur ou au micro-ondes. Respectez la chaine du froid.
Veillez enfin à en consommer avec modération (1 par semaine maximum) car ils peuvent aussi renfermer des métaux lourds comme le mercure.

Est-ce qu’on peut manger des crevettes enceinte ?

Oui vous pouvez manger des crevettes enceinte quand elles ont été cuites ou que vous les achetez congelées et que vous les cuisinez dès qu’elles ont été décongelées. L’essentiel est de respecter la chaîne du froid et de les consommer cuites.

Est-ce qu’une femme enceinte peut manger des moules ?

Oui vous pouvez manger des moules enceinte si vous les consommez bien cuites. Qu’elles soient fraîches ou congelées, cuisinez-les pour tuer les bactéries et germes qu’elles pourraient contenir. Pour savoir si elles sont bien cuites, il faut que la coquille s’ouvre. Ne les consommez pas si leur coquille ne s’ouvre pas après la cuisson. Enfin respectez toujours la chaîne du froid.

Puis-je manger du crabe enceinte ?

Oui vous pouvez manger du crabe enceinte, qu’il soit acheté frais ou congelé. Préférez toujours de le manger cuit ou dans un mets cuits et respectez la chaîne du froid.